• Accueil
  • > Archives pour juillet 2009

Éducation nationale : 30 000 EVS et AVS jetés comme des kleenex !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2009

Quand l’éducation nationale vire 30 000 précaires

Écoles . Embauchés depuis 2006, plusieurs dizaines de milliers d’employés de vie scolaire voient leur contrat arriver à terme aujourd’hui. Un retour brutal à la case chômage.

« C’est un véritable abandon… » En pleine crise économique, mettre des dizaines de milliers de personnes à la rue ? C’est possible ! En tout cas, c’est le sort réservé à 30 000 emplois précaires de l’éducation nationale dont le contrat arrive à terme aujourd’hui (lire notre édition du 27 mai). Appelés EVS (emplois de vie scolaire) et AVS (auxiliaires de vie scolaire), ces salariés à temps partiel ont été recrutés voici trois ans, dans le cadre du plan Borloo de cohésion sociale. Leur mission ? Assister les directeurs d’école dans leurs tâches administratives et épauler les élèves handicapés. Seulement voilà : destinés aux personnes peu qualifiées – bénéficiaires du RMI, demandeurs d’emploi de plus de 50 ans -, ces contrats dits « d’avenir » (CAV) ou « d’accompagnement à l’emploi » (CAE) n’étaient pas prévus pour durer plus de trente-six mois… Une échéance devenue réalité pour 30 000 d’entre eux (sur un total de 42 500), obligés de retourner à la case chômage.

Lire la suite

 

A lire également sur http://precarite.over-blog.com/ le témoignage et le parcours d’une de ces salariées.

 

EVS : Le SNUipp s’adresse au nouveau ministre du travail

Le 24 juin 2009, le SNUipp a adressé une lettre à Xavier Darcos, ministre du travail pour lui demander de considérer la situation des employés de vie scolaire et d’intervenir pour permettre à ces salariés de bénéficier d’une prolongation de contrat afin que des mesures soient prises pour mettre en oeuvre les formations donnant accès à un véritable parcours d’insertion professionnelle.

Publié dans Education nationale, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Santé : 25,5 % des médecins refusent les patients bénéficiaires de la CMU

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2009

Enquête réalisée à Paris de fin 2008 à début 2009, sur un échantillon de 900 dentistes, médecins généralistes et spécialisés, par l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (IDRES)

tempsreel.nouvelobs.com/

| 01.07.2009 |

Un quart des professionnels de santé parisiens refusent les soins pour les patients couverts par la CMU, souvent pour des raisons financières. Cette proportion grimpe à 38% chez les gynécologues.

D‘après une étude publiée mercredi 1er juillet, un professionnel de santé sur quatre exerçant à Paris refuse de soigner les patients les plus défavorisés, couverts par la CMU (Couverture maladie universelle).
Effectuée à Paris entre fin 2008 et début 2009, l’enquête détaille les pratiques des personnels soignants. L’objectif principal est de « mesurer le refus de soins de plusieurs catégories de praticiens libéraux à l’égard des bénéficiaires de la CMU lors d’une prise de rendez-vous par téléphone et dans le cadre d’un premier rendez-vous ».
Ainsi, près d’un tiers des dentistes (31,6%) refusent de prodiguer des soins aux patients bénéficiant de la CMU. Même constat chez les généralistes, où près d’un médecin sur cinq (19,4%) délaisse les plus défavorisés.

Lire la suite

Santé : 25,5 % des médecins refusent les patients bénéficiaires de la CMU dans INFOS flch_pt_rouge L’étude sur le refus de soins pour les bénéficiaires de la CMU

rue89.com/

On a testé pour vous :

les médecins qui boycottent la CMU

Une étude du Fonds de financement de la Couverture maladie universelle (CMU) révèle ce mercredi 1er juillet 2009 qu’un quart des médecins parisiens refusent les patients affiliés à la CMU. Leur panel comprend des dentistes, des généralistes et des spécialistes. En septembre 2008, Rue89 avait fait son propre testing auprès de 71 cabinets en médecine générale, gynécologie et ophtalmologie. Dans certains secteurs, le taux de refus pouvait grimper à 40%. (De nos archives) La suite

 

Publié dans INFOS, SANTE | 1 Commentaire »

+ 110 euros par mois pour les salariés d’Airelle (Roissy)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2009

cgt.fr/

Airelle (Roissy)

110 euros de plus arrachés par la grève

 

Trois semaines de grève à l’appel du syndicat CGT ont permis aux négociations annuelles obligatoires de cette filiale de transport en bus du groupe KEOLIS de déboucher sur une série d’acquis salariaux qui représentent en moyenne +110 euros par mois.

Concrètement, les salariés d’Airelle obtiennent :

- 2 % d’augmentation du salaire de base des conducteurs et du personnel employé au 1er juin 2009 ;
- 1,8 % d’augmentation du salaire de base de la catégorie maîtrise au 1er juin 2009 ;
- La prime repas est revalorisée de 1 euro, elle passe à 10,80 euros pour le personnel de conduite et à 0,50 euro, elle passe à 4 euros pour le personnel de la régulation ;
- La prime d’été est revalorisée de 650 euros, elle passe à 1 150 euros ;
- La journée de solidarité du 8 mai ouvre le droit de nouveau à une prime de 50 euros avec effet rétroactif ;
- La majoration de l’heure de nuit pour le personnel de régulation passe à 18 %, soit une augmentation de 3 %.

 

Publié dans Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

ACC Ingénierie et Maintenance : la direction a cédé face à la détermination des salariés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2009

cgt.fr/

ACC Ingénierie et Maintenance

+3% après deux jours de grève

mercredi 1er juillet 2009, par Frédéric Dayan

Depuis plus de 6 mois, les salariés des ACC avaient à faire face à une forte dégradation des conditions de travail. Sous prétexte de plan de sauvegarde, la direction refusait toute réelle discussion sur les salaires. C’était sans compter sur la détermination des salariés…

Vendredi 26 juin, les représentants des salariés devaient rencontrer la direction pour les négociations annuelles obligatoires. Malgré un tract FO tentant de les en dissuader, cette rencontre, suite à une prise de parole de la CGT, a été précédée d’un débrayage massif et d’un rassemblement devant le bureau de la direction. La direction proposait 1,7 % d’augmentation, plus des bonifications jouant ou non, en fonction des situations particulières : augmentation de la part patronale sur le ticket de cantine, revalorisation des primes de poste. Les salariés ont refusé ces propositions inéquitables et très insuffisantes. Ils ont exigé 4% sur les salaires pour tous.

Devant leur détermination, lundi matin, la direction proposait 2 % ; nouveau refus des salariés qui ont occupé l’entrée de l’établissement. Mardi 29 juin au matin, les salariés en grève ont voté une réduction de la revendication de 4 % vers 3 %. Avec 80 % de grévistes soutenus par leur syndicat CGT et l’union départementale du Puy-de-Dôme, le rapport de force et la détermination étaient tels que la direction a dû céder.

 

Publié dans Luttes, SOCIAL, Syndicats | 2 Commentaires »

Société bretonne fonderie et mécanique : victoire historique pour les salariés

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2009

cgt.fr/

Société bretonne fonderie et mécanique (SBFM)


La victoire après des mois de lutte

 

Après des mois de luttes depuis l’annonce de la liquidation en novembre 2008 et notamment les 10 jours derniers en grève avec la totalité des salariés de l’usine, Renault a rappelé vendredi « son engagement de trouver une solution permettant d’assurer la continuité de la SBFM » et s’est engagé à reprendre les actifs et tous les salariés de la SBFM avec préservation de leurs acquis. Jusqu’à présent, aucune offre de reprise sérieuse n’avait été présentée. Vendue corps et bien à Fiat en 1998 pour faire entrer du cash chez Renault, puis ensuite à un sous-traitant peu scrupuleux sur les investissements et le maintien de l’outil de production, la SBFM avec tous ses salariés revient dans le groupe Renault. « 11 ans après l’abandon, Renault prend enfin ses responsabilités », salue l’union départementale CGT du Morbihan.


C’est une victoire historique pour les salariés de la SBFM, qui dans le contexte actuel doit servir d’exemple à tous les salariés ainsi qu’aux organisations syndicales. Depuis plusieurs semaines l’usine tournait sans direction générale, sans direction des ressources humaines, sans direction commerciale, sous la responsabilité directe des salariés toutes catégories confondues, montrant ainsi leur attachement, leurs compétences et leurs savoir-faire pour la poursuite de cette activité. Pour la fédération CGT de la Métallurgie, « après la réintégration des fonderies de Cléon, celle de Caudan en appelle une nouvelle : celle des fonderies du Poitou site spécialisées dans les culasses et les blocs moteurs de Renault, elle aussi vendue à Fiat puis Bavaria.

Publié dans Luttes, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Contrôles au faciès : la preuve est faite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2009

Mediapart

Contrôles policiers au faciès : la preuve scientifique

29 juin 2009 – Par Erich Inciyan Hugo Vitrani Léonard Blier

Contrôles au faciès : la preuve est faite dans Police contr%C3%B4leRapportfoto_0

 

«Vos papiers!» Pour la première fois en France, une enquête rigoureuse démontre que la police pratique des contrôles «au faciès». Plus de 500 contrôles d’identité ont été observés, à Paris, dans cette étude menée par des chercheurs du CNRS spécialistes du sujet. La conclusion de ce travail monumental, conduit pendant des mois et sur cinq sites parisiens, fait date : il y est établi que ces pratiques policières sont fondées principalement sur la couleur de la peau – et non pas sur le comportement des intéressés, comme l’impose le droit.

 

 

Explications de l’un des auteurs de l’enquête, Fabien Jobard, chercheur au CNRS et spécialiste des questions policières :

http://www.dailymotion.com/video/x9pwmy

 

Explications de René Lévy, qui a co-dirigé l’étude et qui est également chercheur au CNRS, spécialiste des pratiques policières et des réponses pénales

http://www.dailymotion.com/video/x9pwoj

De ces contrôles, les jeunes sont donc la «cible privilégiée». Autour de la fontaine des Innocents, où ils constituent 53% de la population «disponible», ils ont été contrôlés dans 99% des cas !

Voir l’article sur : http://www.cguittard.com/ (rubrique : Articles récents)

 

Résultat de l’enquête :

« Sur les cinq sites parisiens étudiés (dans et autour de la gare du Nord et de la station Châtelet-Les Halles), les personnes perçues comme ‘arabes’ ont été 7 fois plus contrôlées que ceux perçus comme ‘blancs’. A la station Châtelet, la probabilité de contrôle des ‘Noirs’ est, elle, 11 fois et demie plus grande que celle des ‘Blancs’. L’enquête confirme donc le jeu des stéréotypes sociaux et raciaux : ‘En l’absence de quelque stratégie policière légitime qui l’expliquerait, le comportement de la police française dans ces cinq emplacements peut être assimilé au profilage racial.’ » (source : lepost.fr)

 

plumedepresse.com/

arton1166-d8690 dans Racisme - Xenophobie

Scientifiquement démontré : la police parisienne est raciste

Des résultats éloquents

30 juin, par Olivier Bonnet

On le savait, les « minorités visibles » s’en plaignaient, mais on n’en avait pas la preuve. Comment en effet démontrer que la police française effectue ses contrôles d’identité « au faciès » lorsque les statistiques ethniques sont interdites ? L’Open society institute, « fondation américaine créée par le milliardaire Georges Soros », comme nous l’apprend Le Monde qui consacre un article à cette affaire, ne s’est pas embarrassée d’une telle prohibition : une longue enquête a (…)

La suite : ICI

 

Publié dans Police, Racisme - Xenophobie | Pas de Commentaire »

Prix « Humour et Politique » 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2009

lesmotsontunsens.com/

« Bertrand Delanoë remporte le prix « Humour et Politique » 2009, « un vrai changement »… »

Fin du suspense. Le prix Press club « Humour et politique » 2009 a été décerné à Bertrand Delanoë pour sa phrase « Le vrai changement au PS, ce serait de gagner ». Luc Chatel a reçu le prix spécial du jury pour son envolée lyrique : « Le chef de l’État appelle parfois Brice Hortefeux pour ne rien lui dire. C’est la preuve de la qualité de leurs relations »…

Lundi 29 juin, pour la septième édition du Prix « Press Club, Humour et Politique », le jury a récompensé l’auteur de la « phrase la plus hilarante de l’année ». Et l’heureux élu est… Bertrand Delanoë. Le « vrai changement » au PS aurait-il enfin commencé ?

Le maire de Paris succède à Jean-Louis Borloo, lauréat 2008.

Petit rappel de la sélection de cette année…

Lire la suite

 

Publié dans Humour | Pas de Commentaire »

1...34567
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy