La Poste : consultation nationale le 3 octobre 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 10 juillet 2009

La population doit se prononcer sur la privatisation

de la Poste par une consultation populaire

Le Président de la République n’a pas répondu aux interpellations du Comité National qui l’appelle à organiser un référendum sur le service public postal.

Réuni en assemblée plénière le 6 juillet 2009, le comité national contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal a choisi la date de la consultation nationale sur l’avenir de La Poste :

Elle se tiendra le samedi 3 octobre 2009

Les organisations signataires de l’appel pour La Poste s’engagent à tout mettre en œuvre pour la réussite de cette consultation.

Organisée localement partout en France par les comités locaux et collectivités partenaires de l’action du comité national, cette consultation pourra se tenir dans les mairies comme devant les bureaux de poste, dans la transparence et la démocratie pour que chacun ait une chance de se prononcer sur le projet de privatisation de La Poste.

Voir les organisations signataires de l’appel pour la Poste

Voir Le Tour de Poste dans les Vosges sur : http://pcf-thionville.skyrock.com/

La Poste: communiqué de presse CGT.

La CGT 82 s’exprime

CGT_PT.jpg
Nous venons d’apprendre par voie de presse l’aboutissement des négociations sur le schéma départemental de la présence postale.

La suite

 

La Poste : travailler plus pour gagner autant !

Bernard Thomasson -  9 juillet 2009

A lire sur : france-info.com/

 

L’Humanité – 10 juillet 2009

Facteurs de Carros.

Les grévistes s’invitent au banquet

Hier, des facteurs de Carros (Alpes-Maritimes) se sont rendus au château Sainte Roseline (Var) où deux cents cadres régionaux de La Poste étaient en séminaire. Pendant la pause banquet, Jean-Louis Fiori, porte-parole des facteurs CGT, les a interpellés pour leur rappeler les raisons d’une mobilisation (voir l’Humanité du 6 juillet) qui entre dans sa quatrième semaine. « La grève se poursuit car les négociations n’avancent guère », explique Jean-Louis Fiori. C’est aujourd’hui que sera connue la décision du juge des référés du tribunal de Nice concernant les 21 facteurs grévistes poursuivis par leur direction pour avoir pris la parole dans d’autres bureaux de poste et centres de tri que les leurs.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy