Les communistes vous invitent à Malo-les-Bains le mardi 18 août

Posté par communistefeigniesunblogfr le 9 juillet 2009

img.jpg


JOURNÉE  MALO-LES-BAINS

 

18 Août 2009

 

Tarifs

Adultes : 10         Enfants de 12 ans et moins : 5          Enfants de 3 ans et moins : 2

Pour Feignies, s’adresser à :

Raymond Collet – 26 rue Guynemer – T° : 03 27 66 04 05

Marcoux Michel – 123 Route de Valenciennes – T° : 03 27 64 58 55

Le Meur Bernard – 48 rue François Wiart – T° : 03 27 68 93 03

Lieux de rendez-vous :

Place des Aviateurs : 6h45

Place de la Mairie : 7h

Croix Mesnil : 7h15

**********************************

Suite des mauvais coups de l’été : le travail du dimanche !

 

-  Après la hausse de l’électricité, des tarifs SNCF et le refus de GDF-SUEZ de baisser ses tarifs, voici que notre président trouve anormal que Mme Obama et ses filles ne puissent pas faire leurs courses le dimanche !

-  C’est en période de vacances, donc en catimini, qu’il fait voter en procédure accélérée (une seule lecture) et en temps limité (5 jours) une loi contestée par la gauche et même par 58 députés de droite.

- Seront concernés les « périmètres d’usage de consommation exceptionnel » (plus de 1 million d’habitants) et les zones touristiques. 500 zones sont aujourd’hui concernées, mais plus de 5 000 demain sur simple décision des préfets.

-  Le doublement du salaire ? Pour Roland Muzeau, député communiste, contrairement à ce que dit le gouvernement, « cette proposition supprime dans les zones touristiques le caractère volontaire du travail du dimanche, l’obligation du doublement du salaire et du repos compensatoire ». En effet, seuls les salariés nouvellement concernés par l’ouverture des commerces verraient doubler leur salaire contrairement à ceux travaillant déjà le dimanche. Il y aurait alors atteinte au principe d’égalité, ce qui à terme servirait d’argument pour une généralisation du travail dominical.

-  La liberté du salarié ? Cette loi touchera en particulier les travailleurs les plus pauvres et les plus démunis face à la pression de leur employeur.

S’il veut garder le RSA, le demandeur d’emploi qui a l’obligation d’accepter 2 offres d’emploi « raisonnables » ne pourra pas refuser. De même, dans le secteur marchand, comment les femmes à temps partiel pourront-elles résister alors qu’elles subissent déjà d’énormes pressions sur les horaires, les récupérations ?

Pour Roland Muzeau, le résultat sera « une fragilisation de la situation des salariés dans ces zones et, par exemple, la possibilité, pour les patrons, de licencier ceux qui refusent de travailler le dimanche ».

-  Nos dimanches ne sont ni à vendre ni à acheter. Refusons cette société où l’achat et la vente de marchandises sont supérieurs à la vie personnelle, familiale et sociale, où toujours plus de jeunes sont livrés à eux-mêmes.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy