• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 8 juillet 2009

En kiosque

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

 SINÉ HEBDO – N°44 – 08/07/2009

sine-hebdo-44

 

L’été arrive. Siné Hebdo vous propose des numéros avec toujours plus d’actualité mais aussi, concoctés spécialement pour vous, des petites gâteries avec des : nouvelles, des singeries, toujours Jackie Berroyer ou la zone de Siné…Et des dessins pour en prendre plein les mirettes avec Jiho, Desclozeaux, Pakman, Kap, Berth, Carali, Lasserpe, Mix et Remix, Aranega, Large, Malingrey, Avoine, Etienne Delessert, Lindingre, Geluck, Decressac…

Au sommaire  :

Bonne nouvelle : Serge Quadruppani enlève la femme du président ! Tout au long de l’été 6 autres nouvelles suivront.
La bibliothèque noire de Patrick Raynal commence
Michel Onfray et Freud : une religion du 20 eme siècle !
S et fils prennent du repos jusqu’à fin août. Profitez des dernières aventures des Sarkozy par Diego Aranega et Benoît Delepine.
Pour Guy Bedos, l’air du temps est irrespirable…
Un p’tit tour en banlieue pour les ministres par Frédéric Bonnaud.
Le tour de France vu par Siné Hebdo ? Jean-Marie Brohm l’auteur de la tyrannie sportive.
Emanuelle Veil : 50 % des français privés de vacances…
Une belle escroquerie au Rapido par Xavier Monnier…
L’emprunt national, c’est simple comme sarkozy : les riches en profitent et les pauvres remboursent. Par Pierre Concialdi.
Jean-Pierre Bouyxou règle son compte à de Funès…
Les singeries d’été d’Emmanuelle Grundmann.

Publié dans Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Travail du dimanche

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

À lire ou relire sur Bakchich.info

Sarkozy ne chôme pas pour le travail du dimanche

par Marion Mourgue

© Pakman

 - JPG - 87 ko

L’examen du texte UMP sur le travail du dimanche a commencé hier à l’Assemblée, sur fond de consensus mou dans la majorité. Mais de demande ferme de l’Elysée.

Éviter à tout prix un nouvel Hadopi. Et pouvoir se targuer d’avoir tenu un des engagements de campagne. Voilà deux bonnes raisons pour Nicolas Sarkozy de faire gentiment comprendre à sa majorité que le texte sur le travail du dimanche mérite d’être voté. Point. Fermez le ban.

L’arnaque de la loi sur le travail le dimanche

Article de Gérad Filoche

Vous avez suivi la loi en préparation sur le travail le dimanche ? pas assez car sinon vous auriez explosé de colère.

Travail du dimanche dans Politique nationale jpg_ikea-600-48f48-f5f74

Travailler le dimanche sans gagner plus, c’est possible !

par Estelle Maussion

Les magasins d’ameublement sont désormais libres d’ouvrir le dimanche. Seul hic, les salariés ne pourront pas refuser de travailler et ne seront pas payés plus. Une curieuse « bourde » provoquée par un amendement ambigü de la sénatrice UMP, Isabelle (…)

Travailler plus pour prier moins

par Arthur

Jour du Seigneur, jour de sieste, de sortie en forêt, jour de pêche et de péché : touche pas à mon dimanche !

Le double langague de Sarkozy devant l’Organisation internationale du travail

par Gérard Filoche

Vive l’OIT – Pour un « travail décent » – Mais comment Sarkozy a t il pu se permettre à Genève le 15 juin un tel double langage ?

 

 

Publié dans Non classé, Politique nationale, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Travail du dimanche : « L’enjeu, c’est la vie personnelle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

CGT

Interview de Bernard Thibault à Libération du 7/7/2009

« L’enjeu c’est la vie personnelle »

Temps de travail

La CGT a recueilli 160 000 signatures contre la proposition de loi UMP. Son secrétaire général, Bernard Thibault, explique pourquoi il s’oppose à la banalisation du dimanche.

Lire l’interview

 

Publié dans Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

984 euros pour « survivre »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

 Publié sur RUE89

Yves, ouvrier retraité, 984 euros pour « survivre »

Par Zineb Dryef | Rue89 | 07/07/2009

Yves, ouvrier retraité, à Hénin-Beaumont (Audrey Cerdan/Rue89).

Au lendemain de l’élection municipale à Hénin-Beaumont, Eco89 passe le porte-monnaie d’un ouvrier retraité héninois au rayon X. L’occasion de revenir sur l’un des enjeux de la campagne : la fiscalité.

Yves aurait préféré travailler à la mine mais son père, gueule noire, lui interdit d’y mettre un pied, sous peine de lui casser les jambes. C’était il y a 52 ans. A l’époque, le Nord ne connaissait pas encore le chômage. On pourra dire ce qu’on veut des mines, au moins elles fournissaient du travail à tous, soupire-t-il.

Ouvrier dans le bâtiment pendant 42 ans, Yves est à la retraite depuis 1999. Cette dernière décennie ne le satisfait nullement :

 

« A l’heure actuelle, je survis. Ce n’est pas tout de travailler, il faut aussi avoir des loisirs. Quand j’étais dans la vie active, je vivais mieux alors que j’avais mes deux filles à charge et que je payais mon loyer. Maintenant, je n’ai pas de loyer, plus de filles et plus de loisirs… »

Actif, Yves gagnait environ « 1 000 000 anciens francs », soit l’équivalent de 1500 euros. Une somme à laquelle s’ajoutaient des primes. Aujourd’hui, il touche 984 euros par mois.

Lire la suite

 

Publié dans PRECARITE, RETRAITES, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Désobéissances administratives

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

Les « désobéisseurs » à la case sanction

Déjà matraqués de retenues sur salaires, les instits qui refusent d’appliquer les réformes Darcos sont désormais menacés de sanctions disciplinaires. Colère des syndicats.

« Le ministère a décidé de mettre un coup d’arrêt à ce mouvement en frappant à sa tête. Mais je vous le dis : nous n’allons pas céder », prévient Alain Réfalo. Ce professeur des écoles de Colomiers (Haute-Garonne) doit passer demain en conseil de discipline pour avoir refusé d’appliquer les réformes Darcos. Après avoir écopé de vingt-neuf jours de retrait de salaire, cette figure du mouvement des « désobéisseurs » risque désormais la révocation pure et simple. Comme deux autres de ses collègues. Ces hypothétiques sanctions suscitent la colère des syndicats enseignants, qui demandent au nouveau ministre, Luc Chatel, de « renouer le dialogue ».

INTÉRÊT PUBLIC

Jusqu’ici, la Rue de Grenelle a prôné la manière forte pour enrayer cette nouvelle forme de contestation. Sans succès. Lancé en novembre 2008, le mouvement de « résistance pédagogique » rassemble aujourd’hui quelque 3 000 enseignants et directeurs d’écoles ! Tous ont publiquement déclaré, auprès de leur inspecteur d’académie, leur intention de « désobéir, en conscience ». À savoir, ne pas appliquer certaines réformes qu’ils jugent néfastes pour les enfants et dangereuses pour l’avenir de l’école publique.

Lire la suite

Publié dans Education nationale, LIBERTES, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

« Désobéisseurs » : L’Éducation Nationale se confondrait-elle avec l’armée ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

 Café pédagogique.net

L’EXPRESSO

Faut-il transformer l’Inspection Académique

de Haute-Garonne en tribunal militaire ? 

« Jamais dans l’histoire contemporaine de l’école (depuis 1940), de telles pratiques n’ont été observées. » Pour Pierre Frackowiak les poursuites lancées contre les « désobéisseurs » sont sans précédent.   » Il serait temps que le ministère se prononce sur ces dérives autoritaristes du système, reprenne le dialogue et la réflexion sur la pédagogie et sur les politiques éducatives globales ».

Alain Refalo, professeur d’école « désobéisseur », est convoqué le 9 juillet, c’est-à-dire pendant les vacances, à l’Inspection Académique de Haute-Garonne, pour comparaître devant un conseil de discipline, avec les motifs ci-après :

- Refus d’obéissance

- Manquement au devoir de réserve

- Incitation à la désobéissance collective

- Attaque publique contre un fonctionnaire de l’Éducation Nationale

 

Apparemment, il ne sera pas emmené manu militari de son lieu de vacances au lieu de comparution, il pourra s’y rendre sans escorte ni menottes, mais la seule lecture des motifs  fait froid dans le dos et évoque naturellement l’image d’un tribunal militaire. L’Education Nationale se confondrait-elle avec l’Armée ?

Cette mesure est choquante à bien des égards et le nouveau ministre s’honorerait en rappelant à ses cadres que l’Education Nationale est le lieu privilégié de l’intelligence, de l’ouverture d’esprit, de la pensée divergente, de la démocratie et de son apprentissage, de la liberté pédagogique inscrite dans la loi.

Lire la suite

 

Publié dans Education nationale, LIBERTES, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

« Désobéisseurs » : texte de soutien de Philippe Meirieu

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

farm4.static.flickr.com/3146/2557284514_277ac…

Les « désobéisseurs » en procès…

pourquoi il ne faut pas

sanctionner Alain Refalo

Texte de soutien devant être lu lors de la commission de discipline d’Alain Refalo (il va de soi que je soutiens Erwan Redon et Sébastien Cazals de la même manière)

Cliquez ici pour obtenir le texte en PDF

On ne se déclare jamais « désobéisseur » à la légère dans l’Éducation nationale.

Et Alain Refalo, pas plus qu’un autre. Car le professeur est inscrit dans une institution dont la cohérence est essentielle pour l’avenir de la Nation. Il sait aussi que, si l’obéissance aveugle avilit les hommes, aucune société ne peut tenir sans s’imposer et imposer des règles qui régissent son fonctionnement. Il sait, enfin, en tant que pédagogue, que le chaos menace toujours un groupe quand aucune loi ne vient rappeler les humains à l’ordre du collectif…

Se déclarer « désobéisseur » est donc un acte grave et, si Alain Refalo l’a fait, c’est parce qu’il était convaincu que les instructions qui lui étaient données allaient à l’encontre de « l’intérêt supérieur de l’enfant ». Il faut, à ce sujet, rappeler, en cette année du vingtième anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, convention ratifiée par la France, que le Conseil d’État a accepté, en 1997, le principe de l’invocabilité de l’intérêt supérieur de l’enfant en cas de litige avec l’administration. Or, c’est bien cette invocabilité qui a été et est refusée à Alain Refalo. Ce dernier a, en effet, expliqué, à maintes reprises en quoi les dispositions qu’il était contraint d’appliquer étaient en contradiction, à ses yeux, avec les données de la chronobiologie, comme avec les principes pédagogiques énoncés dans de très nombreux textes qui restent toujours en vigueur, telle la Loi d’orientation sur l’Éducation du 14 juillet 1989.

En réalité, les instances du ministère de l’Éducation nationale n’ont jamais, en ce qui concerne les programmes de 2002, la suppression des cours du samedi matin et la mise en place de l’aide personnalisée, accepté d’engager un véritable débat de fond. Les décisions ont été prises et appliquées de manière brutale, sur des critères peu explicites, en invoquant essentiellement l’opinion publique, mais sans jamais proposer à cette dernière des scénarios alternatifs, ni ouvrir une véritable réflexion pédagogique. De même, jamais, à ma connaissance, l’administration de l’Éducation nationale n’a accepté d’engager un véritable dialogue avec Alain Refalo sur ces questions : les rappels à l’ordre dont il a fait l’objet ont toujours été purement administratifs, rappelant simplement l’impératif d’une application mécanique des textes, et cela en contradiction, d’ailleurs, avec de nombreuses recommandations qui, au sein de l’Éducation nationale, invitent les cadres à engager les acteurs dans une réflexion et des projets collectifs.

Or, face à cela, Alain Refalo a toujours argumenté et travaillé avec un grand souci de rigueur pédagogique… à laquelle on n’a fait qu’opposer une fin de non-recevoir. Après avoir été sanctionné par des retraits de salaire, Alain Refalo a encore fait des propositions constructives sur l’utilisation de l’aide personnalisée dans l’intérêt des élèves. Ses propositions auraient pu, auraient dû être entendues. Elles ne l’ont pas été. Ses propositions auraient pu, auraient dû être discutées. Elles ne l’ont pas été. Même si l’on juge le comportement d’Alain Refalo excessif et maladroit, que dire de celui d’une administration qui se montre aussi figée sur des modalités et incapable d’articuler celles-ci avec les finalités ? Que dire d’une Éducation nationale qui, au lieu de chercher en quoi elle peut permettre à chacun de ses membres d’apporter une contribution à l’œuvre commune préfère contrôler leur servilité ? Car, au fond, l’attitude d’Alain Refalo est bien celle d’un citoyen solidaire des ambitions de l’École de la République et qui veut prendre lucidement sa responsabilité dans la réussite de tous les élèves.

Lire la suite sur : meirieu.com/ – 7 juillet 2009

 

Publié dans Education nationale, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Tristan, le lycéen bloqueur, privé de terminale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

Le refus d’inscrire Tristan en terminale est discriminatoire parce que la décision est prise en considération de la personne de l’élève et non d’une sanction disciplinaire.

Pourquoi n’a-t-il pas été sanctionné si, comme le proviseur le prétend maintenant, ce comportement était fautif ? C’est qu’il ne l’était pas. Il l’était d’autant moins que le sanctionner revenait à nier le droit d’expression, le droit de grève et celui de manifester. Le refus de réinscire l’élève apparaît donc clairement comme un abus de pouvoir.

Ce refus d’inscription – infondé en droit – viole des principes fondamentaux.

http://www.dailymotion.com/video/x9sewp

Publié dans LIBERTES, Luttes, Politique nationale | Pas de Commentaire »

En librairie : le numéro 7 de la revue XXI

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

 XXI, L’INFORMATION  GRAND FORMAT – N°7 – ÉTÉ 2009

dscn4460.jpg

 Une publication atypique, à mi-chemin entre le livre et le journal, qui se propose de raconter le monde tel qu’il est à des lecteurs curieux désirant se détacher de l’écume des flots d’informations quotidiens.

Comme les numéros précédents, le n°7 propose des reportages, des récits d’auteurs, de journalistes, de superbes dessins, des photos dont le très beau reportage photo de Stéphanie Sinclair et le récit sous forme de BD de Maximilien Le Roy.

Voir le sommaire

 

A signaler tout particulièrement « 7 000 Hiroshima » le récit de Fabienne Lips-Dumas sur les habitants des îles Marshall, victimes de la plus puissante bombe H jamais testée par les Américains.

« Les îles Marshall ont été sacrifiées « pour le bien de l’humanité« . Le mot est des Américains. A partir de 1954, et pendant douze ans, l’archipel a reçu l’équivalent de 1,6 Hiroshima par jour. Trois îles ont été rayées de la carte. La population a été irradiée. Des « bébés méduses » ou des « bébés grappes de raisin » sont nés. Aucune enquête officielle n’a jamais été menée. Les Américains disposent toujours aujourd’hui d’une base sur les îles Marshall. Ils y préparent la guerre des étoiles. » (Fabienne Lips-Dumas)

Lire des extraits de cette enquête sur : sos-crise.over-blog.com/ et sur : anartoka.com/subversite/

 

Publié dans ETATS-UNIS, INFOS, Monde, Presse - Medias | Pas de Commentaire »

Michel Onfray : « Je n’ai vendu rien du tout de ce qui faisait mes valeurs de jeunesse. »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 juillet 2009

 Michel Onfray avec XXI à la Librairie de Paris

en compagnie de la journaliste Judith Perrignon
http://www.dailymotion.com/video/x4s42k

Publié dans Culture | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy