Éducation nationale : 30 000 EVS et AVS jetés comme des kleenex !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 juillet 2009

Quand l’éducation nationale vire 30 000 précaires

Écoles . Embauchés depuis 2006, plusieurs dizaines de milliers d’employés de vie scolaire voient leur contrat arriver à terme aujourd’hui. Un retour brutal à la case chômage.

« C’est un véritable abandon… » En pleine crise économique, mettre des dizaines de milliers de personnes à la rue ? C’est possible ! En tout cas, c’est le sort réservé à 30 000 emplois précaires de l’éducation nationale dont le contrat arrive à terme aujourd’hui (lire notre édition du 27 mai). Appelés EVS (emplois de vie scolaire) et AVS (auxiliaires de vie scolaire), ces salariés à temps partiel ont été recrutés voici trois ans, dans le cadre du plan Borloo de cohésion sociale. Leur mission ? Assister les directeurs d’école dans leurs tâches administratives et épauler les élèves handicapés. Seulement voilà : destinés aux personnes peu qualifiées – bénéficiaires du RMI, demandeurs d’emploi de plus de 50 ans -, ces contrats dits « d’avenir » (CAV) ou « d’accompagnement à l’emploi » (CAE) n’étaient pas prévus pour durer plus de trente-six mois… Une échéance devenue réalité pour 30 000 d’entre eux (sur un total de 42 500), obligés de retourner à la case chômage.

Lire la suite

 

A lire également sur http://precarite.over-blog.com/ le témoignage et le parcours d’une de ces salariées.

 

EVS : Le SNUipp s’adresse au nouveau ministre du travail

Le 24 juin 2009, le SNUipp a adressé une lettre à Xavier Darcos, ministre du travail pour lui demander de considérer la situation des employés de vie scolaire et d’intervenir pour permettre à ces salariés de bénéficier d’une prolongation de contrat afin que des mesures soient prises pour mettre en oeuvre les formations donnant accès à un véritable parcours d’insertion professionnelle.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy