Police : Commissariats, zones de non-droit ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 juin 2009

humanite.fr

Il veut porter plainte, les policiers le tabassent !

Violence. Venu déposer plainte dans un commissariat parisien, pour une agression, un jeune Colombien de 27 ans accuse les policiers de l’avoir frappé et humilié.

Jusqu’ici, les policiers mal-intentionnés avaient plutôt tendance à bousculer les suspects. Mais jamais les victimes. C’est pourtant la mésaventure surréaliste vécue il y a dix jours par Juan Pablo Gutierrez. Agressé en pleine rue, ce Colombien de 27 ans a eu la malencontreuse idée de vouloir porter plainte au commissariat de la Goutte d’or, à Paris (XVIIIe). Le jeune homme en est ressorti douze heures plus tard, dans un état dramatique : frappé, insulté et humilié par un trio de policiers. « C’est comme si ma dignité avait été piétinée », raconte-t-il, encore sous le choc.

Suite de l’article : ICI

La Commission nationale de déontologie de la sécurité saisie de l’affaire

Le lendemain de sa mésaventure, Juan Pablo Gutierrez a porté plainte à l’Inspection générale des services (IGS, la police des polices). L’enquête est en cours. De son côté, la sénatrice communiste de Paris, Nicole Borvo Cohen-Seat, a saisi la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) afin d’éclaircir les circonstances dans lesquelles se sont déroulées ces violences policières. Juan Pablo a, par ailleurs, reçu le soutien du MRAP et de l’association France Amérique Latine.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy