Remaniement minestériel : à droite toute pour les régionales 2010

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 juin 2009

Remaniement : Sarkozy place ses hommes, ceux de l’appareil UMP, à tous les rouages de l’État.

Les fidèles sont récompensés.

 

Le resserrement du pack sarkozyste ? 

Cela y ressemble pour une part avec l’installation (on devrait dire le retour puisque l’homme y officiait comme conseiller entre 2002 et 2007) de Brice Hortefeux au Ministère de l’Intérieur, poste « stratégique » s’il en est dans Sarkoland. Son remplacement par Darcos au travail va dans le même sens d’une sédimentation d’une équipe de « poids lourds » sarkozystes. Le maintien de Christine Lagarde et de Valérie Pécresse, une rescapée du mouvement des universitaires et des chercheurs, concourt à donner la même impression.

Enfin, le remaniement visait peut-être aussi à créer les conditions d’une bonne campagne électorale de l’UMP pour les élections régionales de 2010. A ce titre, on notera que, dans le respect des traditions les plus établies, le gouvernement Fillon IV quadrille admirablement le territoire national, Dom-Tom compris, à l’exception, peut-être de l’Est de la France, représenté par l’estimable Jean-Marie Bockel, ce qui est un peu court une une région historique de la droite.

(Source : marianne2.fr/)

 

Le gouvernement Fillon IV dont il se dit que l’intéressé ne l’aurait découvert que peu de temps avant nous !

François Fillon, Premier ministre. On ne savait pas que le poste existait encore !

Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement durable. Il peut remercier les Verts.

Michèle Alliot-Marie, Ministre d’Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice. Sarkozy n’a pas encore osé la « débarquer ». Elle est sans doute chargée de ramener un peu d’austérité dans ce ministère.

Brice Hortefeux, Ministre de l’Intérieur. Le poste dont il rêvait depuis toujours mais qu’il ne devait obtenir qu’après 2010 pour faire oublier l’échec  de Sarkozy en matière de sécurité.

Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères. « No comment » comme dirait l’autre.

Christine Lagarde, Ministre de l’Économie et des finances.

Luc ChatelMinistre de l’Éducation nationale. Il paraît que Darcos n’en pouvait plus. Ah ! ces enseignants du public !

Bruno Le Maire, Ministre de l’Agriculture 

Patrick Devedjian, Ministre, auprès du Premier ministre, chargé de la Mise en oeuvre du plan de relance. Ministre auprès d’un premier ministre inexistant, chargé de la mise en oeuvre d’un plan de relance nettement insuffisant : à quoi va-t-il servir ?

Xavier Darcos, Ministre du Travail et des Relations Sociales. Viserait-il le poste de premier ministre dans un prochain remaniement ?

Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Dommage pour les étudiants !

Hervé Morin, Ministre de la Défense

Roselyne Bachelot, Ministre de la Santé, de la défunte Santé serait plus juste.

Frédéric Mitterand, Ministre de la Culture. Une « bonne prise » à cause de son nom  mais pas une prise de guerre comme on voudrait nous le faire croire. Il avait déjà appelé à voter Chirac en 1995. Il avait déjà « vendu la mèche » avant l’annonce officielle. Espérons qu’il nous réserve encore quelques surprises à l’avenir.

Eric Wœrth, Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique. Il ferait bien de revoir ses comptes. Après avoir annoncé le 16 juin que les déficits publics dépasseraient sans doute les 6 % du PIB (Produit intérieur brut), il nous a appris dimanche soir sur LCI que « ses » chiffres étaient faux et que les déficits atteindraient 140 milliards. Dans ses mains, la Fonction publique va continuer de faire les frais cette politique désastreuse.

Eric Besson, Ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire. Pas de  nouveau traitre pour faire mieux ?

Henri de RaincourtSecrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, auprès du Premier ministre. Président du groupe UMP au Sénat.

Pierre Lellouche, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes, auprès du ministre des Affaires étrangères et européennes. Partisan de longue date de Nicolas Sarkozy. 

 

Michel Mercier, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Agriculture, à l’espace rural et l’aménagement du territoire. Sans être une surprise, c’est quand même une belle prise de guerre quand on sait qu’il était le trésorier du Modem. Nos sincères condoléances à Bayrou.

Christian Estrosi, Secrétaire d’Etat à l’Industrie. Récompensé pour son activisme en faveur du président de la République.

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, auprès du Premier ministre

Dominique Bussereau, Secrétaire d’Etat chargé des Transports, auprès du ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire.

Jean-Marie Bockel, Secrétaire d’Etat à la Justice

Marie-Luce Panchard, Secrétaire d’Etat à l’Outre-Mer

Hubert Falco, Secrétaire d’Etat à la défense et aux anciens combattants

Valérie Létard, Secrétaire d’Etat chargée de l’écologie et du développement durable  

Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé du commerce, PME, Artisanat, tourisme, auprès de la ministre de l’économie 

Rama Yade, Secrétaire d’Etat chargé des Sports. A sauvé sa tête mais ce n’est vraiment pas une promotion !

Nadine Morano, Secrétaire d’Etat famille et solidarité 

Nora Bera, Secrétaire d’Etat chargée des ainés. Devait siéger à Strasbourg. Promesse, promesse !

Christian Blanc, Secrétaire d’Etat chargé de développement de la région capitale 

Benoit Apparu, Secrétaire d’Etat au logement et à l’urbanisme. Jeune sarkozyste de choc à l’Assemblée. Va faire de l’ombre à Jean-François Copé jugé trop ambitieux.

Anne-Marie Idrac, Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur.

Alain Joyandet, Secrétaire d’Etat chargé de la coopération et de la francophonie

Chantal Jouanno, Secrétaire d’Etat à l’écologie

Alain Marleix, Secrétaire d’Etat à l’Intérieur et aux Collectivités territoriales, auprès de la ministre de l’Intérieur, de l’Outre-Mer et des Collectivités territoriales

Laurent Wauquiez, Secrétaire d’Etat chargé de l’Emploi, auprès de la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi
Fadela Amara, Secrétaire d’Etat chargée de la Politique de la ville, auprès du ministre du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville

Martin Hirsch, Haut-commissaire à la Jeunesse et aux solidarités. Le mot « fraternité » ayant été totalement absent du discours de Versailles, (tout un symbole), on le verrait mieux Haut-commissaire de la précarité. Dans ce domaine, il est particulièrement performant.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy