Budget de l’Élysée : « Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 17 juin 2009

 Explosion du budget de l’Élysée

Alors que Nicolas Sarkozy et son gouvernement ne cessent de demander aux Français de faire des efforts, les dépenses de l’Élysée ont augmenté de 18, 5 % par rapport à 2007 . Elles ont atteint 113, 182 millions soit 3 millions de plus que le budget voté par le Parlement.

« Les restrictions budgétaires imposées aux administrations et que chaque fonctionnaire constate dans son travail quotidien ne s’appliquent donc pas aux services de la présidence de la République. »

Dépenses de fonctionnement : + 21, 7 %  « soit un rythme sept fois supérieur à l’évolution du budget de l’Etat« 

Frais de réception : + 51, 2 % (26 millions d’euros)

Frais de déplacements : + 26, 3 % (16,3 millions d’euros)

A noter que  » fin 2008, la Présidence avait dû réclamer 5 millions d’euros de crédits supplémentaires pour assumer les frais de déplacements de Nicolas Sarkozy (multipliés par trois depuis 2006), soit un total de 20,3 millions d’euros. Ce montant retombe curieusement à 16,3 millions d’euros dans le projet de loi de règlement, grâce une manne providentielle: la présidence française de l’Union européenne lors du second semestre 2008. Les quatre millions de différence ont ainsi été transférés sur une ligne budgétaire spécifique.En plus, le Quai d’Orsay a déjà remboursé à l’Élysée des frais de 1,75 million d’euros au titre de la présidence de l’UE. Pourtant, il est peu probable que le chef de l’Etat ait moins voyagé s’il n’avait pas été président de l’Union. Sans ce tour de passe-passe, les dépenses dépasseraient les 115 millions d’euros pour 2008. » (source : Challenges.fr)

Seules dépenses en réduction, celles concernant les aides sociales accordées traditionnellement aux personnes en difficulté : – 33,6% par rapport à 2007.

Selon le député René Dosière, les promesses de transparence du budget de l’ Élysée n’ont donc pas été tenues :

« En réalité, cette transparence elle est très particulière, partielle et anecdotique. Elle n’est pas du tout significative de la réalité des dépenses (…) ce que fait l’Élysée, c’est de la politique de communication, pas de l’analyse budgétaire. Ce sont des phrases, les résultats on ne les voit pas« . 

Vidéo
http://www.dailymotion.com/video/x9ln7p

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy