• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 16 juin 2009

Après Continental et Goodyear-Dunlop, le groupe Michelin s’apprête lui aussi à dégonfler ses effectifs

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

 Après Continental et Goodyear-Dunlop, le groupe Michelin s'apprête lui aussi à dégonfler ses effectifs  dans ECONOMIE 200px-Michelin_logoAlors que Michel Rollier avait affirmé, lors de l’assemblée générale des actionnaires du 16 mai dernier,  qu’« il n’y avait pas de décision de plan social en France. », Michelin préparerait un plan social portant sur la suppression de 1500 postes en France. (source : Le Monde.fr – 16 juin 2009)

Les syndicats ont rendez-vous avec la direction, à Clermont-Ferrand, demain matin, pour établir l’ordre du jour du comité central d’entreprise extraordinaire prévu le 24 juin. Michelin emploie 118 000 personnes dans le monde, dont 25 000 en France (entre 13 000 et 14 000 à Clermont-Ferrand).

Le 16 mai dernier,  plusieurs dizaines de salariés avaient manifesté à Clermont-Ferrand, scandant « Du pognon pour nos salaires, pas pour les actionnaires » ou « Emplois, salaires, prenons sur les profits des actionnaires » et rappelant que le groupe avait fait 3 milliards d’euros de bénéfices en 5 ans.

Les sites de La Roche-sur-Yon, en Vendée, et de Roanne, dans la Loire, seraient particulièrement touchés.

Mais Montceau-les-mines (Saône-et-Loire), Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) et l’usine de Noyelles-lès-Seclin (banlieue de Lille), seraient également  concernées par la restructuration du groupe.

Après le plan social de Goodyear-Dunlop prévoyant la suppression de 817 postes dans l’usine d’Amiens-Nord et la fermeture annoncée de l’usine de Continental de Clairoix (1120 salariés), c’est donc tout le secteur des pneumatiques qui subit, par ricochet, la crise du secteur automobile. 

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Reprise du travail chez SONAS

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

Après plusieurs jours de grève, le travail a repris chez SONAS. Des améliorations ont été obtenues et des emplois supplémentaires maintenus grâce à la mobilisation des salariés mais il reste encore 262 suppressions de postes. Rassemblement prévu ce mardi 16 juin au Tribunal de commerce de Guéret.

Voir, ci-dessous, le tract de la CGT

Tract-15juin.pdf Tract-15juin.pdf

Publié dans ECONOMIE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Relaxe pour Pascal Besuelle !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

Pascal Besuelle, militant syndical à la FSU, militant associatif du Réseau Education Sans Frontières,professeur d’histoire géographie au collège « les provinces » à Cherbourg est injustement poursuivi pour « violences contre agent ayant autorité sans interruption de travail. »

Cette poursuite est consécutive à la manifestation du 12 janvier organisée à l’occasion des vœux de Nicolas Sarkozy à Saint Lô dans la Manche.

Déjà placé en garde à vue le 19 janvier 2009, Pascal Besuelle est une nouvelle fois sous le coup d’une accusation infondée et profondément inique.

La suite en ligne sur le site de la FSU 50


Une pétition est en ligne pour exiger la relaxe de Pascal Besuelle ( convoqué au tribunal correctionnel de Coutances le mardi 23 juin) :

pour signer la pétition

Publié dans Education nationale, LIBERTES, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Pétition pour la défense de l’hôpital public

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

NE LAISSEZ PAS FAIRE !

 

L’HÔPITAL PUBLIC EST VOTRE HÔPITAL


DÉFENDEZ-LE AVEC NOUS !

 

- Défendez-le parce qu’il assure des soins de qualité pour tous quels que soient les moyens de chacun.

- Défendez-le parce que c’est là que se font les grandes recherches d’aujourd’hui qui permettront les progrès de demain.

- Défendez-le parce que c’est lui qui assure 80% des urgences, c’est lui qui a fait face hier à l’épidémie de SIDA et à la canicule et qui pourra faire face à une pandémie grippale.

- Défendez-le parce que c’est lui qui prend en charge les cas les plus graves ou les plus complexes à tous les âges de la vie.

- Défendez-le parce que les autres pays nous l’envient.

La loi HPST dite loi Bachelot a supprimé l’appellation de « Service Public Hospitalier ». Elle ne parle plus que d’ « Etablissement de Santé ». Elle cherche à transformer l’hôpital public en entreprise.
Pour être rentable l’hôpital devra sélectionner les pathologies et les patients, et diminuer le nombre de personnels : moins d’infirmières, moins d’aides soignantes, moins de médecins, moins de secrétaires, moins d’assistantes sociales.
Il est prévu se supprimer 20 000 emplois dans l’ensemble des hôpitaux.

NE LAISSEZ PAS FAIRE
POUR DÉFENDRE VOTRE HÔPITAL PUBLIC ASSURANT
L’ACCÈS ÉGAL POUR TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ,
SIGNEZ LA PÉTITION NATIONALE QUI SERA ADRESSÉE
AU PARLEMENT ET AU GOUVERNEMENT :

 

« Je défends l’Hôpital Public, lieu de formation des professions médicales et paramédicales, de l’innovation et des progrès thérapeutiques, qui offre à tous, sans discrimination, des soins de qualité.

Je m’oppose à son démantèlement qu’annoncent d’une part un nouveau mode de direction qui aura pour souci principal la rentabilité, d’autre part des suppressions d’emplois non justifiées qui altèreront la qualité des soins. L’Hôpital Public doit avoir un financement lui permettant de remplir ses missions.»

Je signe la pétition sur : 

http://petition-mdhp.fr/index.html

Publié dans PETITION, SANTE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Loi Hôpital : la commission mixte paritaire doit renvoyer le texte

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

Loi Hôpital : la commission mixte paritaire doit renvoyer le texte dans PCF arton3774-2eacd

Le parcours parlementaire du projet de loi « Hôpital, patients, santé et territoire » (HPST) se poursuit le mardi 16 juin avec la commission mixte paritaire.

L’opposition au texte continue à être large, déterminée et combative. Ce projet doit être retiré. Le débat au Sénat a durée deux fois plus longtemps que prévu, la majorité sénatoriale a même mis plusieurs fois la ministre en minorité. Le vote final a été acquis avec une très faible majorité. Il ne saurait être acceptable que ces longues heures de débat soient niées par un groupe de 14 parlementaires sans débat public. Le parlement doit être l’écho de la vie. Il doit respecter le mouvement social.

Le parti communiste français, fidèle à ses engagements et en cohérence avec l’attitude combative de ses parlementaires, demande le retrait de ce projet de loi largement contesté par les professionnels et les usagers.

La mobilisation va se poursuivre pour s’opposer à toutes formes de mise en œuvre de cette loi destructrice et déstructurante, les communistes y prendront toute leur place.

Parti communiste français

Paris, le 15 juin 2009.

 

Publié dans PCF, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

RFI s’invite à l’Assemblée nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

Aujourd’hui, 16 juin 2009,

grève et manifestation à Radio France, France Télévisions et AFP

http://www.dailymotion.com/video/x9k368

Publié dans Audiovisuel, Luttes, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Solidarité Kanaky

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

C’est aujourd’hui mardi 16 juin que 28 militants syndicaux de l’USTKE (Union des Syndicats des Travailleurs Kanaks et des Exploités) seront jugés en correctionnelle à Nouméa suite au conflit qui opposait le syndicat à la compagnie aérienne AIRCAL.

JPEG - 138.1 koSamedi 13 juin, des membres du collectif ont participé à la manifestation syndicale unitaire à Paris.

 

 

Article, vidéo et photos sur : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article87486

Publié dans Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Au coeur des grands groupes européens de l’agroalimentaire

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

Notre pain quotidien

un film de Nikolaus Geyrhalter  

Notre pain quotidien, conditions de tournage... 

Des conditions de tournage particulières… 

Photo ©KMBO

Reportage choc sur une civilisation barbare

De même que certains spots télévisés de la sécurité routière nous atteignent et nous donnent la sensation d’éprouver un accident dans notre chair,  » Notre pain quotidien  » nous entraîne sur les mêmes voies, dans le domaine de l’alimentation, par la variété et la qualité filmographiques des séquences.

Premier constat à l’issue de la projection : on n’élève plus les animaux pour nous fournir de la nourriture, on les cultive comme des tomates et des courgettes hors sol. Et il en faut des bestiaux pour nourrir les humains !

Autre particularité de ce film : il est muet. Comprenez qu’aucun commentaire ne vient éclairer votre cerveau de spectateur, aucun sous-titre, aucune carte pour vous permettre de localiser les scènes.
Vous voici travailleur-boucher-bourreau découpant en deux parties bien égales un corps de ruminant, « éleveur » de volailles poussant à coups de pied les volatiles récalcitrants qui refusent de se laisser « avaler » par un énorme et bruyant « balai brosse », ou femme aux grosses pinces chargée de couper les pieds des porcs morts qui passent par centaines tous les jours devant vous… et que dire du sperme volé aux taureaux reproducteurs, de l’insémination artificielle des truies… triste bonheur des industriels et de la civilisation productiviste !

La suite sur : http://www.waternunc.com/fr2007/notre_pain_quotidien_critique.htm

Voir le film (1 h 32) : http://www.viddler.com/explore/Belphi/videos/54

 

 

Publié dans Agriculture, ECONOMIE, Environnement | Pas de Commentaire »

Et maintenant la retraite à 67 ans ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 juin 2009

AUJOURD’HUI DANS L’HUMANITÉ

À la une dans l\'Humanité

 

Retraites : le gouvernement va dans le mur… et klaxonne !

Tandis que la France traverse une crise économique sans précédent, Brice Hortefeux a évoqué un possible allongement de la durée légale du travail. Mais ce débat « n’engage en rien le gouvernement », a-t-il assuré.

C’est une « piste » qui fait figure de pavé dans la mare. Brice Hortefeux, Ministre du Travail, a souhaité qu’elle soit mise sur la table sans tabous, ni a priori. Il affirme que la question n’est pas encore tranchée, mais que la situation économique du pays exhorte le gouvernement à la prendre rapidement au sérieux. Si rien n’est encore acté, Nicolas Sarkozy avait fait du « travailler plus pour gagner plus » la pierre angulaire de son programme. Il avait déjà jeté les bases de cette réflexion, mais la crise l’amplifie, la relance, et pour le gouvernement, la légitime. Habile manœuvre.

Suite de l’article : ICI

*************************

Communiqué de la CGT

Retraite

Après l’emploi, la retraite sera-t-elle une nouvelle variable d’ajustement pour gérer la crise ?

lundi 15 juin 2009

 

Ce dimanche, le ministre du travail, Brice Hortefeux, a annoncé que le gouvernement entendait faire de l’année 2010 un rendez-vous majeur de réforme de nos régimes de retraite. En ce sens, il donne satisfaction au Medef qu’en avait, il y a quelques semaines, posé l’exigence « d’un dernier rendez-vous » en la matière.

Oubliant au passage que les réformes passées ont conduit à une diminution sans précédent des prestations servies aux retraites sans pour autant assurer l’équilibre des régimes, il s’est bien gardé d’évoquer ce qui apparaît pourtant comme la seule solution efficace en matière de financement, l’augmentation des ressources qui doivent lui être consacrées.

Le ministre reprend à son compte le dogme patronal sur l’impossibilité d’accorder le moindre financement supplémentaire aux retraites comme à l’ensemble de la protection sociale. La retraite deviendrait alors après l’emploi et les salaires, la variable d’ajustement que le pouvoir utiliserait pour tous les problèmes de l’équilibre des finances publiques.

Si le problème du financement est réel, des solutions existent. C’est d’abord la question d’une politique de l’emploi efficace. Chaque point de masse salariale supplémentaire apporte 1,5 milliard d’euros aux régimes de retraite. C’est ensuite la nécessité d’une augmentation des ressources qui suppose notamment que la totalité des rémunérations donnent lieu à cotisation, ainsi que les revenus financiers des entreprises.

En répondant avec pertinence à la question du financement, il devient possible d’envisager l’avenir des retraites de manière positive en garantissant aux futurs retraités, y compris les plus jeunes, un revenu de retraite dès 60 ans qui soit en continuité avec le revenu d’activité.

Il ne peut être question pour la CGT de souscrire à une approche qui ne consiste qu’à gérer durablement une baisse programmée par le patronat des pensions de retraite.

Montreuil, le 15 juin 2009

 

Publié dans Politique nationale, RETRAITES, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy