FEIGNIES ENSEMBLE juin 2009 (suite)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 15 juin 2009

Crise de l’emploi à Feignies

  •      Vesuvius : 60 emplois menacés

Lors du comité d’entreprise extraordinaire du 4 juin, la direction a annoncé la mise en oeuvre d’un plan social. Le 24 juin, le comité d’entreprise se réunira de nouveau pour préciser le nombre de postes menacés. Le plan social concernerait 60 salariés. Soit 24 % des effectifs ! La direction a confirmé l’information (La Voix du Nord – 14 juin 2009)

 

L’usine Vesuvius de Feignies, qui existe depuis 1984 (auparavant Lafarge Réfractaires), regroupe la production ainsi qu’un bureau d’études. Elle est à la pointe de la production de céramique fine industrielle, un matériau plus solide que l’acier.

  •      Interfit : 3 semaines d’arrêt en juin

Cette filiale du groupe Vallourec a la spécialité, unique en France, de fabriquer des raccords pour les tubes et pipe-lines destinés aux industries gazière et pétrolière. Le 3 juin, lors du comité d’entreprise, la direction de l’usine a annoncé de nouvelles mesures pour faire face à la baisse brutale d’activités. Malgré les nombreux jours non travaillés en février et mars et le prêt de salariés à d’autres sites Vallourec, l’activité a cessé pour deux ou trois semaines. Par ailleurs, la direction d’Interfit a déposé un dossier de chômage partiel qui aurait pour conséquence de faire tomber les salaires à 60 % du brut.

Les paysans veulent vivre de leur travail !

Les agriculteurs, producteurs de lait, au bord de la faillite, doivent pouvoir vivre de leur travail. Depuis fin mai, ils ne cessent de manifester un peu partout en France.

Dès le début de la crise, Alain Boquet, député du Nord, a écrit au ministre M. Barnier pour dénoncer les industriels (Danone, Lactalis…) et les grands distributeurs (Carrefour, Leclerc…) qui imposent un prix du litre au rabais.

Dans sa lettre, le député demandait au ministre de prendre d’urgence des mesures d’accompagnement, de promouvoir une politique européenne de régulation des marchés et d’amener les industriels et les distributeurs à une réelle négociation avec les producteurs.

L’accord signé le 3 juin dernier fixe le prix du lait à 280 €  maximum la tonne  payée aux agriculteurs. Un prix inacceptable car le simple coût de production est partout supérieur à 300 €. En montagne, il peut atteindre 350 €. Les organisations syndicales, qui ne sont pas représentées au Centre national interprofessionnel de l’économie laitière, ont dénoncé un « accord de dupes » ou un « prix politique sans politique laitière« .

Prochain conseil municipal : samedi 20 juin, dès 9 h. (budget supplémentaire 2009)

 

Le Parti Communiste Français

Pour se défendre et riposter, pour changer vraiment

 

  •  Je désire être informé-e des initiatives du PCF
  • J’adhère au PCF

Nom : …………………. Prénom …………………….

Adresse : ………………………………………………

…………………………N° tél. : ……………………..

Envoyer au PCF 48, rue François Wiart à Feignies

 

 

Ces problèmes vous concernent.

 

 

 

Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois de 17h30 à 19h à la salle polyvalente Place de l’église.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy