• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 13 juin 2009

13 juin : « C’est manifestement en dessous de nos attentes… mais la colère est intacte »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juin 2009

CGT

Colère intacte

Près de 160 manifestations et rassemblements se sont déroulés partout d’ans l’Hexagone ce samedi 13 juin. Si elles n’ont pas rassemblé autant que les journées de mobilisation unitaire précédentes, le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault a estimé que « ceux qui sont présents aujourd’hui sont les représentants d’une opinion qui, très majoritairement, demeure critique sur la politique économique et sociale du gouvernement. Donc je dois rappeler au chef de l’État qu’il ne doit pas sous-estimer la situation ». La colère sociale, les revendications portées dans l’unité par les huit centrales syndicales sont intactes et trois Français sur quatre soutiennent la mobilisation unitaire. Le chef de l’État ne peut en être quitte. Le patronat ne peut éluder plus longtemps la négociation sur des revendications qui relèvent de sa responsabilité.

Lille : environ 3000 manifestants 

 

dscn4440.jpgdscn4438.jpgdscn4439.jpgrscn4441.jpgrscn4442.jpg

dscn4437.jpgdscn4435.jpg

Lire le communiqué de la CGT

Vidéo CGT : ICI

Quelques déclarations

Bernard Thibault (CGT) : « C’est manifestement en dessous de nos attentes ». « Il y a le sentiment aussi que du côté syndical tout le monde ne parle plus d’une même voix, ce qui peut démobiliser.
« Peut-être qu’il va falloir prendre un nouveau souffle et préparer la rentrée ». « Nous allons envisager, je l’espère de nouveau dans un cadre unitaire, d’autres initiatives et d’autres rendez-vous ».

Jacques Voisin (CFTC)
: « Il y a peut-être de l’usure (…) il va falloir innover ». « Les Français restent à 75% solidaires du mouvement sauf qu’ils sont sceptiques sur le mode d’action ». A la rentrée, « il va falloir voir comment être en capacité d’apporter les solutions les plus justes ».

Bernard Van Craeynest (CFE-CGC) : « Il y a un peu de lassitude à la veille des grandes vacances, il va falloir trouver d’autres modes d’expression car contrairement à ce qu’on entend ici ou là, on est loin d’être sortis de la crise. Rien ne préjuge de la situation à l’automne, peut-être y aura-t-il besoin d’autres manifestations comme celle-ci ».

Alain Olive (Unsa)
: « C’est une mobilisation qui n’a rien de comparable avec celles de janvier ou mars (…). Dans une période longue de mobilisation, il y a des hauts et des bas, c’était inévitable » mais « les raisons objectives pour lesquelles on est là demeurent ».

Gérard Aschieri (FSU) : « On est un peu dans une course de fond, on a besoin de durer. Il y a sans doute un moment de creux » et « maintenant, il nous appartient à tous de réfléchir à quelle stratégie il faut avoir pour que ce mécontentement vis-à-vis de la stratégie gouvernementale aboutisse à ce que les salariés, les Français, nous rejoignent massivement dans de nouvelles initiatives d’action ».

Annick Coupé (Solidaires) : « La question pour nous, c’est : « quelle stratégie d’action pour gagner, quel rapport de force nous devons construire, qui soit plus fort pour faire reculer ce gouvernement, le patronat? »" « La question de l’unité est un élément indispensable (…) il faut continuer à mener la discussion avec l’ensemble des organisations syndicales ».

Publié dans SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le Kivu : un conflit ignoré qui a déjà fait plus de 5 millions de victimes et d’innombrables orphelins !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juin 2009

Kivu

 

Publié sur : Etat : Critique

Les habitants du Nord Kivu fuient encore

pour échapper aux violences

11 mai 2009

 

Depuis qu’une offensive a été lancée, fin janvier, contre les rebelles des FDLR, les populations fuient les violences dans le nord de la province du Nord Kivu. MSF dispense des soins médicaux dans plusieurs villes et villages de cette région qui compte près de 230 000 personnes déplacées.

Pour échapper aux violences, il faut partir vite, tout laisser sur place sans rien emporter ou alors une natte, une bassine… « Il était 22h30, nous étions couchés, raconte M. un habitant de Miriki, un village du Nord Kivu. Nous avons entendu les crépitements des balles. Nous avons pensé d’abord que c’étaient des agresseurs qui venaient piller la population. Nous sommes restés dans nos cases. Mais les balles ont continué longtemps à crépiter. Alors nous nous sommes décidés à quitter le village, chacun selon ses moyens pour aller en brousse. »

Cela s’est passé en mars dans le territoire du Lubero, situé dans le nord de la province du Nord Kivu. Mais depuis fin janvier, depuis que l’armée congolaise a lancé une offensive contre les rebelles des FDLR (Forces démocratiques de libération du Rwanda), ce type d’attaques se répète avec comme corollaire de nouveaux déplacements de populations. Au départ, l’opération a été menée conjointement avec l’armée rwandaise. Puis fin février, les troupes rwandaises se sont retirées. Cependant les affrontements se poursuivent dans le nord et dans l’ouest du Nord Kivu.

Suite de l’article : ICI

 

L’augmentation des attaques à l’encontre de la population civile entraîne un afflux de déplacés au nord du pays

11 juin 2009

L’augmentation des attaques à l’encontre de la population civile entraîne un afflux de déplacés au nord du pays

MSF augmente son aide médicale aux populations touchées par les violences au Nord de la RDC.

 

Les territoires du Haut-Uélé et du Bas-Uélé, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), sont le théâtre de violences commises par les rebelles ougandais de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) en réponse aux opérations militaires lancées contre eux par les armées de l’Ouganda, de la RDC et du Sud Soudan.

La suite : ICI

 


Les disparus du Kivu

Un reportage de Jean-Daniel Bohnenblust et François Cesalli

Pour « Temps Présent » -  TSR -

Familles éclatées par la guerre, à la recherche de leurs proches. Familles dans l’attente, souvent déçue, de revoir un jour l’enfant, le père ou la mère emportés dans le flot des déplacés fuyant sous les balles. Pour tenter de comprendre un quotidien traversé par le doute, le désespoir mais aussi la joie des retrouvailles, ce film a recueilli les témoignages de congolais vivant dans le nord et le sud Kivu. Une région marquée par 15 ans de conflit et 5 millions de victimes.

TP/Les disparus du Kivu TP/Les disparus du Kivu[TSR]

La République Démocratique du Congo (RDC) est le troisième pays le plus vaste d’Afrique. Depuis 1994, les provinces du nord et du sud Kivu, situées à sa lisière orientale, sont le théâtre de conflits à répétition. Pour les populations, les conséquences sont catastrophiques. Victimes des combats, de la faim et des maladies, les Congolais de l’est du pays ne comptent plus leurs souffrances. Le bilan global est étourdissant : 5 millions de morts. En août et octobre 2008 s’est joué le dernier épisode de cette douloureuse histoire. Prises dans les combats, un million et demi de personnes ont pris la fuite. Beaucoup ont trouvé refuge dans des camps de déplacés aux abords de Goma, la capitale du nord Kivu. Les déplacés, comme on les appelle, abandonnent tout derrière eux; leurs champs, leurs maisons et souvent une partie de leurs familles. Mais comment retrouver un enfant, une mère ou un grand-père dans un tel chaos ? Comment gérer la séparation, vivre dans l’attente et le doute ?
Pour tenter de comprendre un quotidien marqué par le désespoir mais aussi la joie des retrouvailles, Temps Présent a recueilli le témoignage des congolais.
Ces paroles qui s’élèvent jusqu’à nous proviennent de la région du monde ayant connu le plus de victimes depuis la deuxième guerre mondiale.

Reportage : Jean-Daniel Bohnenblust et François Cesalli

Image : Olivier Kunz          Son : Beat Lambert            Montage : Bruno Saparelli

(Source : tsr.ch/tsr/)

Visionnez l’ émission : ICI

Publié dans AFRIQUE, Monde | 3 Commentaires »

Liberté de la presse : « Il ne fait pas bon être journaliste par les temps qui courent dans les rédactions françaises »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 juin 2009

Vu sur : rue89.com/ - 12 juin 2009

Sarkozy, vampire des médias

Une enquête de Sarah Perrig et Alexandre Bochatay pour la télévision suisse TSR – rediffusée sur TV5 Monde le 25 juin à 21 heures et visible sur le site Internet de la TSR. 

 

http://www.dailymotion.com/video/x9ivzt

 

http://www.dailymotion.com/video/x9iir3

 

Ce reportage passera-t-il un jour à la télévision française ?

Voir l’article de Rue89 : ICI

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89

«  On est étonnés par le climat de peur dans les médias

français  »

Une interview de Gilles Pache, directeur des programmes et d’une productrice de la TSR

Par Augustin Scalbert | Rue89 | 29/03/2009

 

Pour voir Infirmières bulgares : le grand marchandage

Cliquer : ICI

 

Publié dans LIBERTES, Politique nationale | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy