10 juin 1944 : Le massacre d’Oradour

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 juin 2009

« Ceux qui oublient le passé

se condamnent à le revivre. »

Georges Santayana, The last puritan

Source photo : Wikipédia

Oradour-sur-Glane a été conservé « en l’état ».

10 juin 1944 : Le massacre d'Oradour dans HISTOIRE magnify-clip

 

180px-Oradour-sur-Glane-Hardware-1342 dans HISTOIRE

 

Il y a soixante-cinq ans, le 10 juin 1944, une unité la division SS das Reich anéantissait le village d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne), fusillant tous les hommes et brulant vif les femmes et les enfants dans l’église. 642 personnes étaient tuées. Seuls cinq hommes parvinrent à s’échapper. Le massacre d’Oradour figure parmi les plus grands crimes commis par les nazis dans la France occupée.


Les auteurs du massacre appartiennent à la 2eSS-Panzer-Division Das Reich.

Au début de la guerre, cette division blindée est composée de volontaires ayant prêté serment au Fürher. En 1943, elle incorporera de force des hommes de toutes nationalités, comme les « Malgré-nous » alsaciens.

A l’Est de l’Europe, elle instaure une véritable guerre d’extermination des populations civiles. Ses objectifs : « faire régner l’ordre par un système de terreur, anéantir toute résistance et ceci par tous les moyens (exécutions collectives, incendies et pillages des villages)… ». Ce sont ces mêmes « moyens » qu’elle utilisera à Oradour.

Le 8 juin 1944, la division blindée SS Das Reich qui se dirigeait vers le lieu du débarquement pour prêter main forte à l’armée allemande, entre dans Tulle libérée par les maquis F.T.P. (Francs Tireurs et Partisans). le 9 juin au petit matin, les SS prennent en otage des centaines d’hommes et les rassemblent dans la manufacture. Après un tri absurde et arbitraire qui durera des heures, 99 hommes de 17 à 42 ans sont pendus aux balcons de la ville dans un climat de terreur sous les yeux de la population, 149 hommes sont déportés dont 101 ne reviendront pas des camps de concentration. le 10 juin au matin la même division prend le chemin d’Oradour sur Glane. Ces hommes n’ont pas été les seules victimes. Le 7 juin, 18 gardes-voies avaient été assassinés à bout portant par l’armée allemande et le 8 juin, 6 maquisards tués par la Das Reich à Pounot de Laguenne lors d’une expédition de nuit décidée par l’Armée Secrète.

Source : pagesperso-orange.fr

 

Carte division das reich mai juin 1944.png

Document réalisé d’après le Mémoire de Géopolitique du Chef de bataillon Rémy Cadapeaud – Le crime de masse à Oradour-sur-Glane – Collège Interarmées de Défense – mars 2003 – Ouvrage à consulter sur place : à Paris, à la bibliothèque de l’Ecole Militaire (1, place Joffre).

Oradour – Le massacre

Documentaire amateur retraçant les dernières heures de la ville d’Oradour-sur-Glane

http://www.dailymotion.com/video/x2qy5j

 

Oradour – 10 juin 1944

Film réalisé par Dominique Dechaumel

http://www.dailymotion.com/video/x7o08z

 

Oradour en direct

Film en 3 parties réalisé avec de nombreuses archives

1ère partie

http://www.dailymotion.com/video/x3xmyv

 

2e partie

http://www.dailymotion.com/video/x3xn2q

 

3e partie

http://www.dailymotion.com/video/x3xn4m

 

Pour comprendre Oradour voir le site du CENTRE DE LA MÉMOIRE :

http://www.oradour.org/index.php?rubrique=5

A voir également le site : Oradour Souviens-toi  

http://oradoursurglane.free.fr/

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy