• Accueil
  • > Agriculture
  • > Prix du lait : Communiqué de presse de la Confédération paysanne

Prix du lait : Communiqué de presse de la Confédération paysanne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 4 juin 2009

syndicat paysan

agriculture paysanne

Prix du lait : Un prix politique sans politique laitière

Communiqué de presse – 4 juin 2009

Le prix conclu dans le bureau du Ministre par l’interprofession est un prix moyen de 280 euros/1000 litres pour l’année 2009 dans la meilleure des situations, sachant que le prix au 1er trimestre était de 330 euros.

Le montant moyen pourra descendre à 262 euros/1000 litres en cas de transformation importante en produits industriels et si certaines entreprises n’envisagent pas de prix encore plus bas.

Ces prix ne couvrent absolument pas les coûts de production des éleveurs !


Les produits industriels sans débouché sont au cœur de la crise et résultent de l’abandon de la politique laitière européenne de régulation des marchés.

Une heure avant le début des négociations, le Ministre Michel BARNIER avait exigé de l’interprofession qu’elle définisse un accord sur une contractualisation – double prix, double quota – faisant supporter les coûts des excédents aux producteurs dès 2010. Mais il n’avait rien exigé sur la maîtrise de la production, condition nécessaire à l’assainissement des marchés et à la stabilité de la filière.

La FNPL croit engager les producteurs par la signature d’un accord inférieur aux coûts moyens de production ; elle est restée sourde aux inquiétudes des éleveurs qui perdront avec cet accord, 15 000 euros de recette par exploitation en moyenne (1, 2 milliard d’euros sur l’ensemble des fermes).

Mais qui se sent représenté par cette organisation ?


A deux jours des élections européennes auxquelles Michel BARNIER est candidat, les producteurs restent en colère !


La Confédération paysanne appelle à une action nationale la semaine prochaine

pour revendiquer :

  • en préalable, le gel d’une partie des références laitières au-delà de 150 000 litres par producteur ;
  • la suppression des stocks de poudre de lait en les incorporant dans l’alimentation animale ;
  • des modalités de fixation du prix du lait prenant en compte les coûts de production des éleveurs et la rémunération de leur travail ;
  • le gel des augmentations de quota européen.

Contact :
Philippe Collin – Porte-parole : 06 76 41 07 18
Yves Leperlier
– Responsable de la commission lait : 06 71 31 68 77

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy