Elections européennes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 juin 2009

Publié par PCF Maubeuge
L’Humanité 28 mai 2009 :

050530464f11.jpgRéférendum du 29 mai 2005 :

Le peuple dit NON à l’Europe libérale    

Cette scène leur donne encore des cauchemars 

Le 29 mai 2005, les Français votaient “non” au référendum sur le traité constitutionnel européen concocté par Giscard d’Estaing, alors que la plupart des partis, PS, UDF, UMP, Verts, avaient fait une incroyable campagne pour le “oui”, relayée par l’immense majorité des médias, accusant les tenants du “non” d’être des xénophobes anti-européens.  Le TCE qu’ils voulaient cacher au peuple, “l’Humanité” l’a révélé, et le peuple l’a lu, analysé, décortiqué et compris. Cette campagne populaire, citoyenne s’est développée et a permis la victoire du “non”, elle fait encore trembler les zélateurs de l’Europe libérale. Aujourd’hui, ils font tout pour camoufler la campagne électorale          

Ils ont peur que les Français :28mai2009.png

     

  1. Disent qu’une autre Europe est possible
    Le référendum de 2005 a permis de battre en brèche l’idée que la construction européenne était “naturellement” libérale et qu’on n’y pouvait rien. Le peuple s’est invité dans le débat. Services publics, protection sociale, salaire minimal européen, BCE sous contrôle et pacifisme : autant d’éléments constitutifs d’une autre Europe qui sont autant de tabous que le pouvoir ne veut pas voir resurgir.
  2. Donnent un carton rouge à Nicolas Sarkozy
    Si l’UMP a décidé de faire une campagne très courte, c’est pour éviter que les Français se saisissent de ce scrutin pour sanctionner la politique de Nicolas Sarkozy. En agitant dans la dernière ligne droite le chiffon rouge de la Turquie, l’UMP espère mobiliser son électorat, et en organisant le black-out médiatique, elle parie sur une abstention massive qi lui permettrait de sortir en tête du scrutin. On appelle cela un détournement d’élection.
  3. Débusquent le consensus PS-Modem-UMP
    Une vraie campagne aurait l’immense inconvénient de révéler au grand jour que l’Europe est une coproduction entre les libéraux et ses opposants supposés en France. Le PSE a en effet voté une grande majorité des textes avec la droite au Parlement européen alors que Bayrou fait groupe commun avec les libéraux ! Les belles déclarations pour les services publics ou contre l’argent roi dans l’Hexagone se traduisent par l’accord sur les privatisations en Europe.
  4. Comprennent que ce n’est pas “la faute à l’Europe”
    80% des lois françaises sont des transpositions de directives européennes qui ne sont pas pondues par un “ramassis de bureaucrates”. Les structures de l’UE. Parlement, Conseil, Commission, sont l’émanation de rapports de forces politiques aujourd’hui favorables aux libéraux. Utiliser l’Europe comme alibi et bouc émissaire pour faire passer au niveau national des “réformes” antisociales, comme le fait régulièrement Nicolas Sarkozy, est le plus sûr moyen d’affaiblir l’idée même de construction européenne.

Votons Front de Gauche, votons l’Europe Sociale !

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy