Festival du droit à l’Éducation

Posté par communistefeigniesunblogfr le 31 mai 2009

Tapis rouge pour l’école

PDF - 337.4 ko

Le collectif « Un pays, une école, notre avenir » a fait

son festival

Du 11 au 19 mai, les organisations réunies dans le collectif « Un pays, une école, notre avenir » ont appelé à mettre à l’honneur  les choix éducatifs et budgétaires actuels en multipliant les initiatives de « remises de palmes  » auxquelles  ont participé les représentants nationaux de leurs organisations.
En cette période qui était aussi celle du festival de Cannes, ils ont parodié avec humour l’événement cinématographique pour lutter contre le mauvais film que représentent les différentes mesures prises par le gouvernement en matière d’éducation nationale.

Les Palmes d’or ont été décernées le mardi 19 mai à 18 heures, place de la Sorbonne à Paris.

Déclaration d’ouverture

Notre pays a cette chance extraordinaire de disposer d’un grand service public laïque d’Education. Il traduit notre choix républicain d’une société où tous les citoyens vivent ensemble. Mais imagine-t-on ce que deviendrait ce principe, sans ce tour de force de l’accueil de tous les jeunes, sans distinction, réalisé quotidiennement par notre École ?
Cette Ecole publique, que nous aimons pour ses réussites incontestables, rencontre aussi des difficultés. C’est pourquoi nous souhaitons passionnément qu’elle évolue et se transforme pour s’acquitter vraiment de sa mission démocratique : faire réussir tous les jeunes, pas seulement les plus favorisés ou les plus « méritants ».
Pour nous, ce débat et cet effort concernent tous les citoyens car, à travers l’avenir de la jeunesse, c’est celui du pays qui se joue.
Or, en lieu et place de ce que devrait nécessiter cette grande cause nationale, rassemblant largement les citoyens, à quoi assistons-nous ? Au spectacle d’une politique gouvernementale qui, au-delà des habillages, ne voit dans l’Education qu’un moyen d’économiser. Plus que tout discours, 13500 suppressions d’emplois soit, dans le cadre triennal dans lequel ce budget s’inscrit, plus de 40 000 postes promis à disparition sur les 3 ans, à rajouter aux 11 200 suppressions de 2008 !

La suite : ICI

 

GIF - 446.9 ko

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy