• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 16 mai 2009

Liberté d’expression

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2009

Lu sur : NOUVELOBS.COM | 15.05.2009 |

Le ministère de l’Immigration aurait exercé des pressions sur France Inter

Les « services » du ministère de l’Immigration auraient téléphoné à la rédaction de la radio « pour empêcher la rediffusion d’un sujet » consacré aux sans-papiers.

12 05 09 Eric Besson panoramique (Sipa)

Le ministère de l’Immigration aurait exercé des pressions sur la rédaction de France Inter afin d’obtenir que ne soit pas rediffusé un reportage sur les sans-papiers qui aurait « déplu » au ministre Eric Besson.
Dans un sujet consacré à la polémique entre le ministre de l’Immigration et les associations d’aide aux sans-papiers, diffusé lors du journal de 8h du mardi 12 mai, la journaliste Vanessa Descouraux a en effet affirmé : « Le ton est virulent, et chaque fois un peu plus encore ».
Les méthodes peuvent paraître agressives, y compris pour les spectateurs de cette guerre larvée, les journalistes, les services d’Eric Besson n’hésitant pas à appeler notre rédaction pour empêcher la rediffusion d’un sujet qui a déplu. »
Contacté par nouvelobs.com, la journaliste n’a pas souhaité donner plus de détails. « Ce n’est pas une déclaration de guerre », assure-t-on cependant à France Inter.
Lundi 30 mars, Vanessa Descouraux avait réalisé un reportage intitulé « Aimer les sans-papiers est-il un délit? ». (Nouvelobs.com)

Publié dans LIBERTES, Politique nationale | Pas de Commentaire »

La FRANCE devient-elle un état policier ?(2)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2009

Crier « Sarkozy, je te vois ! » conduit au tribunal (extraits)

« Pas seulement un délire de quelques policiers »

Contacté par nouvelobs.com, le président de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) Jean-Pierre Dubois, s’est dit « inquiet face à cette nouvelle affaire qui révèle une fois de plus la dérive policière et judiciaire et l’atteinte aux libertés ».
« Il ne s’agit pas seulement d’un délire de quelques policiers », a-t-il estimé, « car celui-ci a été validé par une juridiction. Ce n’est pas seulement absurde, c’est une grave dérive institutionnelle. Il y a quelqu’un au Parquet qui a décidé qu’on pouvait poursuivre un citoyen pour de simples propos humoristiques ».
« Par ailleurs, a-t-il souligné, c’est un juge de proximité qui a été chargé de l’affaire. Or ces juges de proximité sont des sortes de sous-juges qui ne sont là que pour pallier la pénurie de juges ».
« On était déjà allé très haut dans l’échelle des affaires de ce type, mais là on atteint le sommet du caricatural, on voit où la folie de la politique sécuritaire actuelle est en train de nous emmener », a-t-il dénoncé.
Jeudi, la LDH avait publié, avec les syndicats SM et Saf, un rapport dans lequel était dénoncée la « dégradation continue des rapports entre les citoyens et la police ». 

Lire l’article sur :

http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/societe/libertes_sous_pression/20090515.OBS6965/crier_sarkozy_je_te_vois_conduit_au_tribunal.html

Publié dans LIBERTES, Politique nationale | Pas de Commentaire »

La FRANCE devient-elle un état policier ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2009

Lu sur :

http://paulitique.centerblog.net/6558414-La-france-devient-elle-un-etat-policier-

D’une manière insidieuse depuis l’avènement de SARKOZY, le pouvoir utilise la justice et la police à des fins politiques, l’affaire Vittorio de Fillipis, son arrestation, sa garde à vue scandaleuse, c’est aussi le passage au tribunal du porteur de la pancarte où était écrit(pauvre con), c’est maintenant le tour du prof marseillais de passer au tribunal avec une incrimination très particulière(tapage injurieux diurne)dans une gare pour avoir crié(SARKOZY je te vois) on rétablit le crime de lèse majesté. mais le pire c’est l’arrestation de 74 syndicalistes à PARIS de façon musclé, une véritable rafle comme l’écrit l’humanité. Pour protéger ses amis du MEDEF et les actionnaires et les licenciements pour toujours plus de bénéfice, arrêter les syndicalistes est une tentation très forte pour le pouvoir et c’est plus facile que de sauver les emplois.

***********************

 État policier (source Wikipédia)

Un État policier est un État autoritaire qui pour maintenir et faire respecter les prérogatives du pouvoir politique utilise la police, en particulier la police secrète, allant jusqu’à faire usage de moyens violents et arbitraires si nécessaire.

Un État policier se distingue spécifiquement par ses caractéristiques totalitaires ou l’utilisation de moyens radicaux pour assurer le contrôle social. Dans un tel État, la police n’est pas soumise aux règles de l’État de droit.

L’histoire est remplie d’exemples où le pouvoir politique a été utilisé nuisiblement ou d’une manière insensée (abus de pouvoir). Ceci se produit, le plus souvent, quand trop de pouvoir est concentré dans trop peu de mains, sans assez de place pour le débat politique, la critique publique, ou d’autres formes de pressions correctives. Des exemples de tels régimes sont le despotisme, la tyrannie, la dictature, etc.

Pour parer à de tels problèmes potentiels, certaines personnes ont pensé et mis en pratique différentes solutions, dont la plupart reposent sur le partage du pouvoir (telles que les démocraties), les limitations du pouvoir d’un individu ou d’un groupe, l’augmentation des droits protecteurs individuels, la mise en place d’une législation ou de chartes (telles que celle des droits de l’homme).

Montesquieu affirmait que sans un principe permettant de contenir et d’équilibrer le pouvoir législatif, les pouvoirs exécutifs et judiciaires, il n’y a plus aucune liberté, ni aucune protection contre l’abus de pouvoir. C’est le principe de la séparation des pouvoirs.

**********************

Vidéo Mediapart : 6 mai 2007-6 mai 2009. Retour sur un soir de victoire électorale, entre la place de la Concorde et le Fouquet’s: comment, en quelques heures, tout était dit du nouveau régime qui a pris ses quartiers à l’Elysée.

http://www.dailymotion.com/video/x977vw

 

Lu sur :

http://www.agitateur.org/spip.php?breve805

Maccarthysme en Sarkozie

Une fonctionnaire de l’éducation nationale qui rate une promotion, non parce qu’elle est incompétente, ou parce que son barème de classement est insuffisant, mais parce que sa couleur politique ne convient pas au Recteur de son Académie ! C’est incroyable, et pourtant c’est ce qui vient d’arriver à Nicole Gaspon, élue PCF de Perpignan.

En clair, cela s’appelle de la discrimination, et c’est une violation de tous les principes qui fondent la République Française.
Le sarkozysme, c’est ça aussi. Tous les jours, droits, libertés, principes sont grignotés est mis à mal.
Ceci dans une indifférence quasi-générale, hélas !

Publié dans LIBERTES, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Fonction publique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2009

 

 

Communiqué de presse de la F.S.U.


Les Lilas, le 14 mai 2009

Le Premier ministre vient de confirmer à la fois son refus de revenir sur sa politique fiscale
et son intention pour 2010 de supprimer 34000 postes dans la fonction publique
et d’accélérer la politique de démantèlement des services publics que constitue la RGPP.

Il affiche ainsi un dogmatisme irresponsable, menaçant les solidarités et la lutte contre les inégalités
et faisant courir de graves risques pour l’avenir

Ainsi alors que le chômage des jeunes explose
on continue à réduire leurs possibilités d’emploi dans les services publics
Les plans sociaux se multiplient et ce même gouvernement qui les dénonce refuse
lorsqu’il est employeur de donner l’exemple et joue le même jeu !

Alors que la crise qui frappe rend d’autant plus indispensables
des services publics qui maintiennent les liens sociaux, confortent les solidarités,
luttent contre les inégalités et préparent l’avenir,
de suppressions de postes en R.G.P.P., on les rend encore plus exsangues,
on en réduit les missions
et ces nouvelles coupes claires vont encore tailler dans leur capacité à répondre aux besoins de notre société.

Et on poursuit dans une politique fiscale qui favorise les plus hauts revenus
et est destructrice d’emplois tant publics que privés.

Ce sont les plus défavorisés, les territoires les plus confrontés aux difficultés,
les hommes, les femmes, les jeunes les plus en butte aux inégalités
qui vont en être les premières victimes.

La FSU appelle les personnels à réagir avec la semaine du 11 au 19
dans l’Education
et lors des deux journées de mobilisation interprofessionnelle du 26 mai et du 13 juin
avec l’ensemble des salariés.

Elle entend par ailleurs s’adresser aux autres organisations de l’éducation
et de la fonction publique pour envisager des ripostes communes.

Publié dans Politique nationale, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaire »

Provocation policière

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2009

 Envoyé par SNUipp – FSU Nord

Une inacceptable mise en cause

Nos collègues du SNPESPJJ (Syndicat National des Personnels de l’Éducation et du Social Protection Judiciaire de la Jeunesse Fédération Syndicale Unitaire) communiquent.

MANIFESTATION DU 1er MAI  

UNE INACCEPTABLE MISE EN CAUSE D’UN MANIFESTANT

A la fin de la manifestation du 1er mai 2009, un collègue syndiqué au SNPES-PJJ/FSU a été arrêté, menotté mis en garde en vue. Après passage devant le Substitut du Procureur et le Juge des Libertés et de la Détention, il devrait être jugé le 30 juin prochain. Qu’a-t-il donc pu faire de si grave pour se retrouver en situation d’accusé ?

Tout simplement à la fin de la manifestation il a vu ce qu’il n’aurait sans doute pas dû voir. Il avait observé le comportement étrange « d’encapuchonnés » une trentaine environ, bardés d’autocollants « Casse-toi pauv’con » « Rêve générale », tout droit sortis des cars de police, se dispersant autour de l’Opéra Bastille.

Un groupe d’adolescents punks était assis tranquillement, près de l’escalier de l’Opéra Bastille. Des gendarmes mobiles interviennent pour les déloger et soudain les « encapuchonnés » interviennent à leur tour, invectivent les gendarmes mobiles, les provoquent pour faire monter la tension espérant une réaction des manifestants qui se trouvaient encore là.

Notre collègue, sa femme et d’autres personnes témoins de la manipulation organisée interviennent verbalement pour que personne ne réponde à cette provocation policière. Les « encapuchonnés » sont déstabilisés, très nerveux puisque pris en flagrant délit de provocation. Notre collègue, dégoûté par de telles méthodes, après s’être interposé, par dépit et colère, jette devant lui, au sol un gobelet en carton avec son couvercle et sa paille qui se trouvait sur la rambarde du métro….et s’est retrouvé quelques minutes plus tard interpellé sans ménagement alors qu’il reprenait le métro avec sa femme et des amis.

Il a été emmené au commissariat du 12ème arrondissement après qu’on lui ait proposé de signer une déposition pré remplie, ce qu’il a refusé.

Il n’a été relâché que le lendemain après 5 (cinq !) fouilles au corps et une présentation au procureur qui réclamait un contrôle judiciaire journalier !

Il est accusé de violence sur des personnes dépositaires de l’autorité publique…

Cette situation est un véritable déni de justice relevant de la manipulation policière.

Publié dans Education nationale, Politique nationale, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Euro-manifestation à Bruxelles

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2009

Face à la crise, l’Europe sociale est en marche : Madrid,

Bruxelles, Berlin, Prague

Voir sur :

http://www.rtbf.be/info/belgique/syndicats/manif-europeenne-quelque-50000-personnes-defilent-a-bruxelles-pour-lemploi

50 000 personnes à Bruxelles pour l’emploi

Euro-manifestation à Bruxelles dans ECONOMIE manif_5

Quelque 50 000 personnes ont défilé vendredi après-midi dans le centre de Bruxelles pour réclamer plus d’efforts de l’Europe en faveur de l’emploi.

« Nous voulons voir les travailleurs bénéficier d’autant d’aides que celles dont ont bénéficié les banquiers » (John Monks, secrétaire général de la Confédération européenne des syndicats (CES), organisatrice de la manifestation.)

 

Voir sur :

http://www.rfi.fr/actufr/articles/113/article_81079.asp Pierre Benazet

Des milliers de personnes ont défilé à Bruxelles, ce 15 mai 2009, pour demander aux pouvoirs publics de mieux financer la protection de l’emploi dans l’Union européenne.

« Paradis fiscal, enfer social, les travailleurs ne doivent pas payer pour la crise ».

 

Les manifestants européens étaient si nombreux ce vendredi que quand la tête du cortège avait déjà atteint le point d’arrivée, les derniers ne s’étaient pas encore ébranlés.

Ils réclament que l’Union européenne s’occupe aussi de l’emploi et pas seulement des banques.

Sur :

http://www.usinenouvelle.com/article/l-europe-manifeste-pour-l-emploi.164657

A l’appel de la Confédération européenne des syndicats (CES), des mobilisations sont organisées, du 14 au 16 mai, à Madrid, Bruxelles, Prague et Berlin. Pour Joël Decaillon, le secrétaire confédéral, l’Union doit prendre ses responsabilités pour protéger les salariés face à la crise et défendre l’emploi.

Pourquoi est-ce si difficile de faire exister une Europe sociale ?
J. D. : Il y a une grande irresponsabilité politique. A l’heure actuelle, le « dumping social » est devenu la seule réponse au problème de la globalisation. Partout en Europe le chômage des jeunes diplômés explosent. La Commission met en avant la libre-circulation des travailleurs, avec une « mobilité » sociale toujours plus grande. Mais avec la crise et des millions de gens qui se sont retrouvés au chômage du jour au lendemain, on a vu que la flexibilité concernait surtout les salariés les plus précaires et les moins qualifiés, donc les plus fragiles. C’est inacceptable. Si on continue avec des politiques de moins-disant social, il faut s’attendre à une augmentation du travail au noir, comme c’est déjà le cas, et à des explosions sociales comme en Grèce.
chomage_mars2009_img_fr dans EUROPE

Plus de 8 millions de destructions d’emplois attendus en 2009 et 2010

Le taux de chômage a augmenté en mars dans la zone euro à 8,9%, soit son plus haut niveau depuis novembre 2005, selon Eurostat. En un mois, le nombre de personnes au chômage a progressé de 419.000 dans la zone euro, pour arriver à un total à 14,15 millions de personnes. Dans l’ensemble de l’Union européenne, le nombre de chômeurs s’élevait à 20,15 millions fin mars. Bruxelles table sur une perte de 8,5 millions d’emplois en 2009 et en 2010 dans l’UE. (Source :L’Expansion.com)

Après Madrid, puis Bruxelles, les syndicats européens espèrent une mobilisation toute aussi importante ce samedi à Berlin et Prague pour se faire entendre.

Publié dans ECONOMIE, EUROPE, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

EDF GDF / ERDF GRDF : répression sur le mouvement syndical

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2009

 Publié sur l’Humanitté.fr - Pierre-Henri Lab

EDF conflit

Garde à vue politique pour 74 électriciens et gaziers

La police a interpellé jeudi soir 74 agents d’EDF et de GDF dont la quasi totalité des responsables CGT d’ïle de France, avant de les relâcher. Un rassemblement de soutien s’est déroulé hier à Paris. « Il n’ y a pas eu de violence », raconte un témoin. Reportage.

Jeudi soir 21 heures 30. Sous une pluie battante, une trentaine d’électriciens et gaziers, militants de la CGT, attendent devant le commissariat de police du 18ème arrondissement, rue de Clignancourt à Paris. Un jeune électricien les poings serrés dans les poches, tremble d’émotion. Il peine à contenir sa colère : « Ils ont raflé les copains ». Un autre militant, Pierre Helfer, confirme : « On vient de voir les copains, menottés dans le dos, partir dans des fourgons, on sait pas où on les emmène ». Le maire adjoint PCF du 18ème, Gérald Briant, sort du poste de police : « Vos camarades sont en garde à vue. Une plainte a été déposée pour dégradation et violence en réunion. Certains pourraient faire l’objet d’une comparution immédiate ». « C’est une provocation », dénonce-t-il.

Voir la vidéo sur :

http://videos.nouvelobs.com/video/iLyROoafMrpr.html

 

Quelques heures auparavant, en début d’après-midi, entre 200 et 300 agents d’EDF et de GDF, selon la CGT, pénètrent dans le siège de l’Union nationale des employeurs des industries gazières (UNEMIG), rue de Courcelles, dans le 8ème arrondissement de Paris. Parmi eux, le secrétaire du syndicat CGT Paris, Cédric Liechti : « Nous sommes montés à l’étage de la direction. Nous voulions qu’un responsable nous explique pourquoi ils refusent d’ouvrir des négociations sur le salaire minimum de base (les agents revendiquent sa revalorisation de 5% – NDLR) alors que nous sommes en mouvement depuis sept semaines. Nous n’avons pu rencontrer personne et nous sommes partis ».

Des ordres venus d’en haut

Lire la suite… »

Publié dans Luttes, Politique nationale, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaire »

Hôpital : la santé comme marchandise

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mai 2009

Publié sur l’Humanite.fr – Alexandra Chaignon

« Hôpital, patients, santé, territoires » : le Sénat s’apprête à lifter le projet de loi sur l’hôpital, mais la colère des soignants persiste. Les désaccords vont au-delà de la seule réforme.

Hôpital : la santé comme marchandise dans Politique nationale loi_hopitauxDessin Thibault Roy

Aujourd’hui débute au Sénat, pour trois ou quatre semaines, l’examen du projet de loi tant décrié « Hôpital, patients, santé, territoires ». La discussion s’annonce houleuse, tant le débat est contesté à la fois par le secteur public que privé. Au coeur de la controverse figure la gouvernance à l’hôpital qui érige un patron tout puissant. Mais les désaccords vont au-delà de la seule réforme de l’hôpital. Ils concernent aussi le financement, les suppressions de postes ou encore l’égalité entre patients.

Pression sur les parlementaires

La commission des affaires sociales, qui a examiné plus de 1 400 amendements, se félicite d’avoir « remanié les règles de la gouvernance », pour calmer la communauté médicale : nouveaux pouvoirs au conseil de surveillance, modification du directoire, meilleure prise en compte des chefs de pôles dans les décisions, mise en place de communautés hospitalières de territoire sur la base du volontariat, etc.

Alors que la ministre de la Santé répète qu’il « n’y a pas lieu de s’inquiéter », l’opposition dénonce un texte qui, selon les communistes vise à sacrifier « la santé sur l’autel de la rentabilité ».

 

Lire la suite… »

Publié dans Politique nationale, SANTE, SERVICES PUBLICS, Syndicats | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy