• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 13 mai 2009

En kiosque : Siné Hebdo se fait son cinéma !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2009

 SINÉ HEBDO n°36 – mercredi 13 mai 2009

Une sine hebdo n°36

 

Spécial Festival de Cannes : Rencontre Siné hebdo Robert Guediguian.

 « J’ai fait du cinéma pour lutter contre l’oubli des luttes  sociales »

Avec L’armée du crime, Robert Guédiguian fait une deuxième apparition au festival de Cannes qui débute aujourd’hui.

A cette occasion, Siné Hebdo a reçu ce cinéaste et passe en revue sa carrière, ses engagements et l’actualité politique.

 

Vidéo : La crise, la gauche, l’espoir…
http://www.dailymotion.com/video/x99b37

 

Les autres moments de cette rencontre sont à voir sur le site du journal :

http://www.sinehebdo.eu/blog/

Publié dans Culture, INFOS | Pas de Commentaire »

Européennes 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2009

Fondation  Copernic
Face aux crises, une autre Europe

Comment rompre avec la logique de l’Union Européenne, mixte d’ultralibéralisme et de technocratie ? Quelles sont les alternatives et comment les mettre en œuvre ?

C’est à ces questions que veut répondre le dernier ouvrage de la Fondation Copernic, intitulé « face aux crises, une Autre Europe » en poursuivant le combat engagé par la Fondation avec la sortie d’une première Note sur l’Europe en 2003 et surtout par l’impulsion de « l’appel des 200 » qui avait lancé la campagne contre le traité constitutionnel européen en 2005. Il s’agit aussi, dans ce nouvel ouvrage, d’imaginer une suite à ce « non de gauche », de contribuer aux débats électoraux pour les européennes de juin et plus largement, d’alimenter la réflexion des citoyens et citoyennes de toute l’Europe.

Notre ouvrage, volontairement court, propose de remettre à l’endroit ce que l’Europe libérale fait fonctionner à l’envers : remettre le citoyen et les mouvements sociaux au cœur du processus décisionnel, remettre l’économie au service des populations, remettre la législation sur l’immigration aux services de l’intégration ou encore le climat au cœur des politiques publiques par la promotion d’un atlerdéveloppement.

Lire la suite sur :

http://www.humanite.fr/Face-aux-crises-une-autre-Europe

Voir la note Copernic : « Face aux crises, une autre Europe » sur :

http://www.fondation-copernic.org/spip.php?article239

Introduction : « Face aux crises, une autre Europe »

 

En 2008, trois ans après l’échec du projet de Traité constitutionnel européen (TCE) et quelques mois après la ratification en catimini du traité de Lisbonne par le Parlement français, la France a exercé pendant six mois la présidence de l’Union européenne. À l’issue de cette période, nous avons eu droit à la coutumière autosatisfaction des sommets de l’État. Mais le débat sur le bilan a été escamoté : dommage… Fidèle à son habitude, Nicolas Sarkozy s’est voulu le chantre du grand retour de la volonté politique. En fait, par delà les effets d’annonce, la politique européenne n’a pas dévié du cours qui est le sien depuis si longtemps. Les seuls domaines que la présidence française a marqués de son empreinte l’ont été, hélas, de façon bien négative : la défense et la politique de l’immigration. On eût attendu de l’Europe, depuis trois ans, qu’elle prenne un tour ouvertement social et qu’elle fasse le choix d’une présence active dans les grands dossiers planétaires. Il n’en a rien été : l’Union européenne a poursuivi dans son mixte de technocratisme et d’ultralibéralisme. Résultat : elle est de plus en plus loin des préoccupations de ses peuples et de ses citoyens et citoyennes ; responsables politiques et classes dirigeantes continuent de faire cavalier seul.

Aujourd’hui l’UE est plongée dans une vaste crise de légitimité et d’efficacité. Qu’il y ait crise n’a rien de surprenant : depuis plusieurs années les signaux d’alarme n’ont pas manqué. Ils n’ont jamais été écoutés et, a fortiori, jamais entendus. La crise en soi n’est pas un mal dès l’instant où elle perturbe un ordre immuable et suranné ; elle est même salutaire, tant les responsables européens semblent enfermés dans leurs certitudes tranquilles. Encore faut-il que s’ébauche une issue à cette crise par une marche en avant et non par un retour en arrière. Nous ne cachons pas notre jeu : la crise européenne ne devrait pas, à nos yeux, se traduire

Publié dans Elections europeennes, EUROPE | Pas de Commentaire »

Lettre ouverte à Eric Besson

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2009

M. Besson avait adressé une lettre très critique à toutes les organisations signataires du communiqué de presse appelant à la mobilisation du 8 avril contre le délit de solidarité ( http://www.gisti.org/IMG/pdf/lettre_besson_20090407.pdf )

Ces dernières ont décidé de lui répondre dans un courrier commun, repris ci-dessous. 

Plus d’info sur le site du gisti : http://www.gisti.org/spip.php?article1399

Délinquants de la solidarité : Lettre ouverte à Eric Besson

Courrier des organisations signataires d’un communiqué de presse du 23 mars appelant à manifester contre le délit de solidarité adressé le 11 mai 2009 en réponse à une lettre du ministre de l’immigration


Monsieur le Ministre,

Vous avez envoyé un courrier très critique à nos organisations engagées dans les rassemblements de « délinquants solidaires » du 8 avril, en considérant que nous avions procédé à des affirmations infondées.

Vous savez combien l’action de nos associations, largement soutenue par les Français, est essentielle pour la dignité des personnes, quelles que soient leur condition et situation administrative. Aussi, le mode de relation agressif que vous semblez vouloir instaurer avec les associations qui interviennent sur les questions de précarité nous paraît préoccupant.

Vous nous avez dit que vous n’aviez pas d’autre objectif que la lutte contre les filières de passeurs et l’exploitation d’une misère qui s’est mondialisée. Pourtant, nous persistons à affirmer que la rédaction de l’article L 622-1 du Code de l’entrée et du séjour des étrangers est en contradiction avec vos dires, en ce qu’elle ne distingue nullement entre les passeurs qui exploitent la détresse des migrants, et les citoyens agissant par humanité et pour la défense des droits fondamentaux, que vous avez choisi d’appeler indifféremment « aidants ».

De même, l’article L 622-4 du même code ne met pas à l’abri de l’incrimination les citoyens, particuliers et associations car ce texte ne permet l’aide que dans les situations extrêmes, les cas de danger de mort etc., situations rarement atteintes lorsque les secours sont de nourriture, d’habillement, d’hébergement …

Vous savez fort bien que des actions judiciaires ont été engagées ces derniers temps, à l’encontre de militants de causes humanitaires au seul motif qu’ils avaient porté secours à des personnes sans papiers. Vous ne pouvez ignorer, en tant que ministre en charge de ces sujets, que des salariés de structures d’accueil associatives pratiquant pour des personnes en grande difficulté l’accueil inconditionnel, que le Président de la République avait qualifié de principe intangible, sont aujourd’hui l’objet de poursuites.

Vous n’ignorez pas non plus les nombreuses interpellations, mises en garde à vue de simples citoyens pour des actes de simple secours à des personnes démunies, au seul motif que ces personnes sont sans papiers.

Vous n’ignorez pas enfin que des condamnations ont été prononcées sur le fondement de l’article L 622-1 à l’encontre de personnes qui se sont contentées d’accueillir, accompagner, héberger pour des motifs de simple solidarité humaine, des personnes sans papiers en situation de détresse.

Contrairement à vos dénégations répétées, l’article L 622-1 du CESEDA permet aux parquets d’engager des poursuites contre des « délinquants de la solidarité ». Nous observons d’ailleurs que votre gouvernement n’a jamais fait connaître aux parquets son interprétation restrictive des textes, comme c’est pourtant l’usage, par la voix du garde des sceaux.

Même quand les poursuites ne se terminent pas par une condamnation, le mal est fait, l’intimidation crée des dégâts, engendre des traumatismes et des réflexes de peur d’être poursuivi, destinés à prévenir et empêcher toute aide aux personnes sans papiers. C’est ce que nous dénonçons, c’est ce que vous défendez, en refusant de changer la loi.

Nous demandons, pour mettre un terme à la confusion, que la loi soit mise en conformité avec la directive européenne qui distingue entre ceux que motive la solidarité humaine et ceux qui exploitent l’inhumanité du sort réservé aux sans papiers.

C’est une erreur de penser que l’on dissuadera des populations de venir en France ou de passer par la France pour aller en Angleterre, en montrant qu’on fait la chasse à ceux qui leur apportent ponctuellement des secours. Leur détermination va bien au-delà de cette « démonstration ».

En espérant que la vérité des faits aura été entendue et comprise, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à nos sincères salutations.

Paris, 11 mai 2009

Version PDF et signataires

PDF - 646.5 ko
Lettre au ministre
de l’immigration – 11 mai 2009

 

Publié dans LIBERTES, Politique nationale, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Assemblée nationale : De l’usage des trombinoscopes dans les tribunes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2009

Le nouveau règlement de l’Assemblée Nationale pas encore voté déjà appliqué pour DéputésGodillots.info?

Nous avons évidemment informé l’ensemble des députés avant la reprise des débats sur le projet de loi Hadopi de notre initiative. Il semble que de nombreux parlementaires sont effectivement venus faire un tour sur notre site et le terme godillots a émaillé les débats un peu plus qu’à l’ordinaire. Ainsi, durant la séance du 6 Mai 2009 au soir, le député Didier Mathus a rappelé aux mémoires de ses collègues l’histoire d’Alexis Godillot, inventeur au 19ème siècle de brodequins militaires différenciant le pied gauche du droit :

Lire la suite de l’Edito sur :

http://www.deputesgodillots.info/depute-de-lusage-des-trombinoscopes-dans-les-tribunes.html

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Politique nationale | Pas de Commentaire »

Elections européennes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2009

Patrick Le Hyaric, tête de liste Front de Gauche Idf, invité de « La voix est libre »- FR3 Paris Ile-de-France

http://www.dailymotion.com/video/x993te

 

A Lisses, aux côtés des grévistes d’EDF

http://www.dailymotion.com/video/x97aam

 

Publié dans Elections europeennes, Front de Gauche, PCF | Pas de Commentaire »

Opération « Dernière chance » : Demjanjuk est arrivé en Allemagne

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mai 2009

L’ancien gardien du camp nazi de Sobibor est arrivé en Allemagne

Après deux mois de bataille judiciaire, l’ancien garde de camp nazi John Demjanjuk, 89 ans, a finalement été expulsé lundi des Etats-Unis vers l’Allemagne, où un mandat d’arrêt a été émis contre lui le 13 mars dernier à Munich. Il est accusé d’avoir participé au meurtre d’au moins 29.000 Juifs dans le camp d’extermination de Sobibor, aujourd’hui en Pologne, où il a été gardien du 27 mars 1943 à fin septembre 1943.

Carte d'identité militaire d'Ivan Demjanjuk.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Opération

magnify-clip dans INFOS

Sobibór – le mémorial (source : Wikipédia)

Sobibor fut le second camp d’extermination construit dans le cadre de l’Action Reinhardt, plan nazi visant à exterminer tous les Juifs de Pologne. Il fut situé dans une région boisée, marécageuse, faiblement peuplée, à côté de la voie ferrée Chelm-Wlodawa. D’une superficie de 400 mètres sur 600, il était camouflé par des branchages glissés dans des fils barbelés. Le camp était entouré par un champ de mines de 15 mètres de large.

Lire la suite sur :

http://memorial-wlc.recette.lbn.fr/article.php?ModuleId=49〈=fr

 La Commission générale d’enquête sur les crimes allemands en Pologne évalue le nombre des victimes à 250 000. Ce nombre de 250 000 est avancé également par Miriam Novitch . Raul Hilberg propose celui de 200 000, mais pour les juifs seulement. Dans un article de la revue Le Monde juif , Adam Rutkowski estime que le nombre des victimes a dépassé 300 000: d’après les calculs basés sur le nombre des convois parvenus à Sobibor, au moins 250 000 juifs sont arrivés par la voie ferrée, auxquels il faut ajouter ceux qui ont été amenés à pied, en charrettes, en camions. Les juifs polonais, les plus nombreux, ont été rejoints par 34 313 autres venant des Pays-Bas, 10 000 de Tchécoslovaquie, 1 500 d’URSS, 1 000 d’Allemagne, etc.; et il faut ajouter aux victimes juives plusieurs convois de Tziganes. D’après cette dernière étude, le nombre des victimes peut être évalué à environ 300 000.
Près de 4 000 juifs sont venus de France, précise Adam Rutkowski . Ils ont tous trouvé la mort à Sobibor.

source : 
http://pagesperso-orange.fr/moulinjc/Camps/Textes/sobibor.htm

 

Dans son numéro 32*La Revue de la Résistance consacre l’un de ses dossiers à l’opération « Dernière chance » (extraits)

De nombreux criminels de guerre ont échappé à la justice. Beaucoup sont parvenus à se cacher notamment en Amérique latine. Soixante-quatre années après la capitulation de l’Allemagne hitlérienne, certains d’entre eux, sûrs de l’impunité, vivent au grand jour.
L’historien Efraïm Zuroff, directeur du Centre Simon Wiesenthal de Jérusalem, les traque sans relâche dans le but de les faire juger pendant qu’il en est encore temps. Cette mission, explique-t-il dans son livre, « je la mène pour tous les descendants de victimes et pour que justice soit faite. Je les ai traqués pour eux et au nom de leurs parents morts. J’ai sillonné la terre entière à leur recherche…« 
L’opération « Dernière chance » est en cours depuis 2002. Son but : débusquer le plus grand nombre de nazis en Europe avant qu’il ne soit trop tard. Cette entreprise prolonge l’oeuvre entamée au lendemain de la guerre par Simon Wiesenthal : traquer les anciens criminels nazis et trainer en justice.

 Quelques-uns des criminels nazis traqués

Milivoj ASNER : ancien officier de la police croate sous le régime oustachi (pronazi), responsable de la déportation entre 1941 et 1943 de centaines de Serbes, Juifs, Tziganes et communistes ; il vit actuellement en Autriche.

Karoly ZENTAÏ : officier hongois « traqueur » de Juifs ; il vit aujourd’hui en Australie.

Heinrich BOERE : néerlandais, membre d’un escadron de la mort SS ; il vit en Allemagne, pays qui refuse de l’extrader. En avril 2008, la justice allemande l’a inculpé de meurtres.

Aribert HEIM, le boucher de Mauthausen : il a fait l’objet d’une traque planétaire durant près d’un demi-siècle. Ce SS autrichien était médecin-chef du camp de concentration de Mauthausen en 1941. Il a tué des centaines de déportés en pratiquant sur eux des expériences abominables. Il serait mort en Egypte en 1992.

*Le dossier principal de ce numéro 32 est consacré aux crimes perpétrés contre les communistes par les Brigades spéciales de la police parisienne. Ce dossier de 20 pages est un acte d’accusation contre les policiers qui torturèrent les résistants communistes, mais aussi des gaullistes , comme ceux de “Défense de la France”.

 

Publié dans HISTOIRE, INFOS | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy