• Accueil
  • > ECONOMIE
  • > Faurécia : Un exemple d’opiniâtreté et d’union dans la lutte pour tous les autres sites en conflit dans le pays

Faurécia : Un exemple d’opiniâtreté et d’union dans la lutte pour tous les autres sites en conflit dans le pays

Posté par communistefeigniesunblogfr le 12 mai 2009

Publié par : sauver.faurecia.auchel.over-blog.fr, Le blog de tous ceux qui luttent pour sauver FAURECIA Auchel

Une victoire incontestable, qui en appelle beaucoup d’autres !

C’est une immense victoire à laquelle ont assisté ce soir, vers 18h30, plusieurs centaines de personnes massées devant le piquet de grève de Faurécia. Une foule constituée de nombreux salariés, en quête des nouvelles toutes fraîches apportées par leurs camarades délégués aux négociations de l’après-midi, mais aussi d’élus et de simples quidams, venus spontanément les conforter dans un soutien indéfectible.

Victoire, le mot n’est pas trop fort quand on sait les difficultés auxquelles sont confrontés les copains grévistes d’Auchel depuis maintenant deux mois. Et les mesures d’intimidation concoctées par la Direction dès la reprise du conflit, le 24 avril, n’auront pas suffi à avoir raison de leur détermination. Au contraire, les annonces faites ce soir par Jean-Luc Petit, au nom de l’intersyndicale CGT/FO, montrent ô combien cette lutte de tous les instants a porté ses fruits, assénant un coup qui ressemble fort à un KO debout pour des dirigeants trop sûrs de leur fait. Un exemple d’opiniâtreté et d’union dans la lutte pour tous les autres sites en conflit dans le pays. 

D’abord, selon ce qui n’est encore qu’une ébauche soumise à la réflexion dès demain matin, il n’y aura pas de fermeture de l’usine. Si la Direction a signalé que Volvo se désengageait du carnet de commandes de Faurécia – allant même jusqu’à en rendre les grévistes responsables – la fabrication de la 806 va se poursuivre jusqu’en 2013. Ceci ajouté aux affaires réalisées pour le compte de Toyota, la production ne devrait donc pas manquer pour assurer l’emploi de 170 personnes : 90 sur des contrats de travail directs avec Faurécia et 80 qui seront intégrées via le plan de réindustrialisation à mettre en place. En quelque sorte, la Direction annule la partie de son plan initial qui prévoyait 179 licenciements « secs ». Première victoire !

Lire la suite sur :

http://sauver.faurecia.auchel.over-blog.fr/

Une victoire qui a dopé le moral des grévistes qui ont voté la poursuite de la grève commencée le 19 avril dernier.

Laisser un commentaire