Attention, interdit de filmer une bavure policière !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 28 avril 2009

d’après un article de Nicolas Valode publié sur Médiapart.fr

La loi de mars 2007, au départ, était censée lutter contre le phénomène du « happy slapping » (« joyeuse baffe »), ces vidéos de brutalité qui circulent sur les téléphones portables des collégiens.

Mais, effet pervers, le texte de cette loi transforme tout citoyen qui filme une infraction en complice de cette infraction.

Ainsi en est-il de la journaliste Isabelle Cottenceau accusée de complicité de violence pour avoir filmé une « suspension » dans le but d’informer les citoyens. Or, cette loi ne concerne pas les journalistes « lorsque l’enregistrement résulte de l’exercice normal d’une profession ayant pour objet d’informer le public ».

Cependant, à Toulouse, lors du procès,  la vice-procureure a demandé 6 mois de prison avec sursis contre Isabelle Cottenceau. 

Le 12 mai 2009, si cette journaliste était condamnée, cela créerait un fâcheux précédent car depuis Vichy, aucun journaliste n’a été condamné à une peine de prison, en France, pour avoir fait son métier.

Pas de doute, on vit une époque formidable !

************************

On en arrive à un paradoxe étonnant où une personne qui filmerait des violences policières (illégitimes, on s’entend) se verrait poursuivie comme complice des policiers qui ont commis ces violences. (Georges Moréas)

Voir son article sur :

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy