Poisson d’avril ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 avril 2009

Lu sur:

http://www.humanite.fr/

Française des Jeux

Avec le Chamboultout, la FDJ surfe sur la crise et le mécontentement

Jeux. Anticipant l’afflux des paris en ligne, la Française des jeux investit le Net. Le chamboultout, sa dernière création, fleure bon la fête foraine et l’envie d’en découdre.

La meilleure défense, c’est l’attaque. La Société de la Française des jeux l’a bien compris et met en ligne sa dernière création qui fleure bon la kermesse d’antan : le Chamboultout. Alors qu’Eric Woerth présentait la semaine dernière, devant le conseil des Ministres, le projet de loi autorisant les jeux d’argent sur Internet, la Française des jeux craint de se voir souffler le monopole qu’elle partage avec le PMU.

 


CHAMBOUL_sarkoweb dans Humour

La ruée sur les paris en ligne n’est pas encore lancée qu’elle riposte et renouvelle son parc d’attractions. Mais quand certains misent sur le poker, les paris sportifs ou encore la roulette, elle table sur deux valeurs qu’elle espère prometteuses : la tradition populaire et l’envie d’en découdre. « Les jeux de casinos ne vont pas manquer d’affluer et de se concurrencer », explique Hugo Diyot, responsable marketing. « Au reste, nous avons toujours valorisé le goût des Français pour leurs jeux populaires. » La preuve par la Loterie nationale, dont on connaît le succès. La Française des jeux espère renouveler la performance, sur le Net cette fois, avec ce Chamboultout, créé par une boîte de communication et parfumé à l’air du temps.

fdj

Le principe de base est connu. D’un côté, une pyramide de six boîtes de conserves. De l’autre, un joueur qui s’efforce de la dégommer. Surfant sur une actualité mutine, la Société ajoute sa cerise au gâteau. Hommage au journaliste Irakien Mountazer al-Zaïdi, condamné à trois ans de prison suite à l’affaire de la chaussure lancée sur l’ex-président Georges W. Bush … ? Toujours est-il que chaque joueur est armé non pas d’une boule mais d’une bonne vieille tatane. Les boîtes, elles, sont estampillées à l’effigie d’un personnage public. « Afin de respecter l’égalité des chances, nous avons tiré au sort les six premiers « tatanisés » dans un catalogue de plus de 600 personnes », reprend Hugo Diyot. L’internaute, à l’aide de la souris, sélectionne ensuite sa cible parmi celles proposées. À chaque pyramide abattue, il décroche une mise et peut, en sus, entrer le nom d’un nouveau personnage dont la trombine vient compléter la liste.

Mis en ligne depuis quelques jours, il voit des figures apparaître. Climat social aidant, celles qui incarnent le pouvoir gouvernemental ou économique ont, au sens propre, tendance à s’en prendre plein la poire. Nicolas Sarkozy, évidemment compte parmi les premiers savatés. Mais il n’était pas le meilleur à l’heure d’écrire ces lignes. Brice Hortefeux et Bernard Madoff le devançaient de peu. Quant à Jean-Marie Bigard, il triomphait littéralement au « tatanomètre » qui affiche les comptes. Il manque encore Éric Besson ou Benoît XVI. Jusqu’à quand 

Margot Dasse

Le Chamboultout

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy