Bernard Tapie ne connaît pas la crise !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

Tapie : « fric et politique »

Cette semaine Bernard Tapie a reçu un chèque du Trésor public de 101 millions d’euros, solde des 333 millions que l’Etat lui doit, après sa condamnation, en juillet, par un tribunal arbitral, sur le dossier de la revente d’Adidas. Après le remboursement de ses créanciers et de ses dettes fiscales, il lui resterait un peu moins de 100 millions. Mais, en privé, Tapie se flatte de disposer de sommes bien supérieures !

Que faire de ce pactole ? Comment le faire fructifier ?

Les conseillers auxquels il se serait adressé (entre autres Jean-Marie Meissier !!!) lui auraient suggéré d’acheter des actions de père de famille, comme Total et France Telécom. Et Tapie de déplorer de ne pas avoir profité du rebond récent des valeurs massacrées ! (source : Challenges – Bernard taoie goûte peu la gestion de père de famille -)

Le 20 novembre, dans Le Figaro.fr, Bernard Tapie déclarait : « J’entends aider des sociétés en difficulté, des PME notamment. La période actuelle ressemble à celle des années 80 en pire. » Quand on se souvient qu’il rachetait les entreprises en faillite pour une misère, qu’il licenciait des milliers de salariés et  revendait ensuite les dites entreprises, on peut tout craindre pour les sociétés qu’il dit vouloir aider.

Dans la même interview, quand on l’interroge sur son éventuel soutien à Nicolas Sarkozy, il répond : « Ne sous-entendez pas qu’il existe un accord entre lui et moi. C’est un fantasme de journaliste. Mais ce n’est pas parce que je ne reviens pas en politique que je ne vais pas l’aider. Je vais le soutenir autrement. » En langage familier, cela s’appelle « renvoyer l’ascenseur » !

Pour mémoire :  Le Canard Enchaîné s’est procuré le compte-rendu du conseil d’administration, le 10 octobre 2007, de l’Établissement public de financement et de restructuration (EPFR), la structure qui chapeaute le CDR. Lors de cette réunion, un des représentants de l’Etat « indique que les administrateurs représentant l’Etat ont reçu pour instruction du ministre (de l’Economie, Christine Lagarde, ndlr) de se prononcer en faveur de la proposition » des liquidateurs du groupe Bernard Tapie de soumettre le dossier à un tribunal arbitral plutôt que de poursuivre la voie judiciaire normale. (source :LCI.fr du 23 juillet 2008)

P.S. : J’aurais dû créer une catégorie : « Trop malhonnête pour être honnête » !

Publié dans Politique nationale | Pas de Commentaire »

Lutte contre le sida : Carton rouge à Mme Boutin !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

 Michel Cymes adresse un carton rouge à Mme Boutin.

Image de prévisualisation YouTube

Publié dans SANTE | Pas de Commentaire »

Appel de « Délinquants solidaires »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

Délinquants solidaires

Si la solidarité devient un délit, nous demandons

à être poursuivis pour ce délit !

 

Mercredi 8 avril dans plusieurs dizaines de villes en France, des milliers de personnes se rendront devant les différents palais de justice pour se constituer prisonniers.

Parce qu’aujourd’hui, en France, accueillir, accompagner ou simplement aider une personne sans‐papiers est devenu un délit…

Comme le précise l’article L 622‐1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile : « toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d’un étranger en France sera puni d’un emprisonnement de 5 ans et d’une amende de 30 000 euros ».

Parce que le gouvernement français s’est donné comme objectif en 2009, l’interpellation de 5000 aidants et de 5 500 en 2011, en assimilant citoyens solidaires et militants bénévoles aux trafiquants de maind’oeuvre et autres passeurs….

Mercredi 8 avril, nous serons donc des milliers affirmant avoir un jour aidé un homme ou une femme sans papiers en difficulté. Nous serons des milliers de citoyens décidés à rester des « aidants » et à affirmer que l’humanité et la solidarité sont des principes supérieurs sans lesquels il n’y a pas de société digne de ce nom.

Cette mobilisation citoyenne nationale ne sera qu’une première étape. Quelques jours plus tard, une proposition de loi rédigée par le collectif associatif sera portée devant le Parlement. Cette proposition visera à :

 

  • réaffirmer le principe de l’accueil inconditionnel dans les structures associatives susceptibles d’accueillir des migrants ;
  • dépénaliser les « aidants » ;
  • interdire les interpellations de personnes en situation irrégulière dans les lieux d’accompagnement et d’accès aux droits (éducation, santé….).

Montreuil, le 27 mars 2009

Organisations signataires : La Cimade, Comede, Emmaüs France, Fasti, Fédération entraide protestante, Fnars, Gisti, Ligue des droits de l’homme, RESF, SAF (Syndicat des avocats de France), Secours catholique, SOS racisme, Uniopss

Vous pouvez retrouver ce communiqué
et signer l’appel (repris ci-dessous) sur le site
www.delinquants-solidaires.org

Publié dans LIBERTES, PETITION, Politique nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

Pour rêver un peu…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

 

Je vous invite à visiter le site :

http://www.cheminsdumonde.net/site/_etape_index.php

 

Vous y découvrirez de très belles photos du Vietnam.

Le menu vous permettra de voir les autres destinations et de suivre les nombreuses aventures et mésaventures de  Géraldine, Yann et Hachille.

 

la Citadelle de Huée  Pour rêver un peu... dans Monde 090326Citadelle02

Publié dans Monde | Pas de Commentaire »

Lettre à M. Sporta, adjoint aux affaires scolaires

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

 Actualisé le 27 mars

A ce jour, Zoltan n’a reçu aucune réponse de M. Sporta !

Suite à la lettre ouverte et au tract syndical distribués aux élèves des écoles primaires et maternelles le 9 mars, Zoltan Farkas s’adresse à M. Sporta, adjoint aux affaires scolaires.

Pour lire, cliquez sur chaque page.

 

img00011.jpgimg00021.jpgimg00031.jpgimg00041.jpg

Publié dans Education nationale, PCF-Front de Gauche Feignies, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Renault : licenciements et chômage partiel pour les salariés, 612 millions d’euros pour les « stock-options » !!!

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

 

Renault met les bouchées doubles sur les stock-options

Automobile. Le constructeur n’a pas distribué de stock options à ses dirigeants en 2008, faute d’avoir atteint ses objectifs. Mais pour 2009, il met de côté un pactole et revoit les critères d’attribution à la baisse. Alors qu’il se voit prêter 4 milliards d’euros d’argent public.

La marque au losange prépare un gros bas de laine pour ses cadres dirigeants. L’information est stipulée dans les comptes consolidés 2008 : « En application des dispositions adoptées lors des assemblées générales, le conseil d’administration a décidé d’affecter les actions détenues par Renault intégralement aux plans d’options d’achat et de souscription d’actions en cours consentis aux cadres et dirigeants du groupe. » En tout, ce sont 8 773 698 actions, pour un coût d’acquisition global de 612 millions, que Renault va transformer en « options d’achats ». Ces stock-options vont ensuite être distribuées à ses cadres et dirigeants. La pratique n’est pas inhabituelle. Sauf que, cette fois-ci, le contexte n’est plus le même.

Dans le cadre du plan de soutien à l’automobile, l’État a prêté 3 milliards d’euros à Renault et 1 milliard à RCI (la banque du constructeur). Mais, tandis que ces aides viennent gonfler la trésorerie de l’entreprise, le salaire des employés est en chute libre. En 2008, leur pouvoir d’achat a chuté de 10 % à 20 % en moyenne, notamment à cause du chômage partiel, de la suppression de primes de performances et de l’intéressement qui a été diminué de 86 %. « Dans ces conditions, l’affectation de 8,7 millions d’actions pour des futures stock-options est un vrai scandale, estime Walid Hasni, économiste à la CGT de Renault. Les frais de personnel sont de 4 milliards pour Renault France, on pourrait donc utiliser ces actions pour accorder une augmentation générale de 4 % et ainsi soutenir la consommation des salariés et l’économie du pays par la même occasion. »

Lire la suite sur :

http://www.humanite.fr/Renault-met-les-bouchees-doubles-sur-les-stock-options

 

Une seule solution : la suppression de tous les  « stock-options » !

 

Publié dans Politique nationale, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Le fascisme en Europe : la bête immonde n’est pas morte !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

En introduction aux vidéos qui suivent, voici un extrait de l’ « Intervention destinée à l’assemblée générale de l’ANACR et des Amis de la Résistance (ANACR) de la Corrèze (Allassac, 23 septembre 2006) » publiée en date du 25 mars sur le site amidelegalite.free.fr

Le danger fasciste en Europe

 

  1. Les forces fascistes aujourd’hui sont présentes dans tous les pays d’Europe

    -  En France, ce ne sont ni seulement, ni même principalement les amis de Le Pen et de Mégret. Nous avons entendu en effet tout récemment des ministres ou anciens ministres, vraisemblables candidats aux prochaines élections présidentielles, proclamer des thèses fascistes en matière de sécurité, promettant de nettoyer les cités au karcher, ou d’éducation, projetant de soumettre les jeunes à la discipline militaire pour les briser, les adjudants appellent ça comme ça, afin qu’ils respectent l’ordre.
    -  A l’étranger, de très bons représentants du danger fasciste sont les néofascistes en Italie, qui sont de très proches amis de certains ministres, les franquistes en Espagne, un petit parti anglais dirigé par des aristobourgeois fort riches, un parti autrichien toujours assez influent pour briguer une place au gouvernement quand il n’y siège pas au premier rang, un parti suédois représenté auprès du Conseil de l’Europe, etc…
    -  Dans tous les pays de l’est européen autrefois membres du camp socialiste, des partis fascistes sont présents ; leur propagande est richement dotée en finances, et leur membres pratiquent un lobbying actif, et sont parfois membres des administrations gouvernementales ou même ministres.
    -  Le pire de ces cas sans doute, ce sont les pays baltes : des partis nazis siègent dans leurs gouvernements, et ceux-ci érigent des monuments pour célébrer les SS, et emprisonnent les anciens résistants antifascistes. Il faut compléter ce tableau en notant que des forces antifascistes existent aussi dans les pays baltes, mais qu’elles sont en butte à la répression au point qu’il est difficile et qu’il peut être dangereux d’entrer en contact avec elles.

A voir également le tout nouveau site :

http://revueresistance40.com/-L-Association-.html

 

Vidéos  : Europe : Ascenseur pour les fachos, film de Barbara Conforti et Stéphane Lepetit

France
http://www.dailymotion.com/video/x8o8s7

 

Suède

http://www.dailymotion.com/video/x8o8xj

 

Italie

http://www.dailymotion.com/video/x8oad8

 

Allemagne

http://www.dailymotion.com/video/x8oaip

 

Hongrie
http://www.dailymotion.com/video/x8oaps

Publié dans EUROPE, POLITIQUE | Pas de Commentaire »

Pétition contre l’embauche des retraités dans l’Education nationale

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

A l’initiative de la CGT Educ’Action 59

Non à l’embauche de « retraités »


pour faire des remplacements !

 

Au Collège « Dupleix » à Landrecies (Nord), un professeur de Lettres Classiques, retraitée depuis deux ans, effectue un remplacement dans cette discipline jusqu’en mai et ce depuis la rentrée des vacances de février.

Ainsi, après l’appel par leurs inspections académiques ou par leur Rectorat de retraités pour assurer le ‘service minimum’ pendant les grèves (ceux-ci avaient répondu catégoriquement non), ils sont à présent rappelés pour pallier à la pénurie de personnels de remplacement, qui est la conséquence des milliers de suppression de postes.

Qu’en sera-t-il demain ?

Alors que le Gouvernement vient d’annoncer la suppression de 215 postes de TZR (titulaires en zone de remplacement) à la rentrée 2009 dans l’Académie de Lille (3 000 à l’échelle nationale) ;

Alors que l’on assiste à une réduction drastique du nombre de postes d’enseignants aux concours, voire à la disparition pure et simple du recrutement dans certaines disciplines ;

Alors que le chômage s’est emparé des jeunes, et que ceux-ci ont perdu l’espoir de devenir enseignant un jour ;

Nous, soussignés, personnels de l’Education Nationale, enseignants, parents d’élèves, étudiants,… dénonçons cette décision inacceptable prise par le Rectorat de l’Académie de LILLE de remettre au travail des enseignants retraités ;

Nous, soussignés, estimons que la politique menée par le gouvernement, et en l’occurrence le Ministère de l’Education Nationale, consistant à faire appel à des retraités, est tout à fait scandaleuse.

Pétition contre l'embauche des retraités dans l'Education nationale dans Education nationale doc ptitioncontreembaucheretraits1.doc

A faire circuler autour de vous.

On m’a signalé un cas similaire à Maubeuge (collège Vauban en anglais).

Publié dans Education nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

Liberté de la presse : Affaire Rue89/France3

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2009

Communiqué de la LDH

Depuis le 1er juillet 2008 le site Rue89 diffuse une vidéo du président Sarkozy quelques minutes avant son interview au journal de France 3. Deux de ses journalistes seront convoqués par la police judiciaire le 1er avril prochain.

Deux journalistes de Rue89 sont convoqués le 1er avril par la police judiciaire. Qu’ont-ils fait ? Le site diffuse depuis le 1er juillet une vidéo du président Sarkozy quelques minutes avant son interview au journal de France 3. On le voit furieux contre un technicien qui ne lui a pas dit bonjour, rappeler à un journaliste qu’il avait protesté contre sa mise au placard, dire que les manifestations en France, ça va changer…

Officiellement, l’Elysée n’a fait aucune démarche, mais dès le lendemain, l’avocat de France 3 écrivait à Rue89 en prétendant que la chaîne du service public avait des droits sur cette vidéo en tant que productrice de l’émission et entreprise de communication audiovisuelle. Il demandait la cessation immédiate de la diffusion de la vidéo, et la révélation des sources. Le site d’information n’ayant pas déféré à cette injonction, une plainte a été déposée, et il s’est trouvé un procureur de la République à Paris pour ne pas la classer sans suite.

La Ligue des droits de l’Homme, qui a lancé depuis un an une réflexion sur les médias, s’inquiète de cette grave dérive : les attaques incessantes du pouvoir et de l’UMP contre la presse, la multiplication des perquisitions, gardes à vue et autres procédés pour obtenir des journalistes qu’ils livrent leurs sources sont intolérables. A cet égard, le projet de loi sur la protection des sources indique dans son dernier état qu’un journaliste ne peut être obligé de révéler ses sources.

Si le président de la République veut faire valoir ses droits, il connaît le chemin des tribunaux. L’instrumentalisation d’un média public contre un média privé, et l’usage de la justice pénale contre la presse, sont inadmissibles. La Ligue des droits de l’Homme rappelle que la France est régulièrement condamnée par la Cour européenne des droits de l’Homme pour ses atteintes à la liberté de la presse.

Paris, le 26 mars 2009

 

Reporters sans frontières exprime sa vive inquiétude

 

« Nous dénonçons l’escalade judiciaire concernant des affaires liées à la notion de protection des sources. Le chef de l’Etat a promis, pendant sa campagne pour l’élection présidentielle en 2007, de renforcer la protection des sources. Or, jusque-là rien n’a été fait. Non seulement, le projet de loi sur cette question est toujours en attente d’une deuxième lecture à l’Assemblée nationale, mais surtout, les procédures engagées contre des journalistes pour leur demander de révéler l’identité de leurs sources ne cessent d’augmenter. »

 

Deux journalistes de France3 ont également été convoqués par la PJ le 1er avril. Ils auraient été « identifiés » par des vidéos de surveillance interne à France Télévisions.

 

Baromètre de la liberté de la presse

16 0 143 9 69

Source :

http://www.rsf.org/rubrique.php3?id_rubrique=19

 

Publié dans LIBERTES, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Communiqué de l’intersyndicale de RFI

Posté par communistefeigniesunblogfr le 26 mars 2009

 Chez ces gens là, Monsieur, on aime l’argent…

 

En plein scandale sur les rémunérations des dirigeants d’entreprises qui licencient, où en sommes nous à RFI ?
Notre curiosité aurait dû s’arrêter là où commence le secret d’Etat. Mais nous avons tout de même réussi à apprendre certaines choses :

Alain de Pouzilhac et Christine Ockrent ont le même salaire :
310 000 € annuels chacun.
C’est plus que Barack Obama, Angela Merkel ou Nicolas Sarkozy. Ces 310 000 € peuvent également être comparés avec les 130 000 € de notre précédent PDG, Antoine Schwarz.
Mais pour nos nouveaux patrons, il ne s’agit là que d’un salaire fixe minimum. Il semble qu’il faille encore au moins lui ajouter environ 70 000 € de part variable faite de primes de résultat et de bonus pour les  responsabilités du binôme à la tête de la holding.
On se souvient que Nicolas Sarkozy avait demandé il y a plus d’un mois aux dirigeants d’entreprises qui licencient de renoncer à leurs bonus. Nos dirigeants, eux, n’ont renoncé à rien. Et pourtant, ils sont payés par l’argent des contribuables…. pour nous licencier.
Il est vrai que donner l’exemple, assumer une part infime des sacrifices qu’ils veulent nous imposer, cela leur reviendrait encore trop cher. Car leurs salaires sont loin de leur suffire.

Une fracture sociale, culturelle et morale

Christine Ockrent continue imperturbablement ses « ménages ». En décembre, elle avait vendu à Paris-Match « en exclusivité » une interview d’Ingrid Bétancourt pour 10 000 €. Le 5 mars, elle a animé une remise de prix pour la Fondation L’Oréal. C’est illégal ? Non, mais c’est indécent. Car selon le code de déontologie, « un journaliste digne de ce nom » s’interdit d’utiliser sa notoriété à des fins commerciales.
Alain de Pouzilhac, lui, n’est pas journaliste, mais à la tête de l’AEF, il est censé défendre les valeurs de la France. Cela ne l’empêche pas d’avoir des responsabilités au Conseil d’administration de Joagroupe, une société de casinos. C’est interdit ? Non, mais c’est indécent.
Notre couple dirigeant s’estime dans son bon droit, ne voit là rien de choquant. À l’évidence, il prend le mot « valeurs » au premier degré. À nous cela coûte cher en réputation et en crédibilité.
Pour parler comme eux, en terme d’image : cela n’est pas bon pour la « marque RFI ».

« Je suis pour interdire d’interdire », déclare Alain de Pouzilhac à VSD. C’est vrai que ces gens là ne s’interdisent rien.
Entre eux et nous, il y a désormais une fracture sociale, culturelle et morale.

FO    -    SNJ    -    SNJ-CGT    -    SNRT-CGT

manifestation du 19 mars

http://www.dailymotion.com/video/x8qpj8_manif-rfi-19-mars_news

 

Publié dans LIBERTES, Politique nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

12345...17
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy