Colombie : 6 mars 2009 « un Etat qui tue et qui appelle au meurtre »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2009

Colombie : 6 mars 2009

Colombie : « un Etat qui tue et qui appelle au meurtre »

Nous, organisations signataires, sommes réunies pour exprimer notre solidarité avec l’appel lancé par le Mouvement national des victimes des crimes d’Etat en Colombie (MOVICE) à des rassemblements aux côtés des victimes du conflit politique, social et armé qui endeuille la Colombie depuis près d’un demi-siècle.
Cette année, le MOVICE a placé, au centre de cette journée internationale d’ action, la dénonciation des exécutions extrajudiciaires perpétrées par les forces armées colombiennes. Cette pratique consiste à tuer des civils, et les présenter ensuite comme des combattants morts au combat.. Cela permet aux militaires d’obtenir des récompenses ou de gonfler les chiffres de la guerre, encouragés en cela par des directives officielles.

 

A Paris, le rassemblement du 6 mars 2009
se tiendra à La Fontaine des Innocents,
Place Joachim du Bellay aux Halles à 18h.

La Colombie vit l’une des crises humanitaires les plus graves de la planète : quatre millions de personnes déplacées de force à l’intérieur du pays et 60.000 réfugiés politiques à l’étranger. Depuis août 2002, plus de 14 000 personnes sont mortes ou ont disparu hors combats pour des raisons sociopolitiques, dans la plupart des cas, la responsabilité de l’Etat est engagée de manière directe ou par le biais de son soutien aux groupes paramilitaires. Six millions d’hectares de terres ont été arrachés par la violence à la petite paysannerie au cours de campagnes de terreur organisées pour obliger les populations rurales à abandonner leurs terres et laisser ainsi place nette, principalement pour des projets économiques au profit de multinationales. L’impunité de leurs crimes a permis aux paramilitaires et à leurs soutiens politiques de contrôler 35% du Parlement et d’occuper de nombreuses charges publiques ou diplomatiques.
Depuis son accession au pouvoir en 2002, le président Uribe, tout en niant l’existence du conflit, l’a exacerbé en polarisant davantage la société colombienne et en impliquant dangereusement la population civile dans le conflit. Il a bloqué systématiquement toutes les propositions alternatives qui appuient la défense des Droits de l’Homme et des issues humanitaires et de dialogue politique en Colombie. L’initiative de la société civile « Les Colombiens et Colombiennes pour la paix » qui a obtenu la libération de 6 otages des FARC il y a quelques semaines est l’objet d’une campagne odieuse de la part du gouvernement colombien et la vie de ses animateurs est en danger. Il en est de même de journalistes qui ont couvert ces libérations. Tous ont été fustigés publiquement par le chef de l’Etat. Criminaliser et stigmatiser les militants des organisations sociales, des syndicats, des défenseurs des Droits de l’Homme, des journalistes et l’opposition démocratique, revient à les désigner comme cibles des escadrons de la mort.

 

 

Lire la suite… »

Publié dans LIBERTES, Luttes, Monde | Pas de Commentaire »

« Le LKP, maître de l’île » ou comment T. Guerrier a cherché à discréditer le LKP

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2009

Hier, l’émission C’ dans l’air animée par T. Guerrier a été un bel exemple de désinformation sur la situation en Guadeloupe. Les propos du directeur du Figaro visant à discréditer le LKP ont été systématiquement repris par T. Guerrier qui, non seulement n’a pas joué son rôle d’animateur de débat, mais a fait preuve d’une attitude partisane dont le seul but était de jeter l’opprobe sur le LKP.

Guy Numa et Serge Romana ont eu bien du mal à rétablir un peu de vérité.

voir la vidéo sur :

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1100

 

Publié dans Guadeloupe | Pas de Commentaire »

Guadeloupe – Martinique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 3 mars 2009

vu sur

http://www.bondamanjak.com/france.html

L’image du jour

Lundi, 02 Mars 2009 13:33
http://www.bondamanjak.com/images/barbier.jpg 

Et dire que les politiques écoutent encore

ce que dit Barbier…

 

Président du Medef Guadeloupe :

Oui Oui Angèle le lutin…

Oui Oui Angèle est un lutin qui vit dans le monde magique de Hayotland… Sans entreprise, sans capital, sans fonds propres, il s’emploie à jouer au capitaliste malgré ses tentatives infructueuses de devenir un capitaine d’industrie. Mais à Hayotland, nul reproche ne lui est fait sur ses échecs et incompétences d’apprenti patron. Oui Oui Angèle n’est pas là pour ça…Oui Oui est un lutin organique. […] « Sois petit et parle de projet de société ! » […], lui dit-on avec insistance à Békéville, la capitale du Hayotland. Donc Oui Oui y va, sans mesure, de son projet de société. Un splendide projet de société où demander une augmentation salariale de« 200 EUR » est devenu une incitation à la haine raciale. Un nouveau délit en somme. Pire, un crime de lèse¬békesté !

Oui Oui est un lutin brasseur…..de vent. Un fils de bék’éole. Son verbe est une sorte d’énergie renouvelable au service de la toute puissance leucodermie créole. Mots-valises, expressions toutes faites, lieux communs, approximations économiques, sous des allures d’expert réfléchi et mesuré, le lutin est à la vie économique et sociale de la Guadeloupe ce que le sucre est au diabétique. A consommer avec extrême modération…

Lire la suite sur :

http://ugtg.org/article_763.html

GUADELOUPE : Marie-George Buffet (PCF) estime qu’il est grand temps que le MEDEF Guadeloupe signe l’accord

Guadeloupe - Martinique dans DOM-TOM arton3532-67b64

 

Un accord vient d’intervenir en Martinique, portant notamment sur un relèvement de 200 euros des salaires les plus bas.

En Guadeloupe, il serait irresponsable de bloquer plus longtemps la situation, quand l’exaspération des populations est à son comble. La balle est, depuis le début du mouvement, dans le camp des pouvoirs publics et du patronat. Les exigences portées par le mouvement sont légitimes, les moyens existent pour y faire droit.

C’est le Medef qui bloque et continue de provoquer, afin de tenter d’échapper à ses responsabilités sur la question des salaires. Mme Parisot porte une lourde responsabilité. Elle qui ne parle que de « modernisation du dialogue social », ses représentants s’arc-boutent et durcissent les négociations.

Le gouvernement, qui a trop longtemps joué le pourrissement, doit mettre tout son poids dans la balance, afin que l’accord porte sur tous les bas salaires en dessous de 1,4 SMIC, bénéficie à l’ensemble des départements d’Outre-mer, mette les bénéfices des grands groupes à contribution, comporte toutes les garanties de pérennité et ouvre la voie à la satisfaction de l’ensemble des exigences portées par le mouvement.

Maintenant, il est vraiment temps que le MEDEF Guadeloupe signe l’accord et que le gouvernement assume ses responsabilités en ce sens.

Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF.

Paris, le 3 mars 2009.

Publié dans DOM-TOM, Guadeloupe, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Guadeloupe – Martinique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 mars 2009

Guadeloupe : Le collectif LKP n’a pas appelé à la suspension de la grève :

« Nous avons dit clairement que lorsqu’on négocie, il faut qu’à la sortie on ait un protocole d’accord qui récapitule les différents points sur lesquels nous sommes d’accord et éventuellement les cas qui posent problème où il n’y a pas d’accord (…) on est déjà suffisamment échaudés, on prend nos précautions et il y aura une suspension de la grève à partir du moment où on aura le document, le protocole avec la signature des collectivités, de l’Etat et du porte-parole du LKP. » (M. Nomertin,
le secrétaire de la CGTG (Confédération générale du Travail de Guadeloupe) et négociateur du LKP)

Après cinq semaines de paralysie en Guadeloupe, la pression s’accentue sur le Medef de l’île, qui rejette les termes de l’accord du 26 février.

La confusion persiste sur les modalités de l’accord salarial, que le Medef Guadeloupe et plusieurs organisations patronales n’ont pas signé.

Il prévoit le financement d’une hausse salariale par les entreprises pour 50 euros, les collectivités locales pour 50 euros et de l’Etat pour 100 euros sur deux ans.

A son habitude, le Medef local, dont l’UMP dit qu’il « nest pas le plus progressiste de France« , utilise le chantage à l’emploi pour justifier son refus de signer les accords : « Les dépôts de bilan de nombreuses entreprises devraient se traduire par 10 000 à 14 000 suppressions d’emplois. Je crains que le taux de chômage ne passe de 23 % à plus de 30 %.« 

Martinique : La grève se poursuit. Les négociations interrompues pendant le week-end devraient reprendre cet après-midi.

A lire sur :

http://hns-info.net/spip.php?article17496

le témoignage de Sadi Sainton, étudiant en Guadeloupe / Ce que vous ne savez probablement pas sur la grève en Guadeloupe…
 

Publié dans DOM-TOM, Guadeloupe, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Alain Bashung : un grand monsieur de la chanson française

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 mars 2009

Un grand monsieur de la chanson française

sacre de Bashung

Alain Bashung : un grand monsieur de la chanson française dans Culture bashung-5

 

Victoires de la musique 2009 : un triomphe pour Alain Bashung qui remporte trois trophées :

  • interprète masculin de l’année
  • meilleur album de chanson de l’année pour Bleu Pétrole
  • meilleur spectacle musical de l’année

Avec ses onze victoires, Alain Bashung est devenu l’artiste le plus primé des Victoires de la musique. Un Bashung fatigué mais très heureux :

« Je voudrais vous remercier, vous m’avez beaucoup aidé, vous m’avez envoyé tellement d’amour! »

« Souhaitons-nous une année resplendissante… » 

Son concert sur la scène de la Fête de l’Humanité fut l’un des moments forts de sa tournée marathon « Bleu pétrole ».  

vidéos :

Alain Bashung à la fête de l’Humanité (2008) :
http://www.youtube.com/watch?v=VK6xWP2kwGs

Victoires de la musique 2009, meilleur album

http://www.youtube.com/watch?v=-BNzx3-Ad8U

 

Publié dans Culture, INFOS | Pas de Commentaire »

A voir sur Arte mercredi 4 mars : le fascisme italien

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 mars 2009

Mercredi 4 mars 2009 à 20h45
Rediffusions : 07.03.2009 à 14h00, 10.03.2009 à 09h55, 16.03.2009 à 05h00
  • A voir sur Arte mercredi 4 mars : le fascisme italien dans HISTOIRE 2482226,templateId=scaled,property=imageData,height=59,scale=proportional,v=2,width=101,CmPart=com.arte-tv.wwwscène reconstituée extraite de la documentation ‘Le fascisme italien en couleurs »
  • 2482228,templateId=scaled,property=imageData,height=59,scale=proportional,v=2,width=101,CmPart=com.arte-tv.www dans INFOS

Previous imageNext image

Le fascisme italien en couleurs (1/2)

de 1918 à 1945, la naissance, le développement et la chute du fascisme italien et de son leader, Benito Mussolini.

1. La conquête du pouvoir

Fin octobre 1917, les armées allemande et autrichienne lancent une attaque surprise sur les positions italiennes près de Caporetto. Quelques jours plus tard, l’armée italienne est en déroute. L’Italie ne doit d’échapper à une cuisante défaite qu’à l’arrivée, début novembre, de renforts français et britanniques. Un an plus tard, elle fait partie des vainqueurs de la Première Guerre mondiale aux côtés des Alliés. Mais lors du dépeçage de l’empire colonial allemand, l’Italie n’obtient pas les territoires qu’elle convoite en Afrique. Au traumatisme de Caporetto s’ajoute bientôt le sentiment d’être traitée comme une nation de second ordre. Une frustration générale s’installe. En 1919, à Milan, un instituteur devenu journaliste participe à la création d’un mouvement nationaliste. Benito Mussolini méprise la démocratie libérale et prône la violence. Ses groupes de combattants adoptent la chemise noire. En 1920, 500 000 ouvriers occupent les usines dans le Nord. Aussitôt, Mussolini fait de son mouvement l’auxiliaire de la répression menée par les propriétaires fonciers et les capitaines d’industrie, qui craignent une révolution communiste…

Le fascisme italien en couleurs (2/2)

Une fois parvenu au pouvoir, Mussolini rêve de restaurer la gloire de l’Empire romain. Pour renforcer le sentiment patriotique des Italiens, il utilise toutes les recettes de la propagande de masse. En 1929, il se concilie les catholiques grâce à la signature des accords du Latran, qui reconnaissent notamment le Vatican comme un État souverain. Parallèlement, le Duce modernise le pays et son économie ; on assèche des marécages pour l’agriculture, on bâtit des infrastructures… Dans ces années-là, la plupart des familles juives prospères, craignant une progression du communisme, adhèrent au fascisme sans soupçonner leur destin tragique à venir. Sur le front extérieur, Mussolini observe et admire l’ascension de Hitler, qui accède au pouvoir en Allemagne en 1933. L’Italie, en quête de territoires en Afrique, envoie des troupes en Libye et en Éthiopie. En Europe, Hitler et Mussolini volent au secours de Franco et dépêchent 80 000 hommes sur le front de la guerre d’Espagne. En mars 1938, les Italiens bombardent Barcelone, fief des républicains espagnols…

vidéos :

1920 : montée du fascisme en Italie

http://www.dailymotion.com/playlist/xr3vq_dehorsleschiens_le-fascisme-italien/video/x1al5a_le-fascisme-italien-en-couleurs-

oct. 2008 : montée du fascisme en Italie France2

http://www.youtube.com/watch?v=OgNzjbPbS6M

 

Publié dans HISTOIRE, INFOS | Pas de Commentaire »

2 mars 1944 : les pendus de Nîmes

Posté par communistefeigniesunblogfr le 2 mars 2009

Les martyrs du 2 Mars 1944

Les pendus de Nîmes. Les nazis, traquent les maquisards en Cévennes. Bredouilles, ils arrêtent arbitrairement 15 personnes puis les ramènent à Nîmes. Le 2 mars au soir, commence une nuit maudite. Les Allemands font monter les prisonniers dans un camion et entreprennent un “tour de ville”. Premier arrêt : le pont du chemin de fer, route d’Uzès. Six otages sont précipités dans le vide depuis le haut du viaduc, une corde au cou. Une des six cordes casse, l’otage est achevé d’un coup de revolver. Deuxième arrêt : le viaduc, route de Beaucaire. 3 hommes sont pendus de la même façon. Troisième arrêt : De nouveau un viaduc situé au début de la route de Montpellier (Tout au bout de l’avenue Jean Jaurès). 6 hommes sont pendus aux arbres. Les nazis, ivres de rage ou de folie riaient et criaient lors des exécutions. Autour du cou des victimes, ils avaient apposé une pancarte avec cette inscription : “Ainsi sont traités les terroristes”. Les cordes sont restées en place jusqu’au 24 août 1944, jour de la libération de Nîmes.

 

 LES PENDUS DE NÎMES
 

2 mars 1944 : les pendus de Nîmes dans HISTOIRE nimes0

route d’Uzès

nimes1 dans HISTOIRE

route de Beaucaire

nimes2

Boulevard Jean-Jaurès

 

 

Publié dans HISTOIRE | 1 Commentaire »

Retraités floués, tous dans l’action le 19 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 1 mars 2009

 

  sarko.jpgRETRAITÉS FLOUÉS

 

TOUS DANS L’ACTION LE 19 MARS

 

 « Je préserverai le pouvoir d’achat des retraités ». Cet engagement du candidat en 2007 n’est pas tenu par le Président élu. Le 18 février il n’a annoncé que des mesures ponctuelles et des miettes pour quelques retraités.

Retraites et pensions n’ont pas été revalorisées, en 2008, à la hauteur de la moyenne annuelle de l’inflation qui a atteint 2,8%.

Sur plusieurs points (réversion, minimum vieillesse) les engagements présidentiels n’ont pas été tenus ou bien ont été réduits. A chaque fois, les retraités les plus modestes sont les plus concernés.

D’autre part le report au 1er avril de la revalorisation 2009 fait perdre trois mois aux retraités.

Comme les salariés, les retraités sont durement touchés par la crise qui met à mal la cohésion sociale et la solidarité. Cette solidarité entre actifs et retraités est la base du système de retraite par répartition qu’il faut à tout prix préserver.

C’est pourquoi les organisations syndicales de retraités CGT, CFDT, FO, CFE/CGC, CFTC, la FGR-FP et l’UNSA Retraités revendiquent, afin de compenser les retards accumulés, une revalorisation supplémentaire des retraites au-delà de la stricte application de la loi et un effet rétroactif au 1er janvier 2009.

Les retraités ne sont pas qu’un coût, ils sont un des moteurs du développement économique de la société et, comme tels, revendiquent les moyens de vivre dignement, comme des citoyens à part entière, avec un pouvoir d’achat préservé.

Les retraités, à l’appel de leurs organisations syndicales, seront à nouveau dans la rue le 19 mars. Ils exprimeront ainsi leur solidarité naturelle avec les salariés et les chômeurs sur les bases de la plate forme revendicative retenue par les organisations syndicales.

Paris, le 19 février 2009

Publié dans Politique nationale, RETRAITES, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

1...1314151617
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy