• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 30 mars 2009

Défilé unitaire le 1er Mai

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2009

Les huit centrales syndicales (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, UNSA) se sont réunies aujourd’hui au siège de la CFDT pour discuter des suites à donner à la journée de mobilisation du 19 mars. Elles s’apprêtent à lancer un appel à manifester ensemble le 1er mai. Pour la première fois, les huit centrales défileront ensemble sur la base de revendications communes, le jour de la Fête du Travail. 

19 mars : 3 millions de manifestants

La manifestation parisienne

http://www.dailymotion.com/video/x8q6nx

 

Habituellement, le 1er mai, Fo et la CFTC défilent chacune de leur côté ; la CFE-CGC ne participe pas aux cortèges du 1er mai. En 2002,  pour s’opposer à la présence de J.-M. Le Pen au second tour des élections présidentielles, FO avait renoncé, pour la première fois depuis 1948, à son propre défilé et avait manifesté aux côtés des autres organisations sans se joindre à la plateforme commune de revendications syndicales.

Par ailleurs,  les leaders des cinq confédérations représentatives (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC) ont été reçus à l’Élysée ce matin. Il s’agissait d’une rencontre prévue pour préparer la réunion du G20 qui se tiendra jeudi à Londres.

Publié dans SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Suicide au travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2009

Article paru dans l’Humanité – 15 avril 2008

enquête

Le harcèlement, une pratique de management

Les suicides au travail ne sont pas le lot des seules grandes entreprises. Bien souvent, ce geste désespéré révèle une pratique de gestion du personnel par la pression et le harcèlement. Enquête au sein d’une société de télésurveillance, la Générale de protection.

Un dépit amoureux, voilà comment le directeur des ressources humaines de Peugeot avait expliqué le suicide d’un de ses salariés. C’était en 2003. Le malaise était là, mais les suicides au travail étaient encore rares, ou non dits. Depuis, les grandes entreprises ne peuvent plus taire la terrible vérité. Peu à peu, l’ampleur du phénomène perce, plus seulement pour les géants du CAC 40. Le 28 février dernier, une cadre de la Générale de protection, entreprise de télésurveillance de 600 employés, a mis fin à ses jours. Dans l’indifférence générale. Depuis une dizaine d’années dans l’entreprise, elle gérait une équipe de 27 personnes comme responsable d’exploitation du poste de contrôle de Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne. La direction n’a pas officiellement réagi. Contactée par l’Humanité, elle a fait savoir que son PDG est « injoignable pour raisons personnelles » depuis vendredi dernier, 11 avril, jusqu’à mercredi prochain, 16 avril. Visiblement, elle s’est empressée d’étouffer l’affaire, laissant courir le bruit qu’il s’agirait, là aussi, d’un dépit amoureux.

Pour les salariés, la pilule est amère. Cette cadre, de trente-huit ans, a été vue, plusieurs fois en pleurs en redescendant du bureau de son supérieur. En arrêt maladie depuis plusieurs mois pour dépression nerveuse, elle avait dû séjourner en maison de repos. Un de ses amis avait alerté la direction sur son état suicidaire et affirme aujourd’hui que son geste « est lié à 80 % à son travail ». Pour William Mouzaïa, élu du personnel et représentant CGT au comité d’hygiène et de sécurité (CHSCT), ce drame illustre « la grande défaillance de management de la société » dans laquelle « le harcèlement est monnaie courante ». Jean-Marc Vilocy, ancien délégué syndical CGT, qui a dû prendre un congé sabbatique « pour prendre l’air et ne pas dépérir », considère aussi qu’elle « est une victime » dans un contexte ou « la pression est un mode de management ».

Lire la suite… »

Publié dans Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE, Souffrance au travail, Syndicats | Pas de Commentaire »

Suicide au travail

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2009

L’Humanité.fr

Suicide : la vie brisée d’un syndicaliste

Philippe Widdershoven, cinquante-six ans, s’est donné la mort la semaine dernière. Directeur informatique, passé à la CGT, du groupe de porcelaine Deshoulières touché par un plan social, il a laissé une lettre qui met en cause la nouvelle direction.

Chauvigny (Vienne), envoyé spécial.

C’est l’histoire d’un haut cadre devenu cégétiste, d’un type respecté par ses collègues et son ancien patron, d’un père de famille qui a décidé de se donner la mort, mardi 24 mars. Le corps de Philippe Widdershoven, cinquante-six ans, directeur informatique du groupe de porcelaine Deshoulières à Chauvigny (Vienne), a été retrouvé dans l’étang de Morthemer, la petite commune où il habitait. Le même jour, Dominique Multeau, son prédécesseur à la tête du syndicat, a trouvé sur la table du local de la CGT une lettre dans laquelle il met nommément en cause la nouvelle direction de l’usine

 

Lire la suite… »

Publié dans SOCIAL, SOCIETE, Souffrance au travail, Syndicats | Pas de Commentaire »

Sarkozy , VRP du nucléaire français en Afrique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2009

img2.jpgimg00013.jpg

« La « France A Fric » a de beaux jours devant elle » (lepost.fr)

Vendredi, N. Sarkozy a achevé à Niamey (Niger) son voyage-éclair en Afrique. Au cours des cinq heures « accordées » à ce pays, il a été essentiellement question d’uranium. Selon Le Figaro, cette visite « découle » de l’accord signé, en janvier dernier, entre Areva et le gouvernement nigérien pour l’exploitation de la mine d’uranium d’Imouraren. A partir de 2012, et cela pendant 35 ans, Areva pourra exploiter cette mine qui devrait produire au moins 5 000 tonnes d’uranium par an.

Alors que N. Sarkozy ne cesse de parler de « redistribution des richesses », on s’aperçoit qu’Areva, implantée au Niger depuis plus de 40 ans, n’a jamais permis à ce pays de sortir de la pauvreté. Cette implantation n’a rien apporté aux populations, en particulier aux Touaregs qui ont été expropriés par l’armée nigérienne pour faciliter les opérations françaises.

NIGER/ TANDJA responsable de l’assassinat de 100 civils au Nord Niger.

Depuis le début de l’année 2007 les « FAN » (Forces Armées Nigériennes) dont le chef et responsable se dénomme Mr Tandja Mamadou,ont assassinés plus de 100 civils.
Ces civils sont des nomades Touareg accompagnant leur troupeaux ou des passagers transitant entre le Nord Niger et l’Algérie ou de simples maraîchers. Tous étaient Touareg !
À ce jour aucune association Internationale de défense des droits de l’Homme n’a prit officiellement position sur ces crimes.
Mr Sarkozy et ses amis de AREVA, avec le soutient complice de la Chine et des autres Etats achetant des concessions au Nord Niger pour piller l’uranium, se taisent.
Combien de Touaregs Mr TANDJA pourra-t-il avoir à son tableau de chasse avant de se faire sanctionner par les plus hautes autorités internationales ?

(Source :  http://issikta.blogspot.com/ 19/07/2008)

Areva est loin d’être neutre dans le conflit qui oppose les Touareg au gouvernement de Niamey. En octobre dernier, lors d’un colloque à Paris, un responsable du groupe a invité le gouvernement français à donner plus de moyens au gouvernement nigérien pour mater les Touaregs. Depuis, une association Touareg et une ONG allemande ont porté plainte contre Areva devant le tribunal de Paris pour provocation à la discrimination et à la haine raciale

Le groupe Areva nie les expropriations : «Le site se trouve en plein centre d’un désert ‘‘plat’’, sans aucun relief, explique son porte-parole, Yves Dufour, au JDD. Cette immense superficie n’est pas habitée. Et le droit foncier n’étant pas abouti au Niger, peu de personnes possèdent un terrain dans les deux tiers nord du pays.» Argument bien fallacieux puisque la population de ce territoire est majoritairement nomade ou semi-nomade. Et même si les nomades ne possèdent pas de biens fonciers, ils ont besoin de pâturages et d’eau pour leurs troupeaux.

De nombreuses ONG accusent Areva de « négligences » en matière de protection sanitaire et environnementale.

Mardi, la députée européenne des Verts Hélène Flautre a estimé que « l’exploitation est une catastrophe sanitaire, environnementale et pour les droits des peuples« .

« Areva pollue l’eau, contamine les terres des Touaregs, laisse des dépôts d’extraction dangereux sans confinement, et le suivi sanitaire de ses salariés est très insuffisant« , a-t-elle accusé. (source : Romandie News)


Publié dans AFRIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Touaregs : Fils du vent, du sable et des étoiles…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 30 mars 2009

 

Le peuple touareg, associé dans l’imaginaire occidental au désert du Sahara, traverse aujourd’hui une période déterminante pour sa survie. Nié dans sa réalité culturelle et identitaire en Algérie et en Libye, il est victime d’un véritable génocide au Niger et surtout au Mali. La communauté internationale reste muette devant cette répression et continue à ignorer la volonté du peuple touareg à prendre en charge le développement de son territoire traditionnel.

 

Les frontières politiques actuelles, héritées de la colonisation, ont artificiellement découpé le territoire touareg en plusieurs parties intégrées à cinq pays différents : l’Algérie, le Niger, le Mali, la Libye et le Burkina Faso. Le pays touareg se définit par une communauté culturelle qui noue ses liens identitaires autour d’une langue, et sur la base d’une organisation familiale, sociale et politique.

Touaregs : Fils du vent, du sable et des étoiles... dans AFRIQUE carte

La carte du pays touareg

Le tableau ci-dessous montre le pourcentage estimé que représente la communauté touarègue par rapport à l’ensemble de la population de chaque pays. Le Niger, le Mali et le Burkina Faso sont composés chacun de plus d’une dizaine d’ethnies. La  communauté touarègue est la 2ème en nombre, au Niger et la 4ème au Mali. En Algérie et en Libye les Touaregs sont peu nombreux mais l’ensemble de la population de ces deux pays est de souche berbère.

Pays

Population

Touaregs

%

Commentaire

Niger 10 millions 1.5 à 2 millions 15 à 20

Le Niger est le pays où on trouve la plus grande communauté touarègue

Mali

9 millions

900 000 10

Le Mali est le pays où la répression contre les Touaregs a été la plus féroce. 

Libye 4 millions 200 000 5 La Libye ne reconnaît pas l’identité berbère d’une manière générale.
Algérie 28 millions 100 000 0,5 L’Algérie accueille également des dizaines de milliers de Touaregs qui ont fui la répression au Mali et au Niger.
Burkina Faso 10 millions 50 000 0,5 Le Burkina Faso est le seul pays où les Touaregs ne souffrent d’aucune discrimination particulière.

Survie Touareg Temoust :
http://membres.lycos.fr/temoust/index1.htm

Pour connaître l’histoire du peuple Touareg, visiter le site :

http://www.aligouran-voyages-niger.com/Pages%20Aligouran/Agadez%20Touareg%20Culture.html

 

Septembre 2007, naissance du pays Touareg
Image de prévisualisation YouTube

 

En solidarité avec le peuple touareg en lutte, un rassemblement a eu lieu le 19 avril 2008 au Trocadéro à Paris.

http://www.dailymotion.com/video/x5dwdx

 

Le peuple Touareg est victime de la richesse de son sous-sol qui est exploité depuis 40 ans par les pays du nord et en particulier par la France et depuis peu par la Chine.

Dans un très large rayon autour des mines d’uranium à ciel ouvert, toute forme de vie est anéantie par la contamination. Les Touaregs sont écrasés par le rouleau compresseur du profit et du capitalisme sauvage, spoliés dans leurs biens et leurs droits de peuple autochtone.

Le peuple touareg n’aspire qu’à vivre sur son territoire, surmonter les mutations de la société, assurer son existence et son développement en étant partie prenante de la gestion de son territoire.

(Le MRAP – 17 avril 2008 – extrait)

 

Image de prévisualisation YouTube

Almoustapha TAMBO, peintre Touareg d’Agadez (Niger) Cliquez sur le lien pour découvrir ses oeuvres.

Festival Touareg au Niger
http://www.dailymotion.com/video/x4g0l3

Publié dans AFRIQUE, Culture, Racisme - Xenophobie | 6 Commentaires »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy