• Accueil
  • > Politique nationale
  • > Renault : licenciements et chômage partiel pour les salariés, 612 millions d’euros pour les « stock-options » !!!

Renault : licenciements et chômage partiel pour les salariés, 612 millions d’euros pour les « stock-options » !!!

Posté par communistefeigniesunblogfr le 27 mars 2009

 

Renault met les bouchées doubles sur les stock-options

Automobile. Le constructeur n’a pas distribué de stock options à ses dirigeants en 2008, faute d’avoir atteint ses objectifs. Mais pour 2009, il met de côté un pactole et revoit les critères d’attribution à la baisse. Alors qu’il se voit prêter 4 milliards d’euros d’argent public.

La marque au losange prépare un gros bas de laine pour ses cadres dirigeants. L’information est stipulée dans les comptes consolidés 2008 : « En application des dispositions adoptées lors des assemblées générales, le conseil d’administration a décidé d’affecter les actions détenues par Renault intégralement aux plans d’options d’achat et de souscription d’actions en cours consentis aux cadres et dirigeants du groupe. » En tout, ce sont 8 773 698 actions, pour un coût d’acquisition global de 612 millions, que Renault va transformer en « options d’achats ». Ces stock-options vont ensuite être distribuées à ses cadres et dirigeants. La pratique n’est pas inhabituelle. Sauf que, cette fois-ci, le contexte n’est plus le même.

Dans le cadre du plan de soutien à l’automobile, l’État a prêté 3 milliards d’euros à Renault et 1 milliard à RCI (la banque du constructeur). Mais, tandis que ces aides viennent gonfler la trésorerie de l’entreprise, le salaire des employés est en chute libre. En 2008, leur pouvoir d’achat a chuté de 10 % à 20 % en moyenne, notamment à cause du chômage partiel, de la suppression de primes de performances et de l’intéressement qui a été diminué de 86 %. « Dans ces conditions, l’affectation de 8,7 millions d’actions pour des futures stock-options est un vrai scandale, estime Walid Hasni, économiste à la CGT de Renault. Les frais de personnel sont de 4 milliards pour Renault France, on pourrait donc utiliser ces actions pour accorder une augmentation générale de 4 % et ainsi soutenir la consommation des salariés et l’économie du pays par la même occasion. »

Lire la suite sur :

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy