• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 mars 2009

Des lois républicaines pour organiser la sous-traitance !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2009

En kiosque

Des lois républicaines pour organiser la sous-traitance ! dans Politique nationale une-sine-hebdo-29

Pour son 29 ème numéro UNE PHOTO en Une de Siné Hebdo !

Lu dans Siné Hebdo – mercredi 25 mars 

MA PETITE ENTREPRISE…

Quand les « gros » patrons manipulent les « petits » ce sont les salariés qui trinquent. Il est temps que de nouvelles lois du travail mettent fin à ce procédé.

Je vais donner dans l’hommage à Bashung et prendre ici la défense des petits patrons sur l’air de Ma petite entreprise… Ils sont 1 million qui font travailler de 1 à 10 salariés. Et encore plus de 100 000 qui font travailler de 11 à 50 salariés. Soit 8 millions de salariés, un sur deux, qui bossent dans une petite boîte de moins de 50 personnes.

C’est là qu’il y a le plus de turn over, le plus de temps partiels, les plus longues durées du travail, les salaires les plus bas, les conventions collectives les plus faibles, le plus fort taux d’accidents du travail et de maladies professionnelles, la flexibilité et la précarité les plus développées, le travail dissimulé le plus fréquent, le nombre d’heures supplémentaires impayées le plus élevé, le moins de droit, pas de syndicat e pas d’institutions représentatives du personnel… Ouf.

Ce million de patrons, c’est la marge de manoeuvre du Medef : car les « gros » manipulent les « petits » comme ils le veulent. Quand ils réclament des aides à l’État, ce sont les gros qui encaissent. Quand c’est le salarié qui exige du salaire ou les 35 heures, ce sont les « petits » qui répondent : « Pas possible ».

Les « gros » encaissent les aides de l’État, pendant que les « petits » disent non aux revendications des salariés.

Exemple : pour les « 200 euros pour tous ! » C’est une revendication centrale pour la relance et donc pour l’emploi, en Guadeloupe comme en métropole.

Deux cents euros, c’est facile pour les gros patrons, ils ont tellement de marges ! Mais ils font dire que ça va supprimer l’emploi chez les petits… Ce qui est faux puisque les « petits » dépendent des « gros » : une petite entreprise sur deux n’a qu’un seul donneur d’ordre ou est le fruit d’une externalisation. Elle a été créée par le « gros » pour baisser les coûts, éviter les bons salaires ou une bonne convention. Mais on peut ne pas se laisser avoir ! De nouvelles lois républicaines du travail devraient se mêler d’organiser la sous-traitance. Elles sont au moins trois :

 

  1. Rendre le donneur d’ordre pénalement, légalement, économiquement, financièrement responsable de tout ce qui se passe sous ses ordres, y compris avec ses sous-traitants.
  2. L’entreprise sous-traitante doit être alignée, le temps de la mission sur la convention collective du donneur d’ordre. C’est un principe qui existe dans le code du travail pour les CDD et intérims, et, transposé à la sous-traitance, il cassera l’intérêt des marchés à moins-disant social.
  3. Faciliter la reconnaissance par l’inspection du travail des « unités économiques et sociales », des « groupes », écartant les « essaimages », les franchises et autres entités artificielles.

Que l’on défende ces trois lois et l’on se mettra les petits patrons dans la poche contre les gros… « Ma petite entreprise » se portera mieux. Deux cents euros partout !

Et donner deux cents milliards aux banquiers, c’est arroser le sable ; donner 200 milliards aux salariés, c’est relacner consommation et économie…

Gérard Filoche

Publié dans Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Réaction du PCF au discours de Nicolas Sarkozy

Posté par communistefeigniesunblogfr le 25 mars 2009

Vu sur le site du PCF

Réaction du PCF au discours de Nicolas Sarkozy dans PCF arton3601-280ff

Par : Bureau de presse
Mis en ligne : 24 mars

Nicolas Sarkozy s’est adressé aux Français ce soir à Saint-Quentin pour faire la « pédagogie » de sa politique en temps de crise.

Loin d’être convaincus, c’est une immense inquiétude qui nous saisit après l’avoir entendu. Pour ceux qui ne s’en souvenaient plus, Nicolas Sarkozy est bien de droite. De la droite la plus dure qui soit. Hautain, fier de lui, il n’a fait qu’aligner mensonges et épouvantails pour justifier une politique économique ultra-libérale et une politique sociale liberticide. Il n’y a qu’à comparer le petit tirage d’oreille dont ont écopé les voyous du grand patronat aux trois ans de prisons qu’il promet aux jeunes pour leur simple appartenance supposée à une bande.

Il a voulu montrer les muscles face au mouvement social, il n’aura fait que se ridiculiser tant il est manifeste qu’il ne fait pas le poids. Mais il n’est de bête plus dangereuse que celle qui se sent en danger. Témoin son ton revanchard quand il évoque les Antilles. Quand un sondage nous apprend que six français sur dix souhaitent que le mouvement social prenne de l’ampleur, nous pouvons légitimement craindre les réactions dénuées de raison de la droite très dure au pouvoir.

Le Parti communiste français appelle à la vigilance et à amplifier la résistance.

Parti communiste français

Paris, le 24 mars 2009

 

Publié dans PCF, Politique nationale | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy