• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 23 mars 2009

Education nationale : Xavier Darcos sur le départ ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2009

Source : marianne2.fr

Le directeur de Sciences po (Institut d’Etudes Politiques) – et chargé de mission de N. Sarkozy sur le lycée – Richard Descoings, était ce matin sur Europe1. Après avoir répété à plusieurs reprises que la réforme du lycée était abandonnée, ‘il n’y a plus de réforme », « on repart à zéro », sans apporter de précisions sur ce que seront ses préconisations, Richard Descoings a confirmé le départ imminent de Xavier Darcos.

Jean-Pierre Elkabbach : « Qui va porter cette réforme parce qu’en septembre, on peut imaginer que Xavier Darcos sera ministre d’autre chose…?« 

Richard Descoings : « Il faut un grand politique qui a un poids électoral très fort parce que tout va se décider sur les arbitrages budgétaires comme souvent.« 

Dans La Tribune, Xavier Darcos ne confirme ni n’infirme la nouvelle : « Si le Président de la République veut que je poursuive ma tâche au ministère de l’Éducation nationale, je le ferai avec enthousiasme. dans le cas contraire, je laisserai à mon successeur une réforme déjà très avancée.« 

Qui succédera à Darcos pour cette réforme « abandonnée » mais « déjà très avancée » ?!! Mystère ! Peu de « poids lourds » de droite semblent vouloir se jeter dans la mêlée… mais du côté des transfuges de gauche…!!! Certains attendent encore leur récompense !

En tout état de cause, ce n’est pas en supprimant des postes, des options, en surchargeant les classes… et en changeant de ministre qu’on fera du lycée actuel un véritable lycée démocratique. Espérons cependant que Nicolas Sarkozy ne « récompensera » pas Allègre en lui permettant de réaliser son seul objectif de ministre de l’Éducation nationale sous Jospin : « dégraisser le mammouth« !

Richard Descoings sur Europe1

http://www.dailymotion.com/video/x8r4k9_itw-de-richard-descoings-230309_news

 

 

Publié dans Education nationale, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Pétition contre les exonérations sociales et fiscales dont bénéficent les heures supplémentaires au détriment de l’emploi

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2009

Mis à jour le 23 mars
Guillaume Duval, rédacteur en chef d’ Alternatives Economiques
http://www.dailymotion.com/video/x8q5xp

 

Mis en ligne le 16 mars
Pétition contre les exonérations sociales et fiscales dont bénéficent les heures supplémentaires au détriment de l'emploi dans ECONOMIE logoAE2

 

Bonjour,

Un mot pour vous informer qu’Alternatives Economiques a lancé une pétition contre les exonérations sociales et fiscales dont bénéficient les heures supplémentaires au détriment de l’emploi. Cette initiative est soutenue par l’hebdomadaire Marianne. Parmi les premiers signataires (voir ci-dessous) figurent les principaux dirigeants syndicaux du pays, de nombreux experts de l’emploi et du marché du travail ainsi que de nombreux acteurs de l’insertion par l’activité économique.

Si vous souhaitez soutenir cette initiative, la pétition peut être signée à l’adresse suivante : www.alternatives-economiques.fr/petition.
Et n’hésitez pas, bien sûr, à relayer cet appel autour de vous si vous le jugez pertinent…

 

Cordialement,

La rédaction d’Alternatives Economiques

Texte de la pétition :
Heures supplémentaires : il faut arrêter les frais

Au moment où la crise provoque une vive remontée du chômage, en particulier chez les jeunes, il faut revenir sur les exonérations sociales et fiscales accordées aux heures supplémentaires. En effet, dans le contexte actuel, l’emploi doit être la priorité absolue de l’action des pouvoirs publics. Or, les exonérations fiscales et sociales décidées en 2007 ne visaient qu’à accroître le nombre des heures supplémentaires effectuées par les salariés déjà en activité. Et, en dépit de la récession, le nombre des heures supplémentaires déclarées a en effet progressé de près de 40 millions entre le quatrième trimestre de 2007 et la même période de 2008, soit l’équivalent de 90 000 emplois à plein temps. Ces mesures contribuent donc manifestement à dissuader les entreprises qui en auraient la possibilité d’embaucher des jeunes ou des chômeurs alors que les quelques trois à quatre milliards d’euros qui leur ont été consacrés en 2008 pourraient avantageusement être mis au service de la création d’emplois. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement et au parlement d’abroger sans délai les mesures défiscalisant les heures supplémentaires et les exonérant de cotisations sociales.

Parmi les premiers signataires :
Michel Abhervé, acteur de l’insertion par l’activité économique ; Gérard Aschieri, secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire (FSU) ; Stéphane Beaud, sociologue ; Alain Caillé, sociologue ; Gilbert Cette, professeur d’économie ; Jacques Chemarin, dirigeant mutualiste ; François Chérèque, secrétaire général de la Confédération française démocratique du travail (CFDT) ; Denis Clerc, économiste, fondateur d’Alternatives économiques ; Dominique Crepel, président de la Chambre régionale de l’économie sociale du Nord – Pas de Calais ; Jean-Baptiste De Foucauld, président de Solidarités nouvelles face au chômage (SNC) ; Jacques Dughera, acteur de l’insertion par l’activité économique ; Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives Economiques ; Pierre Ferracci, président-directeur général du groupe Alpha ; Philippe Frémeaux, président-directeur général d’Alternatives Economiques ; Jacques Freyssinet, économiste ; Jean Gadrey, économiste ; Bernard Gazier, économiste ; le collectif Génération précaire ; Eric Heyer, économiste ; Florence Jany-Catrice, économiste ; Pierre Khalfa, porte-parole de l’Union syndicale Solidaires ; Nicole Maestracci, présidente de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS) ; Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière (FO) ; Jean-Paul Maréchal, économiste ; Joël Maurice, économiste ; Dominique Méda, sociologue ; Hervé Nathan, rédacteur en chef à Marianne ; Alain Olive, secrétaire général de l’Union nationale des syndicats autonomes (UNSA) ; Serge Paugam, sociologue ; Thomas Piketty, économiste ; Jean-Paul Raillard, directeur du cabinet Syndex ; Maurice Szafran, directeur de Marianne ; Bernard Thibault, secrétaire général de la Confédération générale du travail (CGT) ; Carole Tuchszirer, économiste ; Bernard Van Craeynest, secrétaire général de la Confédération française de l’encadrement-Confédération générale des cadres (CFE-CGC).

 


Si vous souhaitez soutenir notre initiative, la pétition peut être signée à l’adresse suivante :
www.alternatives-economiques.fr/petition.

 

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

28 mars 2009 : Journée mondiale de mobilisation face au G20

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2009

28 mars 2009 : Journée mondiale de mobilisation face au G20 dans ECONOMIE arton3590-3fc6c

Lors du Forum social mondial à Belèm en janvier 2009, il a été décidé de faire du 28 mars 2009 une journée mondiale de mobilisation face au G20. Le 2 avril, journée de la tenue du G20, une manifestation est prévu sur les lieux, à Londres.

En France, un collectif unitaire s’est mis en place et a décidé d’appeler à une manifestation à Paris, samedi le 28 mars, 14h (RV à l’Opéra pour aller à la Banque de France).

Dans plusieurs villes s’organisent également des actions unitaires. Différentes organisations politiques participent au collectif unitaire dont le PCF et soutiennent avec leur signature la manifestation parisienne. Sur le site www.stop-g20.org, une carte indique les lieux où des actions se préparent.

Rejoignez le mouvement international de mobilisation du 28 mars 2009 !

Nous ne paierons pas pour leurs crises
Le 28 Mars, imposons nos solutions face au G20

Le G20, qui regroupe les gouvernements des 20 pays parmi les plus riches du monde, se réunira le 2 avril à Londres avec la prétention d’apporter des réponses à la crise. Nous qui intervenons sur les terrains sociaux, économiques, écologiques, de la paix ou de la solidarité internationale savons les dégâts qu’ils ont eux-mêmes causés.

Ces dégâts sont la conséquence d’un modèle ultra-libéral fondé sur le laisser-faire, l’accumulation des profits à court terme par une minorité, la spéculation financière, la répartition inégale des richesses, un système commercial injuste, le recours à l’endettement irresponsable et/ou illégitime, le productivisme, le pillage des ressources naturelles, la privatisation des services publics et la militarisation des rapports internationaux…

 

Lire la suite… »

Publié dans ECONOMIE, PCF, Syndicats | Pas de Commentaire »

Bataille autour du préservatif à Notre-Dame

Posté par communistefeigniesunblogfr le 23 mars 2009

Source :

http://www.20minutes.fr/  – 22 mars 2009

Dimanche, des militants d’Act-Up ont protesté contre les propos de Benoit XVI contre le préservatif, devant l’église Notre-dame de Paris.

Des militants d'Act-Up protestent contre les propos de Benoit XVI contre le préservatif, devant l'église Notre-dame de Paris, le 22 mars 2009.

Des militants d’Act-Up et du PCF se sont heurtés à de jeunes catholiques et des membres de l’extrême droite, dimanche midi au coeur de la capitale.

Des militants de l’association de lutte contre le sida ont dénoncé dimanche les propos du pape Benoît XVI sur le préservatif et le sida en s’allongeant sur le parvis de Notre-Dame, à Paris, où ils ont été pris à partie par de jeunes catholiques, a constaté une journaliste de l’AFP.

Parallèlement, une distribution de préservatifs devant la cathédrale a donné lieu à une bousculade entre une trentaine de militants écologistes et communistes et une vingtaine de militants d’extrême droite, selon une source policière.

Act-Up contre les catholiques

Il est 12h30, quand la vingtaine de militants d’Act-Up Paris s’est allongée, à la sortie de la messe, sur le parvis de Notre-Dame. «La capote, c’est la vie, le pape l’interdit», «Église complice du sida», scandent les manifestants de l’association brandissant une affichette à l’effigie du pape avec ces mots: «Écoutez cet homme, soyez séropo.»

«C’est une action pacifique en écho aux propos de Benoît XVI, qui engagent la responsabilité de l’Eglise et qui arrivent au moment où on a tant de mal à avoir un discours construit sur la prévention du sida», explique alors Michaël Quilliou, secrétaire général d’Act-Up Paris. «Aujourd’hui, le sida fait 8.000 morts par jour et le préservatif est le seul moyen de se protéger du sida», rappelle de son côté Eric Marty, un responsable de l’association.

Extrême droite contre PCF

Une démonstration peu appréciée des jeunes catholiques sortant de la messe. Plusieurs dizaines d’entre eux se ruent alors vers les manifestants, en criant «Act-up assassin», chantant des cantiques en latin et jetant des oeufs et de l’eau (bénite ?). Seul un cordon de policiers parvient à séparer les militants des croyants.

Auparavant, les élus communistes au Conseil de Paris et la fédération PCF de la capitale avaient de leur côté organisé, peu avant midi, une distribution de préservatifs sur le parvis de la cathédrale. Une bousculade avait alors opposé une trentaine de militants écologistes et communistes à une vingtaine de militants d’extrême droite, selon la police. Une personne a été légèrement blessée et la police a procédé à trois interpellations, a indiqué la préfecture de police.
« Nous ne nous laisserons pas impressionner par ces tentatives d’intimidation », a déclaré Ian Brossat, président du groupe communiste au Conseil de Paris

Publié dans Integrisme | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy