• Accueil
  • > Monde
  • > Brésil : la Cour suprême donne raison aux Indiens

Brésil : la Cour suprême donne raison aux Indiens

Posté par communistefeigniesunblogfr le 21 mars 2009

Les Indiens ont remporté, jeudi 19 mars, une victoire historique. La Cour suprême a tranché en leur faveur un conflit qui dure depuis trente ans. Par dix voix contre une, elle a décidé de maintenir en l’état la vaste réserve indienne Raposa SerraEtat de Roraima, en Amazonie. Elle a confirmé, du même coup, l’expulsion immédiate des fermiers blancs qui y possèdent des exploitations.Plus grande que la moitié de la Belgique (17 000 km2), la réserve Raposa Serra do Sol est un territoire d’un seul tenant, adossé aux frontières du Venezuela et de la Guyana. C’est un monde de savanes et de forêts, dominé par la montagne sacrée Roraima, où vivent 19 000 Indiens. do Sol, dans l’

La Constitution brésilienne de 1988 reconnaît sans équivoque les droits originels des Indiens sur leurs terres ancestrales. Elle leur attribue « l’usufruit exclusif » des richesses naturelles qui s’y trouvent, excepté celles du sous-sol. La délimitation de la réserve, effectuée en 1998, a été confirmée en 2005 par un décret du président Luiz Inacio Lula da Silva.
Lire la suite sur :

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/03/20/au-bresil-la-cour-supreme-donne-raison-aux-indiens_1170529_3222.html

 

Cependant cette victoire risque d’aggraver les tensions entre Blancs et Indiens. En effet, la Cour suprême a assorti son jugement de 19 conditions sur l’usage des terres indigènes qui inquiètent les Indiens. Elle interdit notamment l’agrandissement d’une terre indigène déjà délimitée. Or les réserves délimitées avant 1988 sont devenues trop petites et elles sont  « asphyxiées » grandes exploitations qui les entourent.

(source Romandie News,
http://www.romandie.com/ats/news/090320173650.flo5nqpa.asp )

 

La décision rendue hier offre cependant le droit aux Etats brésiliens de s’impliquer dans les futures démarcations de terres indiennes, ce qui rendra leur protection plus difficile à l’avenir.

Les Indiens de Raposa-Serra do Sol (‘Terre du renard et de la montagne du soleil’) dans l’Etat amazonien du Roraima ont subi une suite de violents assauts de la part des fermiers qui ont résisté à toutes les tentatives pour leur faire quitter la réserve. En 2008, Survival a diffusé une vidéo exclusive*  révélant l’une des ces attaques.

Survival mène une campagne depuis plus de vingt ans pour la protection de cette réserve, qui est le territoire des Makuxi et d’autres communautés indigènes.

*  Première vidéo : revendication des Indiens (en anglais) ; 2e vidéo : l’attaque des fermiers

source :
http://www.survivalfrance.org/actu/4358

 

Indiens de Raposa-Serra do Sol

Brésil : la Cour suprême donne raison aux Indiens dans Monde 53_map

 

Ce territoire d’environ 1,8 millions d’hectares est situé dans une magnifique région montagneuse composée de forêts, de savanes, de rivières et de chutes d’eau. Entre 18 000 et 20 000 Indiens y vivent.

Bien que les Indiens soient en contact avec le monde extérieur depuis plus de deux siècles, ils ont réussi à maintenir leur langues et leur mode de vie.

Plusieurs communautés gèrent leurs propres programmes d‘éducation et de santé et ont créé des associations pour défendre leurs droits et conduire leurs propres projets.

Mode de vie

Les Makuxi, le plus grand peuple du territoire de Raposa-Serra do Sol, croient, comme leurs voisins, les Ingarikó, qu’ils descendent des enfants du soleil qui leur ont fait le don du feu mais aussi des maladies et des disgrâces de la nature.

Les Indiens de ce territoire pratiquent la chasse, l’agriculture et la pêche. Certains élèvent de petits troupeaux dans la savane et d’autres animaux domestiques.

Pendant les longs mois de la saison sèche, ils chassent et pêchent dans toutes les rivières qui ne sont pas asséchées et rendent visite aux villages voisins. C’est aussi le temps où ils construisent ou réparent leurs maisons construites en bois, palmes et argile. L’hiver, de mai à septembre, est une période de pluies abondantes qui rendent impossibles la plupart de leurs activités d‘été.

Leurs communautés, de tailles variables, rassemblent des parents par mariage et par consanguinité. Les membres d’une famille étendue chassent ensemble mais chaque ménage cultive sa propre parcelle.

Histoire récente

Depuis le XVIIIe siècle, les Indiens de Raposa-Serra do Sol luttent pour le respect de leurs droits territoriaux contre les vagues successives d’invasions violentes, de colonisation et de tentatives d’expulsion. Ils ont malgré tout réussi à rester sur leur territoire ancestral.

Au XXe siècle, des éleveurs se sont installés sur leur territoire dans de grands ranchs gardés par des hommes armés qui ont usé d’une extrême violence à l’égard des Indiens – au moins 20 d’entre eux ont été assassinés dans les années 1980 et 1990.

Des mineurs ont également envahi le territoire à la recherche de diamants et d’or, ce qui a entraîné la pollution des rivières et des conflits avec les communautés.

Plus récemment, et malgré les protestations des Indiens, plusieurs petites villes ont été construites dans la région par des colons et l’armée a construit une caserne près de la communauté d’Uiramutã.

En 1996, un important groupe de fermiers a envahi Raposa-Serra do Sol pour y cultiver du riz. De grandes quantités de pesticides ont été déversées dans les rivières et les affluents utilisés par les Indiens pour se baigner, cuisiner et boire.

Ces dernières années, les riziculteurs ont usé de méthodes que l’on peut qualifier de terroristes, détruisant les biens des Indiens, menaçant leurs leaders et incendiant des écoles indigènes.

Les Indiens de Raposa-Serra do Sol en images »

Audiovisuel

Makuxi_thumb dans Monde

Les Makuxi

source : 

http://www.survivalfrance.org/peuples/raposa

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy