• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 16 mars 2009

Maubeuge : Théâtre de l’Etincelle

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

Le Théâtre de l’Étincelle vous propose un moment de très franche gaieté

Humour corrosif, dérision, burlesque et un zeste de profonde humanité…

C’est “DEUX PETITES DAMES VERS LE NORD”

La sortie à ne pas manquer!

Le samedi 21 mars à 20 heures,

A la Maison Folie Maubeuge

Entrée gratuite
 

 

Publié dans Culture, INFOS | Pas de Commentaire »

Aide aux migrants

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

action collective

Assez d’intimidation des militants qui veillent au respect des droits fondamentaux des étrangers !

Trois militants engagés aux côtés des exilés du Pas-de-Calais - deux de l’association Terre d’errance et un du Collectif C’Sur de Calais - ont été interrogés, le 25 février 2009, par la Police aux frontières (PAF) sur commission rogatoire d’un juge d’instruction de Béthune. Pour l’une d’entre eux, la police a procédé avec son sens habituel des civilités : interpellation spectaculaire à son domicile au petit matin, devant ses voisins, avec perquisition de sa maison près d’Arras où elle s’obstine, depuis des mois, à commettre le crime de… recharger les téléphones portables de la vingtaine d’Erythréens qui campent dans la « jungle » voisine (un fossé dans les champs). (Voir les photos publiées sur le blog le 4 mars)

Dans la foulée, les treize Erythréens présents dans la jungle ont été arrêtés. Evidemment !

D’autres militants ont payé ou paient actuellement leur engagement de poursuites judiciaires à répétition. Toujours dans le Pas-de-Calais, par exemple, Jean-Claude Lenoir, de l’association Salam, comparaît au TGI de Boulogne le 18 mars.

Ces tentatives d’intimidation visent à priver de soutien humain, politique et juridique les étrangers considérés comme indésirables : sur le littoral Nord-Ouest, les exilés d’Afghanistan, d’Erythrée, d’Irak, du Soudan qui, sept ans après la fermeture du camp de Sangatte en 2002, restent aussi nombreux sur un territoire toujours plus vaste (six départements : Pas-de-Calais, Somme, Seine-Maritime, Calvados, Manche et Paris), et, ailleurs sur le territoire, les sans-papiers, dans les structures qui les hébergent, les informent, les soignent, ou dans les écoles où leurs enfants sont scolarisés.

Bénévoles d’associations, salariés d’institutions du secteur social ou simples citoyens risquent de plus en plus d’être interpellés, placés en garde à vue, de faire l’objet de perquisitions, voire de mises en examen, pour avoir fait ce que leur conscience de citoyen, leur engagement militant, ou leurs obligations professionnelles leur dictent. Ont ainsi fait l’objet de poursuites, sous des chefs d’inculpation divers :une militante de RESF, pour avoir protégé les enfants de sans-papiers ; une directrice d’école parce qu’elle avait osé s’émouvoir de l’interpellation à la porte de son établissement du grand-père de l’un de ses élèves ;des passagers d’avion qui s’inquiètent de la violence utilisée à l’encontre d’étrangers reconduits de force ; etc.

A l’instar de ses prédécesseurs, le nouveau ministre de l’immigration, M. Besson, a indiqué vouloir « décourager les candidats à l’immigration clandestine, et (…) démanteler les réseaux qui la rendent possible » [1] . Au nom de cet objectif, tout appui humanitaire aux exilés ou aux sans-papiers sera-t-il assimilé à l’action des réseaux de passeurs ?

Les organisations signataires s’indignent de cet engrenage de la répression qui criminalise le moindre geste de solidarité ou de simple humanité ou même l’action sociale lorsque, conformément à sa mission, elle se refuse à toute discrimination, qui entend museler toute forme d’opposition à la politique gouvernementale et dissuader les citoyens de défendre ceux dont les droits sont bafoués.
Elles affirment leur solidarité avec les militants interpellés et poursuivis, et leur détermination à continuer à soutenir exilés et sans-papiers.

Le 12 mars 2009

Voir la liste des organisations signataires sur :

http://www.gisti.org/spip.php?article1398

 

Publié dans Politique nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

Expulsions : des élus qui osent !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

À Louvroil, la maire reprend sa croisade pour le logement

vendredi 13.03.2009, 04:49 – La Voix du Nord

 « Pas d'expulsions dans ma commune depuis 2003.» « Pas d’expulsions dans ma commune depuis 2003.»

Comme chaque année depuis 2003, Annick Mattighello, la maire communiste de Louvroil, près de Maubeuge, prend un arrêté anti-expulsion avant la fin de la trêve… – Vous reprenez votre combat…

« Oui, l’arrêté est parti (à la préfecture) pour montrer que la solution, ce n’est pas de mettre les femmes et les enfants à la rue. On en a pris un autre contre les coupures d’eau, d’électricité, de gaz. » - Christine Boutin annonce qu’il n’y aura plus d’expulsions « sans solution de relogement »… Satisfaite ?

« Oui mais ce qui m’inquiète, c’est ce qu’on entend par « sans solution de relogement ». Je n’imagine pas un instant qu’on mette des familles de bonne foi qui n’ont pu payer leurs loyers avec des gens toxicomanes ou alcooliques, que l’on mélange toutes ces situations avec les gosses au milieu. » - Le tribunal administratif casse à chaque fois vos arrêtés. À quoi servent-ils ?

« Il n’y a pas eu d’expulsions dans ma commune depuis 2003. C’est le fruit d’un rapport de forces mais nous avons aussi un réseau dit de la dignité : une centaine de personnes sur Louvroil qui, le matin à 6 h, peuvent se mettre devant la porte des familles menacées par l’huissier. Nous avons mis en place aussi ce que Mme Boutin préconise aujour-d’hui intervenir en amont d’un jugement via une commission tripartite avec la sous-préfecture, le bailleur social et la mairie. On a réussi à sortir des familles de l’impasse. De 52 familles menacées d’expulsion, on est passé à 15 aujourd’hui. » - Dans quel état d’esprit abordez-vous la fin de la trêve ?

« Il y a une tension. Hier, lors de la permanence, une dame dans le privé avec trois enfants m’a dit : « Ils vont venir dimanche ! » Je lui ai dit : « Non, quand même pas ! » « Mais le 16 ? » Je lui ai répondu :  » On sera là. » Ça pleure. Il y a 2 200 intérimaires remerciés à MCA. Ces gens-là, on les retrouve en partie dans nos permanences du CCAS. » •

RECUEILLI PAR N. F.

Publié dans PCF, POLITIQUE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Enseignement supérieur : des images d’une rare… intensité comique !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

Vu sur pcfarras :

Quand des jeunes UMP jouent les casseurs de grève… et se cassent un ongle

(Source: Marianne)

Quand les Jeunes Pop d’Eure-et-Loir organisent une mission commando pour débloquer la fac d’Arras, ça vaut le détour. Âmes sensibles s’abstenir: ces images dégottées par Birenbaum sur le Post sont d’une rare… intensité comique!

http://www.wat.tv/video/jeunes-ump-debloquent-fac-arras-1bg4p_oq39_.html

La vidéo « Que pensent les petits Sarkozy de la crise » vaut également le coup d’oeil !

Publié dans Enseignement superieur, Humour, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Continental-Clairoix : « Nous ne sommes pas des kleenex ! »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

Ce matin, près de 20 cars d’ouvriers en colère ont pris la route de Reims où devait se dérouler le Comité central d’entreprise.

Ulcérés par la décision allemande  du groupe de fermer leur usine, les manifestants ont manifesté bruyamment devant l’hôtel où se tenait le CE. Ils ont notamment pendu à un arbre un mannequin à l’effigie du directeur de l’usine, avant de le brûler. Ils brandissaient plusieurs banderoles dont l’une proclamait: « Nous ne sommes pas des Kleenex« . « Le slogan « travailler plus pour gagner plus » de Nicolas Sarkozy, auquel beaucoup d’entre nous ont cru, part maintenant en fumée, comme les pneus que nous brûlons devant l’usine« , a lancé un syndicaliste.  
Comment les salariés de Continental ne sentiraient-ils pas trahis face aux propos tenus par Heinz-Gerhard Wente « La suppression des usines ne constitue pas une infraction des lois, des accords ou des conventions collectives« . En 2007, « il n’y a pas eu de garanties » données et « personne n’avait compté sur la chute brutale de la demande ». Et de justifier la fermeture du site en expliquant que les coûts de production y sont très élevés. Il oublie simplement de préciser que l’usine n’a pas été modernisée et que les bénéfices réalisés, grâce au retour des 40 h accepté par les salariés, ont été en partie utilisés pour construire l’usine de Timisoara en Roumanie.

 C’est l’argent que nous faisons depuis des années qui a permis de construire l’usine Continental à Timisoara. Aujourd’hui, on a l’impression que nous avons creusé notre propre tombe” (Farid Mania, représentant CFDT au CE)

Publié dans Luttes, SOCIAL, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

19 mars 2009

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

Tous en grève et dans les manifestations

De vraies solutions sont possibles maintenant ! Agissons ensemble !


La crise c’est eux !

La solution c’est nous !

  • Manifestation de Maubeuge
    rassemblement à 10 heures, place de Wattignies
    faisons un défilé animé (instruments de musique, etc….)  
  • Manifestation de Lille
    des bus seront à votre disposition pour le départ à la manifestation de Lille à 13 H devant la maison des associations, bd Pasteur (devant la piscine) – inscription au 03 27 64 64 50 ou contacter votre syndicat.

Tract Unitaire : 19 mars 2009 dans Politique nationale pdf tract19mars2009unitaire21.pdf

Publié dans Politique nationale, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

Témoignage

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

edmondwanic1.jpg MÉMOIRE COURTE !

Comme ancien salarié de l’usine GANDRANGE ROMBAS où j’ai travaillé 30 ans et milité à la CGT et au Parti Communiste, je puis déclarer que la députée socialiste Aurélie FILIPPETTI de MOSELLE et son parti ont la mémoire courte.

En effet, dans l’ HUMANITÉ DIMANCHE, semaine du 5 au 11 mars, Aurélie FILIPPETTI, dans une interview, déclare que suite aux promesses faites mais non tenues de SARKOSY aux travailleurs de l’aciérie GANDRANGE, celui-ci les a trahis.

Mais qu’a fait le PS dans les années 80 ou 81, suite à son élection MITTERRAND est venu à HAYANGE faire des promesses aux sidérurgistes lorrains sur la pérennité de la sidérurgie lorraine. MAUROIS, dans le Nord, en a fait de même à LOUVROIL sur les friches d’USINOR.

À trois mois des élections européennes, il est bon de rappeler que Laurent FABIUS, ministre de l’Industrie, en 1984, se conformant aux décisions européennes, a participé à une casse importante et grave de la sidérurgie de l’EST comme celle du NORD.

Lire la suite sur  pcfmaubeuge – 16 mars 2009

Publié dans Politique nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

Urgent : Non à la guerre, Non à l’OTAN – Cyber-Lettre à votre député

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

NON à la guerre, Non à l’OTAN

Appel du collectif OTAN – Afghanistan

Signez la lettre aux députés avant le vote de l’assemblée sur l’OTAN

Mardi 17 mars, les députés débattront de l’OTAN à l’Assemblée nationale. Ce débat sera suivi d’un vote de confiance sur la politique extérieure du Gouvernement.

Un rassemblement est organisé à proximité de l’entrée de l’Assemblée, Place du Président E. Herriot (métro Assemblée nationale, ligne 12), mardi 17 à partir de 14H30. Venez nombreux.

Contre la retour de la France dans le commandement militaire de l’Otan, vous pouvez peser dans la balance.

 

Pour cela :

  • Signez la cyber-lettre en ligne qui sera envoyée en votre nom aux députés de votre département – cela ne prend que quelques instants;

  • Faites suivre ce message (en format html) à vos connaissances avant le vote de l’assemblée;

Nous comptons sur vous.
Le collectif OTAN-Afghanistan – www.otan-non.org

 

 


1er au 5 AVRIL 2009

Le collectif national Otan-Afghanistan prépare le Contre-Sommet du 60ème anniversaire de l’Otan qui se tiendra du 1er au 5 Avril 2009 à Strasbourg, Baden Baden et Kehl (Allemagne). Des dizaines d’organisations en France ont signé l’appel ci-dessous pour inciter au débat et à la mobilisation autour du rôle de l’Otan en Europe et dans le monde et préparer ce contre-sommet, qui sera marqué par une grande manifestation le 4 Avril, partant du Pont de l’Europe, sur le coté français du Rhin.

 


 

Urgent : Non à la guerre, Non à l'OTAN  -  Cyber-Lettre à votre député dans Politique nationale tousastrasbourg1

Cliquez sur l’image pour lire l’appel

otan4pages dans Syndicats

 

Publié dans Politique nationale, Syndicats | Pas de Commentaire »

Fin de grève victorieuse en Martinique

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

greve-generale-Martinique-midiJBB.jpgSamedi 14 mars, près de 20 000 personnes ont défilé dans
l’île pour fêter la fin de la grève générale au 38e jour de mobilisation
menée par le « Collectif du 5 février ».

Le protocole de sortie de crise acte en la vingtaine d’accords déjà aboutis (salaires, prix, banques, assurances, etc.) mais liste aussi les sujets encore en négociation (agriculture, environnement, minimas sociaux, matériaux de construction, etc.).

Le Collectif « se réserve le droit de repartir en grève si les accords signés ne sont pas respectés ou que les négociations entamées traînent en longueur« , a indiqué Michel Monrose, son président.

Outre les différentes composantes du Collectif, les organisations patronales et socio-professionnelles, les collectivités territoriales (région, département, communes), les parlementaires et les représentants de l’Etat ont signé ce document inédit.

Manifestation le 2 mars 2009 en Martinique ...

 

Les principaux points du protocole de sortie de crise en Martinique

Sur les 323 revendications du Collectif, on dénombre « 236 points d’accord » (130 faisant l’objet d’un accord immédiat, 106 faisant l’objet d’un accord à court terme nécessitant des modifications réglementaires et législatives) et « 87 points faisant l’objet d’un examen complémentaire », selon les termes du document.

L’ensemble des points fera l’objet d’un suivi dans le cadre de comités thématiques. Les conclusions de ces comités de suivi seront rendues publiques tous les trimestres dans le cadre des réunions du comité de suivi général.

Principaux accords :

- salaires : une prime de 200 euros nets pour les salariés du privé gagnant jusqu’à 1,4 smic (47.000 personnes soit plus de 60% des salariés du privé), et des augmentations de salaires pour ceux entre 1,4 et 1,6 smic (+4%, 8.400 salariés), et ceux au-delà de 1,6 smic (+2%, 22.000 salariés). Cet accord est applicable à compter du 1er mars.

- prix : baisse de 20% des prix de 400 articles de première nécessité (riz, pâtes, beurre, couches pour bébé, etc) pour les magasins de la grande distribution classique et de 102 produits pour les magasins Leader Price.

- santé-social : investissement, création de places pour personnes âgées et handicapées, échéancier de titularisations dans les hôpitaux, plan de création de places dans l’hébergement d’urgence et extension des 200 euros aux agents non titulaires.

- agents territoriaux : extension de l’accord sur les salaires aux agents non titulaires et disposant d’un contrat de droit privé.

- banques : nouvelles tarifications des services bancaires, avec des offres en direction de la clientèle à faibles ressources, des consolidations de crédits à taux préférentiels.

- logement social : baisse de 50 euros du forfait des charges dû par les locataires

- éducation : blocage des postes de remplaçants pour les réserver à des personnels locaux

Quelques sujets en discussion ou qui vont être discutés dans le cadre d’un calendrier de réunions prévues initialement jusqu’au 27 mars :

- baisse des prix des pièces détachées automobiles

- baisse des prix des matériaux de construction

-  »intrants en agriculture » : engrais, produits phytosanitaires, semences, aliments pour animaux, matériels de conditionnement, etc.

- minimas sociaux et retraites

- prix et services de la téléphonie

- prix de l’eau

A voir sur : http://www.lemonde.fr/web/module_chrono/0,11-0@2-3224,32-1155802@51-1146113,0.html

chronologie : six semaines de crise dans les DOM 

Publié dans DOM-TOM, Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

Associations et partis politiques ont manifesté pour dire « non aux expulsions »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 16 mars 2009

Retour au Sommaire du Site
En ce dimanche 15 mars, fin de la trêve hivernale, plusieurs milliers de manifestants se sont mobilisés dans toute la France pour réclamer l’arrêt des expulsions locatives.

A Paris, ce sont près de 5 000 personnes qui ont répondu à l’appel de nombreuses organisations ( CNL (Confédération nationale du  logement), Dal (Droit au logement), Attac, Coordination anti-démolition HLM,  Ligue des Droits de l’Homme, CGT, Collectif pas touche au livret A, FSU, Verts,  PCF, NPA, etc). En tête du cortège, le professeur Albert Jacquard.

A Toulouse, des militants de l’association Droit au Logement (DAL) ainsi que des chiffonniers d’Emmaüs ont déposé des matelas devant la préfecture pour s’y allonger symboliquement afin de réclamer l’arrêt des expulsions.

Les associations rappellent que les préfets ont autorisé l’an dernier 28 000 expulsions, dont 11 000 ont été effectivement réalisées. C’est deux fois plus qu’il y a dix ans. Alors que la France traverse l’une des pires crises économiques de son histoire, le monde associatif s’occupant du mal-logement dénonce l’absurdité de ces expulsions et exige qu’un moratoire soit mis en place.  Elles n’accordent aucun crédit aux promesses de Christine Boutin. 220 000 personnes sont déjà sous le coup d’une décision d’expulsion.

Jean-Pierre Giacomo, président de la Confédération nationale du logement

« Nous demandons un moratoire des expulsions, il ne faut pas faire partir les gens de chez eux, c’est cela qu’on nous propose ! »

http://www.rfi.fr/player/popUpMultimedia/popUpMultimedia_R.aspx?rubrique=actufr&URL=http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/modules/actu/R111/FRA_SON_Jean_Pierre_Giacomo_CNL_TREVE_HIVERNALE&UID=1_156_193447&s=54309&s2=17&xtpage=Actualite::articlesdivers::article_79252.asp&xt_multc=%26×1%3D1%26×2%3D1%26×3%3D%26×4%3D%26×5%3D

Jean-Baptiste Ayrault, président de Droit au logement

« Plusieurs milliers de locataires sont menacés d’expulsion à partir du 16 mars malgré tout ce que dit Mme Boutin. [...] Au mieux il leur sera proposé une solution d’hébergement temporaire. »

http://www.rfi.fr/player/popUpMultimedia/popUpMultimedia_R.aspx?rubrique=actufr&URL=http://telechargement.rfi.fr.edgesuite.net/rfi/francais/audio/modules/actu/R111/03_FRA_SON_DAL_JBaptiste_Ayrault_Fin_treve_hivernale&UID=1_156_193445&s=54309&s2=17&xtpage=Actualite::articlesdivers::article_79252.asp&xt_multc=%2526×1%253D1%2526×2%253D1%2526×3%253D%2526×4%253D%2526×5%253D

source : France-info.com

Emmaüs annonce une « opération coup de poing » lundi  matin, appelant à empiler des matelas place de la République, à l’aube, pour symboliser la violence des expulsions. Le mouvement fait partie du collectif des 32 associations s’occupant  du mal-logement qui a réclamé la semaine dernière « un moratoire des expulsions  locatives« . Selon l’association, « 500.000 ménages sont en situation d’impayés de  loyers » (et donc menacés d’expulsion), une situation qui concerne « majoritairement des ménages modestes ou très modestes qui perçoivent pourtant  une aide au logement« .

Publié dans Politique nationale, PRECARITE, SOCIAL, SOCIETE, Syndicats | Pas de Commentaire »

12
 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy