Intégristes catholiques et extrême-droite

Posté par communistefeigniesunblogfr le 14 mars 2009

La réintégration des intégristes dans l’Église – et notamment de l’évêque Williamson -  a causé un profond émoi dans la communauté catholique de France. « J’ai honte pour mon Èglise… C’est plus facile d’être antisémite que d’être un homme divorcé aujourd’hui dans l’Église. » (Mathieu Grimpret)

En réaction aux propos de l’évêque Williamson, l’hebdomadaire La Vie lance une pétition sur son site et publie une série d’articles particulièrement intéressants.

  « Enquête sur l’extrême droite de Dieu »

Le premier article est consacré au décryptage, par le sociologue Erwan Lecoeur, d’une vidéo qui introduisait la session de formation de France Jeunesse Civitas les 21 et 22 févier à Niherne dans l’Indre.

la vidéo

Intégristes catholiques et extrême-droite dans Integrisme civitas-titre « Un mot d’abord sur l’affiche annonçant ce week-end de formation. Le slogan “Savoir et agir” est une ancienne devise de la droite nationaliste, et notamment des milieux de l’Action française au début du XXe siècle. Les deux signes visuels les plus apparents sont les croisés et la Croix celtique, qui réunit catholiques traditionalistes et néo-païens d’inspiration celte. Du reste, le film lui-même offre un bon condensé d’à peu près tous les symboles de la droite la plus réactionnaire, nationale et contre-révolutionnaire. Ce mélange des genres et des traditions a été présent au sein du FN, notamment au milieu des années 90, quand les cathos traditionalistes de Bernard Antony et les néo-païens de Pierre Vial tentaient un rapprochement, avant de se déchirer une fois encore. Ici, on est en présence de la frange la plus extrême d’un catholicisme intégral, à la manière de Maurras.

Lire la suite sur :

http://www.lavie.fr/l-hebdo/une/article/1066-une-video-de-tous-les-symboles-de-lintegrisme-nationaliste/retour/11/hash/79212a5bce.html

Dans le second article, Olivier Nouaillas se demande ce que l’organisme de formation « civique et politique » Civitas,  soutenue par les responsables de la Fraternité Saint-Pie-X a à cacher.

http://www.lavie.fr/l-hebdo/une/article/1069-enquete-sur-un-week-end-de-formation-integriste/retour/11/hash/b33bc29492.html

Le troisième article est consacré aux liens entre les intégristes et l’extrême droite.

http://www.lavie.fr/l-hebdo/une/article/1067-integristes-leurs-amities-avec-l-extreme-droite/retour/11/hash/0a50892f40.html

Dans le quatrième article, « Intégristes : le culte de la peur et du complot« , Joséphine Bataille parle de « la forteresse mentale des intégristes ».

http://www.lavie.fr/l-hebdo/une/article/1068-integristes-le-culte-de-la-peur-et-du-complot/retour/11/hash/a2c0a11501.html

 

Une autre vidéo sur la réintégration des intégristes dans l’Église :

http://www.dailymotion.com/video/x8jypz

 

Texte de l’appel des intellectuels catholiques

 

Pas de négationnistes dans l’Eglise

 

 

« Je crois que les chambres à gaz n’ont pas existé ». Cet infâme credo qui n’a rien voir avec le christianisme, nous l’avons entendu jeudi 22 janvier dans la bouche de Mgr Richard Williamson, l’un des quatre évêques intégristes ordonnés en 1988 par Mgr Lefebvre. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise : depuis des années, ce prélat multipliait les déclarations provocatrices.
Or, la levée deux jours après des excommunications frappant les lefebvristes a créé une tragique ambiguïté, laissant à penser que Rome réhabilitait le négationnisme ou du moins le considérait comme une opinion licite voire innocente.
Cette ambiguïté est tout simplement insupportable.
Insupportable, parce que derrière le masque du négationnisme, on découvre le visage du plus hideux antisémitisme.
Insupportable, parce que depuis un demi-siècle, de Jean XXIII à Benoît XVI, l’Eglise a entrepris une longue démarche de repentance à propos de l’antijudaïsme. Elle n’a cessé de chercher la rencontre et la réconciliation avec ceux que Jean Paul II appelait « nos frères aînés ».  Ce faisant, elle a retrouvé ses racines : Jésus, Marie, les disciples étaient juifs.
Nous, signataires de cet appel, considérons donc les propos de Mgr Williamson comme une atteinte personnelle à notre foi chrétienne.
Nous estimons que cet évêque ne saurait trouver sa place dans l’Eglise, sans repentir sincère et explicite de sa part.
Nous demandons au pape de condamner clairement les propos de Mgr Williamson. C’est à nos yeux, désormais, le seul moyen de réparer les dommages que cette situation fait connaître à l’Eglise elle-même.

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy