Gisèle Halimi ne se résignera jamais

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 mars 2009

 
 
HALIMI 

L’invitation est forte: Gisèle Halimi entreprend la rédaction de l’ ouvrage,

le 27 juillet 2007, jour de ses 80 ans. Ce jour-là, avec une « tête intacte,

nickel, et peut-être plus.(…) pleine à craquer de livres lus et d’expériences

uniques. D’audace et de sagesse (acquise par la force des choses).

De logique et de fantaisie » , la célèbre avocate décide de faire le point

sur son action, sur l’engagement de sa vie au service de la cause féminine.

 

 

Source: Lire est un plaisir

http://lireestunplaisir.skynetblogs.be/post/6718608/ne-vous-resignez-jamais-mesdames

 

Gisèle Halimi ne se résignera jamais dans Culture Petite_couv_ClausePrendre le meilleur de ce qui se fait en Europe pour la condition des femmes et en faire un « bouquet législatif » qui concernerait 250 millions d’Européennes : la « clause de l’Européenne la plus favorisée » est le nouveau combat de Gisèle Halimi. C’est un ambitieux travail qui a été mené par les membres de Choisir-La Cause des femmes. Travail, prostitution, violence etc… : tous les domaines de la vie sont concernés. Pour Gisèle Halimi,  » de l’avenir des femmes peut naître l’avenir de l’Europe ».

Lu sur : choisirlacausedesfemmes.org

FEMMES ET PRÉCARITÉ

Selon le rapport d’activité de la Délégation aux droits des femmes (octobre 2005 – février 2007), les femmes sont de plus en plus exposées à la pauvreté et à la précarité.
On y apprend notamment que les femmes vivent plus souvent que les hommes sous le seuil de pauvreté en France – le taux de pauvreté des plus de 75 ans est deux fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes -. De ce fait, la majorité des allocataires de minima sociaux sont des femmes.
Fin juin 2004, elles représentaient 51,8 % des bénéficiaires du Revenu Minimum d’Insertion (RMI), 51 % de ceux de l’allocation de solidarité spécifique, 61,6 % de ceux de l’allocation de solidarité aux personnes âgées et 98,5 % de ceux de l’allocation de parent isolé.

Lire le rapport de la Délégation aux droits des femmes

Une Réponse à “Gisèle Halimi ne se résignera jamais”

  1. espinoza dit :

    Gisèle HALIMI
    Chère madame, hier lundi 11 mai 2009, je venais de voir un programme sur France3 sur les années ’70 où l’on voyait votre combat pour la loi Veil, votre combat pour l’émancipation des femmes
    A cette date, au Chili, j’avais perdu mon combat pour l’émancipation de mon peuple
    A l’heure actuelle –je suis devenu citoyen français- j’apprécie les femmes de votre trempe. Plus que jamais je reconnais votre combat
    Plus que jamais je suis révolté
    D’entendre Mme Rama Yade dire et répéter que pour elle « la laïcité était un monument »
    Personne sur le plateau n’a put lui rappeler que la laïcité est un PRINCIPE de la République ?
    L’activité de cette femme est de semer la confusion, ronger par des petites touches –souriantes et charmantes – l’idée que l’on se fait de notre république
    Son activité est de déliter le sens de notre « vivre ensemble », faut-il rappeler que L’ETAT est la personnalité juridique de nous, nous citoyens ?
    C’est très différent que d’être face à un « monument » que de faire vivre le principe de laïcité

    Ça me révolte que ses participations politiquement « correctes » aillent à l’encontre des nos combats pour l’émancipation

    Ça me révolte que l’Etat paie un gros salaire pour un « secrétariat » de pacotille est pour faire le terreau de l’ignorance sur ce qui fonde notre république

    Alejandro Espinoza

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy