• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 5 mars 2009

Le Collectif Action Sociale appelle à la grève jeudi 26 mars

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

 

Lu sur  lefenneccgt le 4 mars 2009

télécharger le Tract: Le Collectif Action Sociale appelle à la grève jeudi 26 mars dans SANTE pdf tract26mars1.pdf

 Le Collectif Action Sociale va distribuer 1500 tracts dans les établissements de la région de Maubeuge et de Fourmies pour l’appel à la grève et à la manifestation du 26 mars 2009. Le Collectif est pour l’instant composé de Cgt Fennec, Cgt Afeji,Cgt Maison des enfants Trélon/fourmies etc, Cgt/Cfdt Papillons Blancs

Publié dans SANTE, SERVICES PUBLICS, SOCIAL, Syndicats | Pas de Commentaire »

Sans doute fallait-il sortir le grand jeu pour faire oublier la crise !

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

Vu sur :

http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2009/02/25/sarko-ii-porphyrogenete-note-tardive-et-de-mauvais-gout/

Sarko II porphyrogénète (une note de mauvais goût)

Nconstantpor.1235586227.JPGous savons par une indiscrétion calculée de Séguéla, un des drôles qui gravitent autour de l’Elysée – et l’auteur de la fameuse phrase sur les montres Rolex* –, qu’il a été question de la mise en route d’un enfant dès la première rencontre entre not’président et sa future épouse. Dans les temps troublés que nous traversons (Ségolène parle de signes avant-coureurs de révolution et, selon le Canard enchaîné, M. Sarkozy fait souvent référence à la décapitation de Capet et de la reine, pour preuve de l’ingouvernabilité de la France), nous ne saurions trop insister auprès du couple présidentiel pour l’inciter à persévérer dans cette voie.
Si un héritier, mâle de préférence, naissait pendant son quinquennat, il serait porphyrogénète (du grec porphurogenêtos, “né dans la pourpre”
*) : on appelait ainsi les enfants de l’empereur de Byzance nés pendant le règne de leur père.
La liesse populaire serait garantie, et la transmission sarkozienne serait ainsi bien mieux assurée : présenter au peuple un Sarkozy IIe porphyrogénète, cela aurait de la gueule.
N’étant pas vénaux, nous ne réclamons aucune rétribution pour ce conseil pourtant précieux.

* Cette déclaration bouffonne, très comparable à celle attribuée à Marie-Antoinette sur la brioche, sera peut-être considérée plus tard comme la marque de la déconnexion définitive des “élites” par rapport au bas peuple.

* Ce qui est quand même bien plus élégant que “né avec une cuiller en argent dans la bouche”. Le grec porphura signifiait “pourpre”, cette matière colorante rouge vif extraite d’un mollusque, le murex, et qui servait à teindre les habits des hauts dignitaires. Ce mot a donné aussi porphyre (roche rouge foncé).

image : monnaie à l’effigie de Constantin VII porphyrogénète.

***********************

Sur le même thème voir :

http://sarkostique.over-blog.com/

Quand Carla veut un petit Sarkozy

Sans doute qu’il faut occuper le terrain face à une crise aux effets dévastateurs. Sans doute faut-il faire diversion pour faire oublier les 100 milliards d’euros de déficit annoncés (et prévus de longue date par Sarkophage). Sans doute fallait il sortir le grand jeu pour faire avaler les exécrables chiffres du chômage.

Publié dans Humour, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Avec le statut d’auto-entrepeneur, le rêve ultralibéral devient réalité

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

d’après un article de Pauline Graulle publié dans Politis du 5 mars 2009 Avec le statut d'auto-entrepeneur, le rêve ultralibéral devient réalité dans ECONOMIE arton5695-47e8a

 

Le nouveau régime de l’auto-entrepreneur pose les jalons d’une dérèglementation généralisée du travail.

 

Le piège de l’indépendance

Hervé Novelli, secrétaire d’État chargé du commerce, a fit voter ce nouveau régime dans la loi de modernisation de l’économie. Sous couvert de « libérer » l’esprit d’entreprise, ce statut signe l’arrêt de mort du droit du travail.

Avec ce régime, il est possible de créer son entreprise par une simple déclaration sur Internet, sans apport de capital, et en étant assujetti à un prélèvement fiscal et social minime.

Mais , derrière ce miroir aux alouettes se cache une réalité inquiétante.

En effet, qui dit peu de cotisations dit aussi une protection sociale réduite, qu’il s’agisse de la retraite, de l’assurance maladie…

Par ailleurs, ce statut permet aux entreprises de sous-traiter leurs activités à peu de frais et sans s’embarrasser du code du travail : pas de salaire minimum (c’est l’auto-entrepreneur qui fixe son prix), pas de charges patronales (financées par l’auto-entrepreneur), et pas de licenciement… Pour ces « petits patrons » qui, dans la réalité, peuvent être de « faux salariés » aux ordres d’un employeur, le droit du travail n’existe plus. Et les inspecteurs du travail ne pourront jamais dénoncer les abus puisqu’ils ne relèvent pas de leur compétence !

« On revient aux loueurs de bras du Moyen Âge ! Cette loi est une tentative supplémentaire du Medef pour favoriser le travail indépendant. C’est une machine de guerre pour éradiquer le salariat.«    (Gérard Filoche, inspecteur du travail)

Publié dans ECONOMIE, Politique nationale, PRECARITE, SOCIAL | Pas de Commentaire »

Loi HADOPI : bâillonner les internautes ou renflouer les caisses de l’Etat ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

Lu sur lepost.fr

Téléchargement illégal : des amendes qui seraient les bienvenues pour renflouer les caisses de l’état.

Loi HADOPI : bâillonner les internautes ou renflouer les caisses de l'Etat ? dans LIBERTES h-20-1445720-1236239117

 

Cerrone le trublion

 

Alors que dans quelques jours, les députés vont débattre du projet de loi Création et internet qui inclut un volet piratage, Cerrone jette un pavé dans la mare. Le célèbre pionnier du disco propose son nouvel album en téléchargement gratuit avant sa sortie. Ce dernier estime que « la musique est vouée à devenir gratuite » et que la rémunération des artistes « ne passera plus par la vente de disques ».

L’album « Cerrone by Jamie Lewis » sera téléchargeable gratuitement du 9 au 14 mars sur le site de Radio FG avant sa sortie dans le commerce le 16.

De son côté, l’UMP reste divisée sur les sanctions à adopter en cas de piratage : d’un côté les pro-amendes, d’un autre côté ceux qui soutiennent la suspension de l’abonnement internet.

Hier, mercredi, un député UMP a en effet déposé un amendement afin de « remplacer la suspension de l’accès internet par une amende« . Problème : le rapporteur du projet de loi, lui aussi UMP, est favorable à la coupure d’abonnement.

Rendez-vous à partir du 10 mars pour suivre les débats à l’Assemblée nationale !

(Sources: Le Parisien, Express.be)

vidéo : « The hadopi song » visible en cliquant sur « loi Création et internet » (début de l’article)

Publié dans LIBERTES, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Sous des aspects modernes, un passé qui perdure

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

Sous des aspects modernes, un passé qui perdure dans DOM-TOM space Gerty Dambury
photo © Patrick Barr Swarthmore (Pennsylvanie), mai 200

Un texte écrit par Gerty Dambury à son retour de Guadeloupe (15-02-2009)


Dans son ouvrage, « Tant que je serai noire » -  traduit en français aux éditions Les Allusifs en 2008 -  l’auteure africaine américaine Maya Angelou raconte l’histoire suivante : “Vous connaissez l’histoire de l’esclave qui décide de racheter sa liberté ? Eh bien le nègre en question était un esclave, mais son maître l’autorisait à travailler à son compte le soir, le week-end et les jours fériés. Il a donc travaillé. Très dur, à part ça. Après une journée de labeur sur la plantation, il se tapait vint-cinq kilomètres à pied pour aller jusqu’en ville où il travaillait, puis il revenait sur ses pas, dormait deux heures et se levait à l’aube pour recommencer. Il économisait le moindre sou. Pas question de se marier (…) Il a fini par épargner mille dollars. Une fortune. Là, il va trouver son maître et lui demande combien il vaut. “Pourquoi cette question” demande le Blanc. “ Je suis curieux de connaître le prix des esclaves”, répond le nègre. Le Blanc explique qu’il paie de huit cents à mille deux cents dollars pour un esclave de qualité. Tom, cependant se fait vieux et ne peut pas avoir d’enfants. S’il souhaite se racheter, six cents dollars suffiront. Tom remercie le maître et retourne à sa case. Il déterre son argent pour le compter. Il caresse les pièces avant de les remettre dans leur cachette. Puis il retourne auprès de l’homme blanc et lui dit : “Vous savez, patron, la liberté coûte trop cher en ce moment. Je vais attendre que le prix baisse un peu (…)

(…) Nous rîmes mais notre hilarité dissimulait un embarras au goût amer. A différentes étapes de notre vie, nous avions été comme Tom. Par moments, j’avais moi-même refusé de payer le prix de la liberté…”

J’ai choisi cet extrait parce qu’il nous concerne tous et parce que j’étais plongée dans ce roman tandis que l’avion m’emmenait vers la Guadeloupe où j’avais choisi d’aller afin de témoigner du mouvement initié par le collectif Lyannaj Kont Pwofitasyon.

En lisant cet extrait, je me disais que certains d’entre nous avaient décidé de payer le prix de le liberté au prix fort.

Les Guadeloupéens qui sont en lutte aujourd’hui dénoncent l’organisation d’une société qui, même si elle semble composée de gens libres, continue à fonctionner sous la férule de maîtres qui prélèvent leurs dividendes sur une population qui vit pieds et poings liés, captifs d’un groupe social qui contrôle tous les secteurs.

Lire la suite… »

Publié dans DOM-TOM, Guadeloupe | Pas de Commentaire »

Et si les Antilles servaient d’exemple à la République…

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

Vu sur http://collectif5fevrier.blogspot.com/

Claude Askolovitch* au micro d’Europe 1, le 4 mars :  

Image de prévisualisation YouTube

* Claude Askolovitch, journaliste, a suivi un parcours politique de gauche à droite, passant du mitterrandisme socialiste des années ’80 à l’actuel sarkozysme réactionnaire et adoptant au fil des ans des positions de plus en plus néo-libérales, néo-conservatrices et occidentalistes. Pour Daniel Schneidermann, animateur de l’émission de décryptage des médias Arrêt sur Images, l’ascension fulgurante de Claude Askolovitch au sein du groupe Lagardère est même peut-être dûe en partie au procès médiatique qu’il a lancé contre Siné, auteur d’un chronique dite « antisémite » contre Jean Sarkozy.

Publié dans DOM-TOM, Guadeloupe, Politique nationale | Pas de Commentaire »

« Hôpital, patients, santé, territoire » : une mécanique de destruction du service public de santé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

Publié dans l’Humanité

Décryptage réalisé par Alexandra Chaignon

Ce qui se cache derrière le projet

« Hôpital, patients, santé, territoire »

Le projet de loi préfigure un nouveau paysage sanitaire.
Une véritable mécanique de destruction de l’accès aux soins pour tous.

 

Article 1er : Privatisation de l’hôpital public

Article L. 6112-2 : « Lorsqu’une ou plusieurs des missions de service public ne sont pas assurées sur un territoire de santé, l’agence régionale de santé désigne en tant que de besoin, parmi les établissements mentionnés au premier alinéa, celui ou ceux qui en sont chargés, selon des modalités fixées par décret en Conseil d’État. »

Commentaire

Ce volet donne la possibilité aux cliniques privées à but lucratif d’assurer des « missions de service public ». Il donne tous les outils pour fermer, concentrer, fusionner, privatiser le public au dépend de la qualité et de la proximité.

Article 5 : Attaque contre la représentativité

Article L. 6143-5 : « Le conseil de surveillance est composé comme suit : au plus quatre représentants des collectivités territoriales (…) ; au plus quatre représentants du personnel médical et non médical. »

Commentaire

Finie la démocratie sanitaire et sociale à l’hôpital. Désormais, un conseil de surveillance remplace le conseil d’administration. Ses compétences sont recentrées sur la définition de principes, d’orientations stratégiques et sur des fonctions de contrôle.

Article 6 : Un super « patron » d’hôpital

Article L. 6143-7 : « Le directeur, président du directoire, conduit la politique générale de l’établissement. Il (…) est ordonnateur des dépenses et des recettes de l’établissement. Il arrête le projet médical de l’établissement et décide de la politique d’amélioration continue de la qualité et de la sécurité des soins, ainsi que des conditions d’accueil et de prise en charge des usagers. »

Commentaire

Ce volet instaure un hôpital calqué sur le modèle des entreprises, avec un directeur « patron », à la tête d’un directoire.

Article 10 : Précarisation des médecins

Lire la suite… »

Publié dans Politique nationale, SANTE, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

Front de Gauche pour changer d’Europe

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

www.frontdegauche.eu

Front de Gauche pour changer d'Europe dans Elections europeennes arton3498-f6f4fFront de Gauche pour changer d’Europe – Grand Meeting du 8 mars au Zénith de Paris –

Le « Front de Gauche pour changer d’Europe », initié par le Parti communiste français et le Parti de gauche, organise dimanche 8 mars, dès 14H00, au Zénith un grand meeting de lancement de la campagne des élections européennes, (Métro Porte de Pantin)

Aux côtés de Marie-George Buffet et Jean-Luc Mélenchon, de Patrick Le Hyaric et Raquel Garidode nombreuses personnalités du mouvement social, du monde des arts et de la culture : Gisèle Halimi, Didier le Reste, Robert Guédiguian, Rose-May Rousseau-Saxemard, Safia Lebdi, Antonio de Almeida, Hélène Franco, Félicien Gerant du LKP…, interviendront

Suite de l’article

Publié dans Elections europeennes, Front de Gauche, POLITIQUE, Politique nationale | Pas de Commentaire »

Guadeloupe : accord signé

Posté par communistefeigniesunblogfr le 5 mars 2009

Accord signé cette nuit à Pointe-à-Pitre

Reuters« C’est une première étape », a déclaré Elie Domota, leader du LKP.

Ce matin (heure de Paris), le leader du collectif LKP, Elie Domota, a signé le « protocole de suspension du conflit« , après plus de six semaines de grève en Guadeloupe.

« La grève est suspendue, les blocages systématiques sont soulevés« , a expliqué Jocelyn Lapitre, membre de « Travailleurs et Paysans » (« Travayè é Péyizan »), adhérents au LKP, soulignant toutefois que « le LKP se réserve la possibilité de grèves sectorielles, si l’accord signé n’était pas respecté« .

 « Les signataires appellent à la reprise de l’activité normale et s’engagent à poursuivre les négociations sur les autres thèmes à examiner et notamment à œuvrer à la résolution des conflits en cours », précise le document.

Ce texte, extrêmement détaillé, compte 165 articles et récapitule les avancées obtenues depuis le dépôt des 146 revendications du LKP le 20 janvier. L’accord Jacques Bino signé par les organisations patronales minoritaires et qui prévoit une augmentation de 200 € des bas salaires, lui est annexé.  « C’est une première étape« , a déclaré Elie Domota, porte-parole du LKP. « Dans les mois et semaines à venir, il y a beaucoup d’autres combats à mener, sur la formation, l’emploi… Nous restons mobilisés.« 

Concrètement, les salariés des plus petites sociétés percevraient 200 euros supplémentaires par mois, tout comme ceux des entreprises des secteurs du BTP, de la santé, du tourisme, etc. Pour les Guadeloupéens travaillant dans une société qui emploie entre 20 et 100 personnes, la prime s’élèverait à 220 euros. Pour les autres, l’enveloppe se chiffrerait à 250 euros.

Dans le détail,  le patronat s’engage à verser de 50 à 100 euros à tous les salariés percevant jusqu’à 1,4 Smic. Les primes promises par l’Etat et les collectivités locales resteront les mêmes, quelle que soit la taille de l’entreprise.

 

Publié dans Guadeloupe, Politique nationale, SOCIAL | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy