GUADELOUPE : les négociations débutent mal

Posté par communistefeigniesunblogfr le 13 février 2009

Les discussions entre le LKP à l’origine de la grève générale et les deux médiateurs, Jean Bessière et Serge Lopez, ont été interrompues après quelques minutes. Il semblerait que l’incompétence des médiateurs ait provoqué la colère des syndicats.

Voici ce qu’en a dit Jean-Marie Nomertin, secrétaire général de la CGTG (Confédération générale du travail de la Guadeloupe) :

« On ne peut pas parler de négociations, il n’y a pas eu de négociations. La rencontre avec les deux médiateurs a duré à peine cinq minutes. Nous sommes arrivés pour discuter, nous ne sommes pas restés, ils ne connaissent pas le dossier. Ils ne sont même pas au courant du nombre de points d’accord ni de leur contenu. Ici, il y a des gens davantage compétents, des spécialistes de la Guadeloupe. Ce n’est pas la peine de faire venir des Parisiens pour régler le conflit.« 

Les organisations réunies au sein du LPK en sont à leur 24e jour de grève. Mercredi le LPK avait encore durci le mouvement avec l’entrée en grève des personnels chargés de l’avitaillement pétrolier à l’aéroport de Pointe-à-Pitre. Une manifestation est en préparation pour samedi.

La protestation s’étend aux autres territoires

En Martinique, où la grève entre dans sa deuxième semaine, Yves Jégo a provoqué la stupéfaction des leaders syndicaux par ses propos tenus sur Europe 1 : « Je reviendrai dès qu’il faudra pour apporter des réponses« , estimant par ailleursque « le collectif des revendications de la Martinique est moins bien organisé que celui de la Guadeloupe« .

« Nous n’acceptons pas ces propos-là. De la même manière qu’il a quitté la Guadeloupe de façon cavalière, il arrivait en Martinique de façon tout à fait cavalière« , a estimé Michel Monrose, président du Collectif.

A la Réunion, un collectif rassemblant les principaux syndicats, les partis de gauche et des associations a appelé à une journée de grève générale et de manifestation le jeudi 5 mars,  avec des revendications axées sur « la vie chère » . « Ce qui nous fédère, c’est notre opposition à la politique actuelle du gouvernement. Nous allons créé un rapport de forces« , a assuré Eric Sorret, un porte-parole du collectif.

 

Laisser un commentaire

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy