• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 8 février 2009

Feignies ensemble / Feignies pour tous février 2009 – N°13

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

Feignies ensemble                                                                                                                                                                        PCF

        Feignies pour tous                                                                                                                                         février 2009 N°13

 

« Le pouvoir ne souhaite pas que les gens comprennent qu’ils peuvent provoquer des changements.« 

Noam Chomsky, intellectuel américain

 

Et si l’Etat-Sarkozy payait ses dettes au Conseil général du Nord ?

 

Non content de multiplier les factures à payer par les départements, l’Etat réduit leurs dotations et leurs recettes. La dette de l’Etat, pour notre département, s’élève à 321 millions d’euros :

-  en 2009, en plafonnant, à la demande du Medef, la taxe professionnelle payée par les entreprises, il prive notre département de 60 millions d’euros ;

-  et il garde 82 millions « de compensation » préalablement destinés à financer, en 2009, le RMI et le RSA dans le Nord…

Mais…

-  l’entretien des routes nationales est confié au département,

-  à l’été 2009, le département devra prendre en charge 110 000 allocataires du RSA contre 71 000 du RMI.

Pour maintenir et même développer ses efforts en faveur de la population, le Conseil général devra-t-il augmenter les impôts et gérer la pénurie comme le suggèrent les élus UMP ?

Au nom du groupe communiste, Jacques Michon a déclaré : « Nous refusons d’avoir à choisir entre augmenter les impôts locaux ou réduire les services rendus à la population.« 

Les élus communistes demandent :

  • que l’Etat paie les sommes dues au département,
  • qu’il revienne sur le bouclier fiscal qui favorise les grandes fortunes,
  • qu’il maintienne la taxe professionnelle payée par les grandes entreprises (la Société générale  double son bénéfice en 2008 soit 2 milliards),
  • qu’il aligne sa Dotation globale de fonctionnement sur l’inflation réelle.

Au niveau national, une taxe de 0,5 %  ou de 1 % sur les actifs financiers des entreprises produirait 35 à 70 milliards d’euros pour soutenir les collectivités.

La dépense publique est juste, elle répond aux besoins des habitants, des familles, surtout en temps de crise, dans le département et à Feignies.

Cette dépense publique est saine car ce n’est pas de ce côté que se sont évaporés les milliards d’euros des bulles financières !

*******************

PCF : du nouveau à Feignies : nous avons créé le blog de « Feignies ensemble » que nous vous invitons à consulter régulièrement communistefeigniesunblogfr.unblog.fr/

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaire »

Feignies ensemble / Feignies pour tous N° 13 (suite)

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

 

Ce n’est pas aux salariés de payer la facture de la crise.

Il faut mettre les dividendes versés aux actionnaires à contribution.

Renault a versé 1,5 milliard d’euros à ses actionnaires en 2008, Peugeot 780 millions, Toyota 1 milliard uniquement pour le 1er semestre, Arcelor-Mittal 2,2 milliards… mais les salariés subissent le chômage technique et des milliers d’emplois sont supprimés.

« 1 %  des dividendes des actionnaires de Renault suffirait à maintenir le salaire des 20 000 employés mis en chômage technique », explique Alain Bocquet, député du Nord. Il a déposé une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale. Pour qu’elle soit débattue et soumise au vote, il a besoin du soutien des citoyens, des salariés victimes de cette crise du capitalisme.

 

Je soutiens la Proposition de Loi déposée par Alain BOCQUET visant à mettre les dividendes des entreprises à contribution pour garantir les salaires en cas de chômage partiel.

A renvoyer à Alain BOCQUET, BP 60026 – 59731 Saint Amand les Eaux Cedex

Vous pouvez aussi soutenir cette proposition :

-         sur le site Internet d’Alain Bocquet : www.alainbocquet.fr

-         sur le site de la Fédération PCF du Nord : www.nord.pcf.fr

 

 

Les gens qui se battent peuvent perdre ; les gens qui ne se battent pas ont déjà perdu.   (Bertold Brecht)

29 janvier : un grand mouvement populaire pour exprimer l’inquiétude des Français face à la baisse du pouvoir d’achat et aux menaces qui, sous prétexte de crise financière mondiale, pèsent sur leur avenir.

5 février : le chef de l’Etat parle à la télé. Et que dit-il ? Du bla-bla, de vagues  promesses, une seule mesure concrète pour satisfaire les patrons : la suppression de la taxe professionnelle pour les entreprises !!! Et qui touche la taxe professionnelle ?  Pas l’Etat mais les collectivités territoriales c’est-à-dire les Régions, les Départements et les communes (ou les intercommunalités comme par exemple l’Agglomération Maubeuge -Val de Sambre) sur lesquelles l’Etat a fait reposer une grosse partie de ses compétences depuis la décentralisation : routes, établissements scolaires, transports, aide sociale…Vous viendrait-il à l’idée de distribuer des cadeaux et de faire payer la facture à vos voisins en puisant dans leurs revenus ? C’est-ce que propose Monsieur Sarkozy!!! Comment ces collectivités pourront faire face à leurs dépenses si ce n’est en augmentant les impôts des ménages, c’est-à-dire VOS IMPOTS, ou en réduisant les services rendus à la population.

 ***************

Conseil municipal : samedi 28 février dès 9 h, en mairie. A l’ordre du jour, le budget municipal 2009.

***************

Ces problèmes vous concernent. Venez en débattre avec nous le dernier vendredi de chaque mois de 17h30 à 19h à la salle polyvalente Place de l’église.

Publié dans Infos Feignies, PCF-Front de Gauche Feignies, TRACT | Pas de Commentaire »

Audiovisuel : « Quand on introduit la peur, l’autocensure survient »

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

publié sur l’Humanité.fr

Que pensez-vous de la loi audiovisuelle ?

Marcel Bluwal*. J’ai toujours dit que lorsque l’État s’occupe de l’audiovisuel public, c’est pour l’affaiblir. Depuis 1965, toutes les réformes de l’audiovisuel se sont mal terminées. Il faut regarder en face le pourquoi de cette réforme faite à la demande des chaînes privées qui n’ont pas su prendre le tournant de la TNT. J’ai toujours été contre la publicité. Je suis tricard à TF1 depuis vingt ans pour avoir refusé une coupure de publicité dans un film. Aujourd’hui, la télévision publique n’a pas de recettes pérennes suffisantes. Elle s’appauvrit. Et dans trois ans, avec la suppression totale de la publicité sur les chaînes publiques, que va-t-il se passer ? Toute aussi inquiétante est la nomination du PDG de France Télévisions par l’exécutif. Quand on introduit la peur, l’autocensure survient.

* France 3 diffuse, ce dimanche à 20 h 35, À droite toute, un film en deux parties qui signe, à près de 84 ans et après 60 ans de télévision, le retour magistral du réalisateur Marcel Bluwal.

Publié dans LIBERTES, Politique nationale, SERVICES PUBLICS | Pas de Commentaire »

GUADELOUPE : fin du conflit en vue ?

Posté par communistefeigniesunblogfr le 8 février 2009

 

Guadeloupéens et Martiniquais debout contre la « profitation »

GUADELOUPE : fin du conflit en vue ? dans Guadeloupe guadeloupe_actu_web

 

Après 20 jours de grève générale et plus de 20 heures de négociations, un pré-accord sur les salaires a été trouvé ce matin entre le patronat et le LPK (Lyiannaj kont pwofitasyion) – collectif de syndicats, partis et associations qui mènent la grève contre la vie chère-. Mais la signature de cet accord reste soumise au feu vert du Premier ministre pour le financement.

Le pré-accord prévoit une augmentation de 200 euros pour les salariés percevant jusqu’à 1,6 fois le Smic (45.000 salariés concernés, de source patronale) et de 3%, à négocier entreprise par entreprise ou dans les branches, pour ceux rémunérés au dessus de 1,6 fois le Smic. Le patronat, qui évalue le coût de ces augmentations salariales à environ 108 millions d’euros, exige, pour y faire face, que l’Etat lui accorde des exonérations de charges. Une note en ce sens doit être transmise aux services du Premier ministre par le secrétaire d’Etat chargé de l’Outremer, Yves Jégo (photo), « installé » en Guadeloupe depuis une semaine.

Selon les négociateurs guadeloupéens, la balle est donc maintenant dans le camp de Matignon. Car sans engagement de l’Etat sur les exonérations de charges demandées, le patronat ne signera pas l’accord. Et sans accord, peu d’espoir de trouver une issue favorable à la grève.

En Martinique, un mouvement social a également débuté jeudi. Des grévistes ont contraint plusieurs grandes surfaces commerciales de fermer, samedi à Fort-de-France. Les négociations entre Etat, élus, patronat et le tout nouveau « collectif du 5 février » qui mène la grève générale contre la vie chère, devraient reprendre lundi. Au centre des discussions : salaires, revenus et prix.

Publié dans Guadeloupe, Luttes, Politique nationale, SOCIAL, SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

ahmed remaoun |
Fabrice FRICHET |
LE BLOG EDUCATIF |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ALGERIE/ PARTIS POLITIQUES/...
| MATTNA
| Bloc-notes de Raoul d'Andrésy